Tag Archives: monde


Top 5 des plus grandes bibliothèques du monde

Aujourd’hui nous vous avons préparé une sélection des 05 plus grandes bibliothèques du monde. Quelle est celle qui vous plait ?

 

Bibliothèque du Congrès, Washington, DC, Etats-Unis

Le trophée de la plus grande bibliothèque est attribué à la Bibliothèque du Congrès. Construite en 1 800 à Washington, elle possède la plus grande collection de bouquins dans le monde : plus de 38 millions de livres dans toutes les langues. Elle compte 70 millions de manuscrits, 14 millions de photographies, 5,5 millions de plans et de cartes et 8,1 millions de disques. Aujourd’hui, la bibliothèque sert principalement comme centre de recherche pour les demandes de renseignements provenant des Congrès. Elle est ouverte au public.

Bibliothèque nationale de Chine, Pékin

A la deuxième place, la Bibliothèque nationale de Chine est la plus grande du continent asiatique. Située à Pékin, la « BNC », son autre nom, possède environ 26,3 millions de livres. Elle détient la plus riche collection de documents chinois. Créée en 1909, elle ne fut ouverte au public qu’en 1912. Cette bibliothèque contient de nombreux ouvrages étrangers dans plus de 115 langues. Enfin, elle offre un accès gratuit à des documents de la période républicaine (8000 ouvrages).

Bibliothèque de l’Académie des Sciences de Russie, Saint-Pétersbourg

La Bibliothèque de l’Académie des Sciences de Russie à Saint-Pétersbourg complète le podium. Elle compte aujourd’hui une collection de plus de 20 millions de livres. Elle comprend de nombreux écrits sur des découvertes de scientifiques. Depuis 1774, chaque chercheur doit fournir un exemplaire gratuit de ses conclusions. La bibliothèque est uniquement ouverte aux employés des institutions qui sont membres de l’Académie des sciences de Russie et à ceux de l’enseignement supérieur.

Bibliothèque et Archives Canada, Ottawa

Pour la quatrième place, on retrouve la Bibliothèque et les Archives du Canada avec ses 18 800 000 livres. 241 kilomètres linéaires de documents textuels gouvernementaux et privés, plus de 3 millions de dessins, plans et cartes d’architecture, dont certains datent du début du XVIe siècle. Elle referme aussi environ 5 milliards de mégaoctets d’information sous forme électronique, dont des milliers de thèses, périodiques et livres canadiens accessibles en ligne et près de 30 millions de photographies, comprenant des épreuves photographiques, des négatifs, des diapositives et des photos numériques.

Bibliothèque nationale allemande, Francfort

La Bibliothèque nationale allemande se classe cinquième. Elle a été créée afin d’archiver les publications allemandes. Avec ses 18 500 000 livres, elle possède aussi une collection de tous les enregistrements musicaux allemands. Il existe en fait trois bâtiments de la Bibliothèque nationale allemande. Le premier est situé à Francfort, le deuxième à Berlin et le dernier à Leipzig. En combinant les trois, on arrive aussi à un total de 32,700 000 articles. Ajoutons à cela, que le gouvernement fédéral demande à ce que toute personne publiant un écrit dans le pays soit tenu de remettre une copie à la bibliothèque.

Les dix livres les plus lus, au cours des cinquante dernières années

Un designer basé dans le Michigan a réalisé une infographie représentant les dix livres les plus lus, au cours des cinquante dernières années, dans le monde. Surprise ou pas, c’est la Bible qui monte sur la plus haute marche du podium. Vendu à un peu plus de 2.5 milliards d’exemplaires. La Bible est traduite en 2 454 langues et fut le 1er livre à sortir de l’imprimerie de Gutenberg vers 1450.

bible

Suivent les « Citations du Président Mao Zedong » plus connues sous le nom du « Petit Livre Rouge ». Ecrit par Mao Zedong, l’ancien président de la Chine en 1964, Le Petit Livre rouge est le livre le plus vendu au monde après la Bible, avec des ventes estimées à 2 milliards d’exemplaires selon les chercheurs occidentaux. En effet, les thèmes sont abordés sous un angle idéologique ouvertement communiste. L’essentiel du livre consiste en des recommandations sur la façon de s’organiser, de se comporter et de penser.

le petit livre rouge

Et la saga «Harry Potter» complète le podium avec 450 millions d’exemplaires vendus dans le monde, depuis sa première publication, toutes éditions confondues.

harry-potter

Dans le reste du classement on trouve :

« Le Seigneur des Anneaux » de Tolkien,

« L’Alchimiste » de Paulo Coelho,

« Le Da Vinci Code » de Dan Brown,

« Twilight » de Stephenie Meyer,

« Autant en emporte le vent » de Margaret Mitchell

« Think and grow Rich » d’un certain Napoleon Hill,

Et enfin « le Journal d’Anne Frank ».

Les plus beaux poèmes extraits de recueils

Un peu de poésie en ce mois d’octobre . . . Considérés comme les plus grands auteurs de leur époque (et de la nôtre), nous vous proposons aujourd’hui de revenir sur les plus beaux poèmes de ces génies du XIXème-XXème siècles. ATTENTION CE TOP CONTIENT DES SPOILERS.

 

À une passante ; Les fleurs du mal de Baudelaire

les-fleurs-du-mal-

 » Un éclair… puis la nuit ! – Fugitive beauté
Dont le regard m’a fait soudainement renaître,
Ne te verrai-je plus que dans l’éternité ? « 

 

Il s’agit certainement de l’un des poèmes les plus connus de l’auteur. Contant l’histoire d’un amour manqué, il reflète à la perfection l’esprit du « poète maudit ». À l’origine publié dans une revue, il fut ensuite inséré dans le recueil « Les fleurs du mal » comme d’autres poèmes célèbres de l’auteur. Composé de deux quatrains et deux tercets, « À une passante » est une déclaration d’amour du poète à une femme aperçue dans la rue . . . qui s’en alla aussitôt. On est loin des comédies romantiques américaines.

 

 

Le dormeur du Val ; Œuvres complètes de Rimbaud

 

oeuvres complètes

«  Les pieds dans les glaïeuls, il dort. Souriant comme
Sourirait un enfant malade, il fait un somme :
Nature, berce-le chaudement : il a froid.« 

 

 À l’instar de notre premier poème, vous avez certainement entendu parler du « Dormeur du Val ». Texte favori des professeurs de français, il est pour le moins poignant et déroutant. Alors que dans les premiers vers, Rimbaud nous peint le portrait d’un soldat paisiblement en train de dormir, ce n’est qu’à la fin que l’on s’aperçoit qu’il est en fait décédé. Un choc pour le lecteur et des lignes qui retranscrivent parfaitement l’atrocité de la guerre. Le contraste entre une nature luxuriante et vivante et le corps froid victime d’atrocités est saisissant. À (re)découvrir.

 

 

Funeral blues ; Poésies choisies de W.H Auden

audenpoesieschoisies

 « C’était mon Nord, mon Sud, mon Est et Ouest,
Mon travail, mon repos
Mon midi, mon minuit, ma parole, mon chant ;
Je pensais que l’amour durait pour toujours : j’avais tort.« 

 

 

Ces quelques lignes ne vous sont peut-être pas inconnues . . . Et pour cause : Funeral Blues ou Stop all the clocks (« Arrêtez les pendules » en français ») a été popularisé grâce au très célèbre film « Quatre mariages et un enterrement ». En effet, c’est le poème que prononce le personnage de Matthew (John Hannah) lors des funérailles de Gareth (Simon Callow), apprenant alors la face du monde leur relation plus qu’amicale. Un grand moment d’émotions dû en grande partie au sublime texte de Wystan Hugh Auden.

Demain dès l’aube ; Les contemplations de Victor Hugo

les contemplations

 « Je marcherai les yeux fixés sur mes pensées,
Sans rien voir au dehors, sans entendre aucun bruit,
Seul, inconnu, le dos courbé, les mains croisées,
Triste, et le jour pour moi sera comme la nuit.« 

 

On poursuit ce classement avec un poème tout aussi triste et touchant que le précédent. Il s’agit en effet du très célèbre « Demain dès l’aube » de Victor Hugo. Tout comme le « Dormeur du Val », ce n’est que dans les dernières lignes que le lecteur se rend compte du dénouement tragique de l’histoire. L’inconnu que s’en va rejoindre le narrateur n’est autre qu’une tombe . . . Certains diront que ce poème est autobiographique et qu’Hugo s’adresse ici à sa fille Léopoldine, décédée noyée.

 

 

Le Pont Mirabeau ; Alcools d’Apollinaire

 

alcools

« Les mains dans les mains restons face à face
Tandis que sous
Le pont de nos bras passe
Des éternels regards l’onde si lasse« 

 

Enfin, on clôture ce top poésie avec un poème d’amour. Paru dans le recueil « Alcools » sorti en 1913, « Le Pont Mirabeau » fait allusion à la rupture du poète avec la peintre Marie Laurencin. Plus généralement, il évoque également le temps qui passe, symbolisé ici par l’eau qui coule sous l’un des plus célèbres ponts de Paris. . . L’amour face à l’épreuve du temps, voilà un poème au thème toujours aussi actuel. À relire pour le plaisir de la rime !

Les pièces de théâtre tragiques

« Je tiens ce monde pour ce qu’il est : un théâtre où chacun doit jouer son rôle » William Shakespeare. Et parce que le monde est parfois tragique, nous vous proposons aujourd’hui de vous (re)plonger dans les plus belles et les plus dramatiques histoires du théâtre. Certaines vous seront familières, d’autres moins. Des tragédies classiques aux drames plus contemporains, laissez-vous emporter par ces délicieuses souffrances.

 

Roméo et Juliette, William Shakespeare

 

roméo et juliette

« L’amour est une fumée faite de la vapeur des souvenirs. »

 

On commence ce classement par l’une des romances les plus renommées dans le monde : Roméo et Juliette. Bien qu’elle soit connue de tous, nous ne pouvions décidément pas parler de tragédie sans évoquer cette pièce. Reprise à toutes les sauces (comédie musicale, adaptation cinématographique etc.), elle est encore aujourd’hui l’une des pièces les plus jouées et revisitées. L’histoire vous la connaissez certainement : deux jeunes, dont les familles se détestent, vont tenter de s’aimer malgré tout. Malheureusement, l’histoire finira mal car les deux finiront par se donner la mort.

 

 

 

Le Cid, Corneille

 

corneille le cid

« Ma plus douce espérance est de perdre l’espoir. »

 

Pour cette prochaine pièce, on reste dans le classique. Au collège ou au lycée, vous avez forcément entendu parler de cette magnifique tragi-comédie de Corneille (non rien à voir avec le chanteur, quoi que). L’une de ces particularités est qu’elle est écrite en vers. Là encore, le lecteur est immergé dans une histoire d’amour compliqué. Véritable feuilleton du XVIIème siècle, deux jeunes amoureux (Rodrigue et Chimène) vont se déchirer. Pour venger son père, lui sera contraint de tuer le père de sa bien-aimée. Perdue et en deuil, elle tentera en vain de cacher son amour pour Rodrigue. Entre trahison et passion, redécouvrez l’histoire de ces deux amants maudits.

 

 

 

 Le prénom, Matthieu Delaporte et Alexandre de La Patellière

 

le prénom

« Elle a tellement peur de déranger que ça en devient dérangeant. »

 

On continue dans le tragico-comique avec une pièce plus récente cette fois. C’est à la sortie du film en 2011 que la pièce connu un véritable engouement. Dans les rôles principaux on retrouve notamment Patrick Bruel, Charles Berling,  Valérie Benguigui ou encore Guillaume de Tonquédec. L’histoire aurait pu être simple : un repas, des amis et une blague. C’était son compter (sur) l’imagination débordante des deux auteurs qui vont alors donner un grand coup de pied dans la fourmilière.

 

 

 

 

Juste la fin du monde, Jean-Luc Lagarce

 

juste la fin du monde

 

« C’est comme la nuit en pleine journée, on ne voit rien, j’entends juste les bruits, j’écoute, je suis perdu et je ne retrouve personne. »

 

En termes d’histoires tragiques, on peut définitivement affirmer que celle-ci à sa place dans le classement. Récemment remise au goût du jour par le célèbre réalisateur Xavier Dolan, l’histoire est plus que sombre. Un fils décide de retourner dans sa famille après des années d’absence. À la fin du séjour, il leur annoncera qu’il est malade et qu’il va bientôt mourir. Seulement voilà, ce retour inattendu va se révéler plus compliqué que prévu. . . Parviendra-t-il à se confesser ? Rien n’est moins sûr.

 

 

 

Deux sur la balançoire, William Gibson

 

Deux-sur-la-balancoire

 

 » C’est quoi, c’est quand, c’est comment, aimer ?… Aimer, c’est ne pas comprendre, aimer c’est tomber, tomber jusqu’au fond l’un de l’autre. »

 

Enfin, on termine ce top avec une pièce aussi cruelle que mélancolique. L’histoire de deux amants maudits en somme, un Roméo et Juliette des années 60. Jerry et Clara vont s’aimer, se déchirer, se séparer . . . L’amour ne résiste pas toujours aux démons du passé. Les deux amants en feront les frais. Des dialogues, une histoire d’amour sublime, parfois drôle et souvent émouvante. L’adaptation de Jean-Loup Dabadie magnifiquement interprétée par Alexandra Lamy et Jean Dujardin vaut également le coup d’œil.

Découvrez les plus beaux stylos du monde !

Objet du quotidien, le stylo vous accompagne dans les tâches les plus banales de la liste de courses à l’écriture de votre journal intime. Il en existe des centaines de toutes les couleurs et de toutes les marques. Mais qu’en est-il lorsqu’il devient un objet de luxe ? Zoom sur les stylos les plus chers du monde.

 

 

 Le « Monte Cielo » de la marque Montblanc . . .monte cielo

Reconnue comme l’une des marques les plus chères en matière de stylos, Montblanc a frappé un grand coup. Fabriqué exclusivement à la main, elle a sorti en 2014 un stylo au prix de . . . 2,4 millions d’euros ! Baptisé « Monte Cielo », il a nécessité pas moins de huit années de travail et 800 artisans avant d’être finalisé. Il est orné de près de 1 500 diamants et saphirs roses. De quoi vous faire monter « au cielo » . . .

 

 

Le « Visconti Alchimie H.R.H«  . . . 

Pstyloour les petits budgets du luxe, découvrez le stylo « Visconti Alchemy H.R.H » de la marque Visconti.  Spécialisée dans les stylos plume de haute qualité, la marque chiffre ici son stylo à 57.000 dollars (soit environ 51 000 euros). Il est composé de deux plumes disposées chacune à l’extrémité du stylo. La première est faite d’or, l’autre d’argent. Des rubis et diamants de quatre carats sont également incrustés dans le corps du spécimen. L’avantage c’est que pour le prix vous pourrez au moins écrire deux fois plus !

 

 

Omas avec le « Phoenix Platinum » . . .stylo-2

Autre nom réputé pour les stylos plume, Omas ne faillit pas à sa réputation. En effet, avec un prix fixé à 60.000 dollars, le « Phoenix Platinum » a définitivement sa place dans notre classement. Un peu plus fantaisie que les deux premiers, le corps du stylo est gravé d’or et de platine. Idéal pour votre liste de courses chez Chanel.

 

 

Caran d’Aché et la « Modernista Diamonds »

modernistaLe nom nous donne déjà des frissons . . . Fabriqué en hommage à l’architecte catalan Antoni Gaudi, le « Modernista Diamonds » fut lors de sa sortie estimé comme le stylo le plus onéreux du monde par le Livre Guinness des Records. La plume est faite en or est recouverte de rhodium (un métal extrêmement coûteux et rare). La petite touche finale : 5000 diamants et 95 rubis. Tout cela pour la modique somme de 265.000 dollars.

 

 

Le stylo plume d’Aurora Diamante . . .

diamanteEt on termine en beauté avec l’Aurora Dimante : 1.470.600 dollars. Le bien est si rare que l’entreprise n’en fabrique qu’un par an. Il est composé d’un corps en platine massif décoré de 30 carats de diamants et d’une plume en or massif recouverte de rhodium (encore). Petite folie tout de même : la pointe du stylo peut être personnalisée à votre gout. De quoi laisser rêveur . . .

 

 

Et vous, vous laisseriez-vous tenter ?

Zoom sur les ouvrages les plus scandaleux de la littérature

Sous la couverture ou en catimini dans un parc, certains ouvrages sont difficiles à assumer. Sulfureux, dérangeants ou avant-gardistes, découvrez aujourd’hui un top 5 des romans qui ont fait scandale lors de leurs sorties.

 

 

Madame Bovary, Gustave Flaubert

madame-bovary« Madame Bovary », c’est d’abord l’histoire d’une femme qui s’ennuie. Femme d’un médecin de campagne un peu pantouflard, Emma rêve en secret d’une autre vie, loin de son quotidien monotone avec son mari et sa fille. Elle va alors prendre son avenir en main et accumuler les dépenses et les amants. Emporté par une vie fantasmée, le personnage d’Emma va faire scandale à sa sortie en 1857. Infidèle et loin des normes sociales de l’époque, « Madame Bovary » ira même jusqu’à conduire son auteur et son éditeur devant les tribunaux.

 

 

 

 

 

 

 

Justine ou les malheurs de la vertu, Marquis de Sade 

sadeMarquis de Sade s’est fait connaitre avec « Les cents vingt journées de Sodome », roman pornographique et violent. Depuis, il n’a cessé de choquer l’opinion publique avec des romans crus et controversés. C’est en 1971 qu’il publie « Justine ou les malheurs de la vertu ». Cette fois encore, Sade scandalise avec l’histoire malheureuse d’une jeune fille violée, tabassée par tous les hommes qu’elle rencontre. La vertu à la merci du vice. Apologie de la violence, blasphème et sexe, tous les éléments étaient réunis pour que le roman ne passe pas inaperçu. 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lolita, Vladimir Nabokov 

lolitaUn cap supplémentaire dans l’échelle du vice. Roman du célèbre écrivain américain Vladimir Nabokov, « Lolita » conte la relation pédophile entre un professeur et une jeune fille de 12 ans. Paru dans les années 50, l’ouvrage se heurta à la censure du gouvernement de la société américaine puritaine. Loin de décourager les lecteurs, cette interdiction participa à la notoriété du livre qui devint finalement disponible en 1958. Une dizaine d’années plus tard, « Lolita » attira même le milieu du cinéma, et plus précisément le réalisateur Stanley Kubrick qui l’adapta sur grand écran en 1962.

 

 

 

 

 

 

 

American Psycho, Bret Easton Ellis 

american-psycho-Portrait de Patrick un golden boy psychopathe et schizophrène, « American Psycho » défraya la chronique à sa sortie en 1991. Boîtes branchées, drogues, argent et violence extrême (le personnage va jusqu’à tuer et décapiter ses victimes), le livre choqua l’opinion à tel point que l’éditeur de Bret Easton Ellis refusa de publier le roman. Mauvais calcul : accepté par une autre maison d’édition, « American Psycho » se vendit à plusieurs millions d’exemplaires dans le monde. Tout comme « Lolita », il a même été adapté au cinéma en 2000 par le réalisateur Mary Harron. 

 

 

 

 

 

 

 

Tintin au Congo, Hergé

tintin au  congoS’il y a bien un ouvrage que l’on ne pense pas scandaleux, c’est bien « Tintin » ! Et pourtant . . . Portrait de l’Afrique colonisée, le livre ne fit pas scandale immédiatement à sa sortie. C’est seulement après la décolonisation que Hergé fut accusé de véhiculer des valeurs racistes, faisant l’apologie d’une idéologie colonialiste moquant les autochtones. L’auteur de « Tintin » fut même menacé d’interdiction de publier par plusieurs associations antiracisme. Au final, l’album sera simplement déplacé dans le rayon adulte.

 

 

 

 

 

 

 

Et vous, quels ouvrages vous ont choqués ?

La culture gay à travers les livres

À l’occasion de la Gay Pride qui aura lieu demain à Paris, nous vous proposons un petit florilège de la littérature LGBTQ. Fiction, sociologie et histoire, plongez dans un univers gai et coloré . . .

 

Gay Pride l’Histoire, Olivero Toscani 

histoire gp

Quoi de mieux pour commencer ce classement que de revenir sur les origines de la Gay Pride. C’est en tout cas la mission que s’est donné Oliviero Toscani dans son livre « Gay Pride l’Histoire ». Célèbre photographe des années 80, il a notamment collaboré avec le magazine Elle, Vogue, Harper’s Bazar, ou encore Paris Match. Plus que de simples outils de publicité, ces photographies sont devenues avec le temps de véritables symboles de la lutte contre l’homophobie, le racisme ou encore le sida. Il est également l’un des acteurs majeurs du plus gros coup de communication de l’association Act Up :  le fameux préservatif sur l’Obélisque de la Concorde. De multiples raisons de vous laisser emporter par ce livre captivant. 

 

 

 

 

Global Gay, Frédéric Martel 

global gay

On continue ce top avec un ouvrage passionnant. Dans « Global Gay ; La longue marche des homosexuels », Frédéric Martel parcourt le monde afin d’analyser la place et les droits des homosexuels dans les différents pays du globe. Pour cela, en cinq ans l’auteur s’est rendu dans près de 45 pays et a rencontré des centaines de locaux prêts à partager leur expérience. L’occasion de faire le point sur les avancées et les inégalités qui persistent pour la minorité LGBTQ. Ainsi, on apprend par exemple qu’en Iran les homosexuels risquent encore aujourd’hui la pendaison. Ce pays n’est pas un cas isolé : huit autres infligent la même sentence. Fort heureusement, ils sont nombreux à avoir évolué. C’est notamment le cas de la France où le mariage gay est maintenant légalisé. Sans jamais tomber dans le pathos ou la victimisation, le livre retrace avec justesse les conditions de vie de la communauté LGBTQ et l’évolution progressive des mentalités dans le monde.

 

 

 

 

Dictionnaire des cultures gays et lesbiennes, Collectif 

dictionnaire gays et lesbiennes

Pour celles et ceux qui souhaiteraient en savoir plus sur la culture LGBT : ce dictionnaire est fait pour vous ! 600 articles, 200 illustrations, une cinquantaine de dossiers thématiques sur le cinéma, le féminisme ou encore la publicité, tous les sujets y sont abordés. En plus des aspects culturels (littérature, artistique etc.), l’ouvrage apporte également un regard sur l’évolution des modes de vie LGBTQ depuis la fin du XIXème siècle. L’occasion de comprendre les enjeux sociaux et juridiques qui découlent de cette culture gay. Bien que l’ouvrage soit davantage centré sur la France, le lecteur pourra également découvrir les grandes figures du mouvement à l’étranger comme Virginia Woolf ou Pasolini. Un dictionnaire de référence pour tous les curieux de culture.

 

 

 

 

 

Harvey Milk, Randy Shilts

Harvey-Milk-Sa-Vie-Son-Epoque-

On poursuit ce classement avec la biographie de l’un des acteurs les plus importants du mouvement LGBTQ. Harvey Milk fut en 1977 le premier homme politique ouvertement homosexuel à se voir confier un poste au conseil municipal de San Francisco. Dès lors, il n’aura de cesse de lutter contre les discriminations à l’égard de la communauté dans toute l’Amérique. Un homme fort et engagé, qui fut malheureusement tragiquement assassiné seulement onze mois après sa prise de fonction. Témoin de la difficulté des minorités à faire valoir leurs droits, Harvey Milk restera néanmoins une figure emblématique de l’Histoire. Une vie et un engagement passionnants que le réalisateur Gust Van Sant porta à l’écran en 2008. Dans le rôle principal, l’acteur Sean Penn. Sur le même thème, vous pourrez également découvrir l’ouvrage de Safia Amor : « Harvey Milk : non à l’homophobie ».

 

 

 

 

Rainbow warriors, Ayerdhal 

rainbow warriors

Enfin, on termine ce top en beauté avec un roman loufoque et déjanté. « Rainbow Warriors », c’est l’histoire d’un général de division, Geoff Tyler, qui va contre sa volonté être mis à la retraite. À la place, il se voit confier la direction d’une armée privée. L’objectif est simple : parvenir à faire tomber le dictateur d’un État africain afin de permettre le bon déroulement des élections. Tout semble se dérouler sans accroc à un détail près : l’armée est majoritairement composée de personnes issues de la communauté LGBT. Un thriller à la fois intense, rempli d’émotions et surtout irrésistiblement hilarant. Un ouvrage  politiquement incorrect qui fait du bien !

 

 

 

 

 

N’hésitez pas à nous dire quels sont les romans LGBTQ qui vous ont marqués et inspirés.

Rencontre avec Riadh Akkouche, auteur de « Étonnement linguistique »

Riadh_Akkouche_EdilivrePrésentez-nous votre ouvrage ?
C’est un appel désespéré de détresse, d’un poète qui observe avec inquiétude les déluges de la colère qui s’approchent progressivement de nos portes d’incertitudes, nous avons tant redoutés de voir la vérité nue en face, notre monde s’enfonce encore et encore au fond du sable mouvant, mes poèmes relatent cette vérité même si elle est laide à voir.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
Le sentiment de devoir contribuer avec ma plume de révolté m’a toujours accompagné, le talent de savoir faire naitre ces idées m’a permis d’avancer dans ce sens, l’occasion s’est présentée avec Edilivre que je remercie de m’avoir ouvert les portes pleinement afin de dire ce que j’ai à dire librement.

Que signifie ce titre ?
Le fait d’exposer mes idées qui sont parfois assez brusques pour une certaine catégorie de lecteurs qui cherchent un contexte plutôt agréable, cela m’engage à créer un habillage original, je cherche à innover en même temps d’être fidele à mon orientation à travers mes textes .

À quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
Je m’adresse à toute personne dotée d’un cœur s’insère qui croit au changement pour construire ensemble un monde meilleur.

Pourquoi avez-vous choisi d’écrire votre ouvrage sous forme de poésie ?
La poésie est un langage adressé aux âmes, sa parle sans parler, sa dégage de la lumière ancestrale, la poésie résume l’essence de la vie en une seule ligne , en un seul moment magique de transe culturelle.

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?
Je voulais dire non au massacre prémédité perpétré contre les innocents écrasés parce qu’ils sont seulement faibles, un message ou plutôt une lettre ouverte adressée à l’homme moderne qui a oublié de se retourner un instant pour mesurer les dégâts de la chasse aux barils et aux brebis pour des billets salles.

Où puisez-vous votre inspiration ?
Je m’inspire lorsque je respire la souffrance de toute âme effondrée, alourdie de peines et de chagrins, la sueur des éboueurs, le sourire des ouvriers quand ils rejoignent leurs domiciles après une journée de labeur sont un terrain fertile pour mes idées qui fleurissent auprès des opprimes et les victimes de guerres

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
Je viens d’achever l’écriture de mon premier roman qui va sortir prochainement chez Edilivre

Un dernier mot pour les lecteurs ?
Je vous remercie pour l’intérêt que vous portez à la poésie, qui grâce à vous se régénère chaque jour ou un nouveau livre voit le jour.

 

Rencontre avec Rébecca Edimo Di Giusto, auteur de «Demain aussi, le soleil brillera…»

Rébecca_Edimo_Di_Giusto_EdilivrePrésentez-nous votre ouvrage ?
Il s’agit d’un récit relaté sous forme de carnet de voyage ; j’y décris mes rencontres et échanges dans diverses contrées, le mode de vie de l’habitant, la faune, la flore, les us et coutumes ; ainsi que les leçons de vie dégagées de ces souvenirs souvent agréables mais aussi parfois durs.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
Parce que comme je le souligne dans l’ouvrage, il n’est de bons souvenirs que ceux partagés car on peut alors se les remémorer. Parce que relater des expériences tristes a des vertus thérapeutiques. Parce que je souhaite permettre à certains de mes lecteurs de découvrir le monde et ce qui se passe ailleurs sans bouger de chez eux. C’est enfin une belle opportunité de transmettre le message positif qu’une vie heureuse est possible malgré les inévitables soucis de l’existence et les incertitudes du monde dans lequel nous évoluons. D’où le thème du livre, tiré d’un proverbe africain qui dit :  »Il n’y a pas qu’un jour, demain aussi le soleil brillera ». Ainsi, on peut choisir de croire toujours en ce que chaque jour nous offre de beau, d’important, de précieux.

À quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
J’espère que tous les types de lecteurs y trouveront leur compte : de l’aventurier passionné de voyages, au retraité se demandant comment gérer au mieux le temps et la liberté acquis ou encore le jeune actif qui veut prendre une année sabbatique et cherche à savoir comment sauter le pas, ainsi que des personnes souhaitant changer de vie.

Pensez-vous qu’un jour nous serons tous citoyens du monde ?
C’est un idéal que permet les voyages ! Le fait de découvrir d’autres civilisations, de voir des façons de vivre complètement différentes et de devoir s’y adapter, d’apprendre de nouvelles langues, etc. Tout ceci permet de s’efforcer de vivre après sans préjugés ! Comme je le dit dans le livre, ces différentes vies m’ont façonnées car j’ai choisi de prendre ce qu’il y avait de meilleur dans chaque culture, tout en conservant le positif de ma culture d’origine, et de créer ainsi un métissage culturelle, d’être à la fois  »d’ici et d’ailleurs », une citoyenne de monde. Mais on vit dans un système avec tant d’inégalités que pour l’instant voyager n’est pas à la portée de tous. Toutefois, en tant que personne croyante, j’ai foi au message des Saintes Écritures d’un monde meilleur pour tous bientôt, sans injustices !

Comment avez-vous financé tous ces voyages ?
Mon mari a investi très jeune dans l’immobilier. Et nous avons eu l’opportunité de toujours acheter et revendre au bon moment, de dégager ainsi de belles plus-values, nous permettant de bénéficier d’un statut de rentiers, tout en continuant à travailler. Dans le quotidien, nous privilégions un mode de vie simple ; nous évitons de prendre des crédits qui entraveraient notre liberté et nous limitons des achats que nous jugeons superflus, comme avoir un téléviseur, un portable ou un ordinateur dernier cri, par exemple.

Quelques conseils à donner à ceux qui hésitent encore à sauter le pas ?
Des conseils relevés dans un article et citer dans le carnet, qui nous ont permis de nous lancer, à savoir :  »Peser honnêtement les conséquences à long terme de ses décisions. De les prendre de manière tout à fait autonome, au lieu de se contenter d’imiter l’entourage, car une façon de mener sa vie n’est pas la meilleure parce que tout le monde fait comme çà. Aussi, mieux vaut définir ce que l’on veut faire de sa vie, rechercher comment atteindre cet objectif et enfin concrétiser le projet ».

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?
De nombreuses leçons de vie acquises à travers mes différentes expatriations:  »Hakuna Matata », le fait de relativiser face aux épreuves de la vie, appris au contact des Kényans ;  »Pura Viva », le positivisme légendaire des Costariciens ; la stabilité rassurante du mode de vie organisée des Européens. Et bien d’autres, à découvrir au cours de la lecture du livre.

Où puisez-vous votre inspiration ?
Je ne suis pas une romancière, mais plutôt une narratrice à la manière des griots africains. Je n’ai donc pas besoin d’inspiration, me contentant juste de narrer des récits de vie de manière honnête et précise.

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
D’autres témoignages toujours sous forme de carnet de voyages, dans trois ans, au retour d’un long séjour en Australie.

Un dernier mot pour les lecteurs ?
Foncez chez un libraire ou sur internet vous procurer l’ouvrage : vous n’en serez pas déçu ! Je suis désolée toutefois de vous imposer une si longue lecture de plus de 350 pages, j’avais tant à dire… Et enfin, bon voyage !!!

 

bande_annonce_prises_aux_fliets_de_la_séduction_Edilivre

Bande-annonce de  » Prises aux filets de la séduction  » de Wilfrid Junior Desrosiers

bande_annonce_prises_aux_fliets_de_la_séduction_EdilivreNous avons le plaisir de vous présenter la bande-annonce de Prises aux filets de la séduction aux Éditions Edilivre.

 

 

 

 

 

[youtube= »https://www.youtube.com/watch?v=9MqgFfXnf60&feature=youtu.be »]

 

– Détails sur le livre :
. Format : 13,4×20,4
. Nombre de pages : 100
. Date de publication : 21 novembre 2014

– Résumé du livre :
Les mystères de la nature et la brièveté de la vie de l’homme poussaient nos ancêtres à rechercher les moyens propices à lever le voile permettant de découvrir les grands trésors qu’offre ce merveilleux cadre de vie.

Animés du désir ardent de les comprendre et de les dominer, ils utilisaient tous les moyens possibles pour élucider l’énigme de la vie sur Terre. Pour cela, ils s’évertuaient à invoquer des forces surnaturelles et à pratiquer des cultes pour divers dieux, selon leurs croyances et leur appartenance tributaire.

Aujourd’hui encore, la plupart des humains du monde s’accrochent à ces pratiques ancestrales qu’ils jugent indispensables. Alors, la destinée de notre vie est-elle vraiment entre nos mains pour maîtriser ces forces mystérieuses, ou entre les mains des dieux ?

 

Bande-annonce de  » Danse mon étoile, Danse !  » de Marion Rebérat

bande_annonce_dans_mon_etoile_danse_EdilivreNous avons le plaisir de vous présenter la bande-annonce du livre Danse mon étoile, Danse ! aux Éditions Edilivre.

 

 

 

 

 

[youtube= »https://www.youtube.com/watch?v=Y3L07daCecM&feature=youtu.be »]

 

– Détails sur le livre :
. Format : 13,4×20,4
. Nombre de pages : 308
. Date de publication : 16 septembre 2014

– Résumé du livre :
Dans ce premier ouvrage, Marion Rebérat réinvente le roman d’apprentissage et le récit de voyage. Nous suivons son personnage, Marjane, à travers ses désirs, ses peurs, ses envies de vie, ses voyages au bout du monde, ses relations intimes aves les hommes et les femmes rencontrés sur le chemin. Elle nous entraîne dans une valse initiatique étourdissante autour du monde : Le Pérou, les cérémonies sur les sites sacrés et la rencontre avec la médecine Ayahuasca, Israël, emportée par l’énergie de Marie-Madeleine, les monastères bouddhistes de l’Himalaya, l’Égypte mystérieuse et tant d’autres terres promises. Marjane ne croise pas les autres, elle les rencontre dans une forme d’érotisme sacré, de sensualité sublime. Ce livre est une authentique rencontre amoureuse avec la planète.

– Biographie de l’auteur :
Marion Rebérat est née en 1986. Formée à la psychothérapie multiréférentielle et nourrie de la culture de son siècle, elle s’est laissée emmener en voyage autour des mondes, à la rencontre d’elle-même. C’est l’expérience du chemin qui l’a construite, et continue de la façonner. Aujourd’hui, elle propose un accompagnement personnel, des ateliers et des stages afin de partager et d’offrir ce qui la traverse, tout comme l’enseignement qu’elle a reçu.

Geoffroy Rousseau dans Presse Océan pour son ouvrage  » Histoire de lire « 

logo_Presse_Océan_Edilivre

Article_Presse_Océan_Geoffroy_Rousseau_Edilivre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bande-annonce de  » Les merveilles des cuisines du monde  » de Nya Njike

Les_merveilles_des_cuisines_du_mondeNous avons le plaisir de vous présenter la bande-annonce du livre Les merveilles des cuisines du monde aux Éditions Edilivre.

 

 

 

 

[youtube= »https://www.youtube.com/watch?v=eH8AFTbmoKs »]

 

– Détails sur le livre :
. Format : 17.0×24.0
. Nombre de pages : 360
. Date de publication : 21/05/2014

 

– Résumé du livre :
Les merveilles des cuisines du monde brasse les recettes de tous les continents ! de l’Amérique à l’Asie, en passant par l’Europe – chantre de la cuisine internationale – , à l’Océanie et en faisant la part belle à la cuisine africaine très méconnue des gastronomes, dont les combinaisons les plus incroyables donnent des résultats à la fois inattendus et merveilleux. Ce livre fera vivre à vos convives de délicieux moments et vous y trouverez plus de 400 recettes ainsi que des conseils sur les achats de produits, les recommandations du chef, des informations sur les plantes transgéniques et biologiques, la méthode HACCP, les définitions de termes culinaires, la technologie des condiments et l’arrêté du 29 septembre 1997 fixant les conditions d’hygiène applicables dans la restauration.

 

– Biographie de l’auteur :
Diplômé de l’école hôtelière et titulaire d’un brevet de technicien supérieur en restauration, Pierre Nya Njike à tenu à éditer ce livre en pensant particulièrement à tous les amoureux de la cuisine. Dense et d’une grande maniabilité, cet ouvrage dont les recettes sont élaborées pour huit convives et riche de plus de 400 recettes, indique les quantités et temps de cuissons précis et sera d’une aide précieuse dans l’élaboration des menus quotidiens. Bénéficiant de plus de 30 ans d’expériences en restauration commerciale (groupe de restauration, traiteur ou autogérée), à tous les postes de fabrication et décisionnaire, l’auteur transmet à travers son livre son savoir-faire. Pierre Nya Njike est aussi critique et écrivain culinaire, auteur de L’art culinaire camerounais paru aux Éditions L’Harmattan à Paris en 1997.

 

 

 

Bande annonce de  » Ellihca Nova : histoire absurde  » de Achille Turpin

Bande_annonce_Ellihca_Nova_histoire_absurde_EdilivreNous avons le plaisir de vous présenter la bande-annonce du livre Ellihca Nova : histoire absurde aux Editions Edilivre.

 

 

 

 

 

[youtube= »https://www.youtube.com/watch?v=eifTFlVV-xQ&feature=youtu.be »]

 

– Détails sur le livre :
. Format : 11×18
. Nombre de pages : 36
. Date de publication : 16/04/2014

 

– Résumé du livre :
Personnage issu de l’imagination de l’auteur, Ellihca Nova est un utilisateur d’une chaîne You Tube qui ne se contente pas d’écrire de simples commentaires sous ses vidéos, mais va jusqu’à conter des histoires absurdes dont celle-ci… La présence de représentations symboliques, le mélange du réel et de l’irréel sur fond d’humour plaisantin et de moralité font de cet ouvrage une histoire pas si absurde que cela… Loin de là…

 

– Biographie de l’auteur :
Après avoir exercé la profession d’électricien, Achille Turpin se reconvertit et choisit d’encadrer de jeunes personnes handicapées moteur et mentales dans un institut médico-éducatif. Par la suite, il offre ses services auprès de personnes âgées dépendantes dans différentes structures d’accueil ainsi qu’à domicile. Depuis sa plus tendre enfance, il se passionne pour la nature et la mycologie, d’ailleurs il aime passer de longues heures en forêt à écouter les choses vibrer autour de lui. D’une imagination débordante, il adore conter des histoires mêlant le réel et l’irréel comme celle qu’il nous offre aujourd’hui.

 

 

 

Interview vidéo de Nadine Beraha, auteure de  » Soli Terre, Tomes 1 et 2 « 

ITWvideo_Nadine_Beraha_EdilivreNous avons le plaisir de vous présenter l’interview vidéo de Nadine Beraha, auteure des livres Soli Terre Tome 1 et Soli Terre Tome 2 aux Editions Edilivre.

 

 

 

 

 

[youtube=https://www.youtube.com/watch?v=FDSbtXv1w_Q&feature=youtu.be]

 

– Détails du tome 1 :
. Format : 17×24
. Nombre de pages : 250
. Date de publication : 03/12/2013

 

– Détails du tome 2 :
. Format : 17×24
. Nombre de pages : 358
. Date de publication : 03/12/2013

 

– Résumé des livres :
A l’approche de la soixantaine, Chka quitte son quotidien de grand-mère pour entreprendre pendant onze mois, seule et en mode routard, un tour de l’hémisphère sud. En traversant l’Afrique australe, l’Océanie, l’Amérique du sud et l’Antarctique, elle écrit chaque jour. Au cours de ce long périple à travers les plus beaux paysages de la planète, Chka nous livre un regard aigu, critique et drôle sur le monde qu’elle parcourt.
Mais au-delà d’un très riche récit de voyage, l’auteur nous livre aussi celui de sa vie, démontrant combien on ne peut se lancer dans une telle aventure sans y parcourir un véritable trajet intérieur.
Soli Terre, ou comment l’alliance de l’itinérance, de la solitude et de l’écriture compose un cocktail détonnant à la rencontre de soi-même.

 

– Biographie de l’auteur :
Nadine Beraha est née à Marseille le 28 octobre 1948. Elle est diplômée de Psychologie Clinique et de Psychologie Sociale de l’université d’Aix en Provence, et a exercé pendant trente ans comme consultante auprès de grandes entreprises françaises. En 2012, Nadine Beraha crée « Conter Sa Vie », où elle met en pratique comme Biographe-Psychologue une nouvelle méthode de psychothérapie (L’Écriture Thérapeutique) née de l’extraordinaire expérience d’un an autour du monde avec l’écriture comme seule compagne.

 

    

Rencontre avec Rob Roberts, auteur de « Onirique Ontologie – La Belgitude »

Rob_Roberts_EdilivrePrésentez-nous votre ouvrage en quelques mots ?
 » Onirique Ontologie – La Belgitude  » se veut être le reflet de ce qui nous entoure. Une chronique, ou plutôt, des chroniques publiées sur deux plates-formes du Net, à savoir Mondoblog de RFI (Radio France Internationale) et Le Podcast Journal. Au fil des jours, une vision sur la société et la Belgique, mon pays de naissance. Mais surtout, une réflexion constante de notre société.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
Au départ, je n’ai pas voulu écrire ce livre, mais plutôt publier des chroniques. Puis, à la lumière d’une émission de télé, j’ai vu qu’un de mes compatriotes –Stéphane De Groodt– avait publié ses chroniques de radio, alors j’ai voulu tenter l’expérience, sachant que tout le monde ne connaît pas les deux plates-formes citées.

A quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
Cet ouvrage s’adresse à tout un chacun, aux personnes s’intéressant au monde, mais aussi demandant un éclairage sur les problèmes typiquement belges, en ce sens des soucis linguistiques entre le nord et le sud, sans toutefois en faire une idéologie.

Quelles sont les principales qualités de votre livre ?
Je ne pense pas que nous pouvons parler de qualités, ceci reste la vision des lecteurs. Néanmoins, je peux souligner qu’il devrait faire réfléchir «Monsieur Tout le Monde» (terme générique…).

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers votre ouvrage ?
S’il existe un message, ce serait de pouvoir donner le goût aux jeunes de s’intéresser à notre monde, et aux moins jeunes de poursuivre une réflexion sur la qualité de vie actuelle, sur ce que nous devons léguer à nos enfants, mais pas du tout dans le sens écologique du terme. La vie vaut vraiment la peine d’être vécue, encore faut-il se donner les moyens -en oubliant l’orgueil- de vivre à son rythme, et d’éviter les erreurs, ou du moins d’en tirer des leçons.

J’aimerai que les lecteurs puissent retrouver une prolongation en visitant les sites, car dans le livre, il n’était pas possible d’y inclure les vidéos et sons, que l’on trouve sur les billets.

Où puisez-vous votre inspiration ?
En regardant autour de moi, en feuilletant les journaux, en écoutant la radio, en regardant la télévision. L’inspiration se veut collant à l’actualité, comme il s’agit de chroniques, je me dois de débattre de ce qui se passe réellement dans notre société.

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
Tout d’abord, un livre-photos sur ma ville d’adoption qu’est Ostende (sur la Côte de la Mer du Nord). Celui-ci est en cours de mise en pages chez Edilivre, sous le titre: «Ostende, la Reine des Plages (Part 2)». Ensuite, j’ai le projet d’un livre sur la Saison 2013-2014 de Cyclo-cross (en cours de sélection, toujours chez Edilivre), proposant aux amateurs de cyclisme tous les résumés, les classements des différentes épreuves de cyclo-cross parus sur mon site. Enfin, j’écris une nouvelle – qui pourrait peut-être devenir un roman – traitant d’un sujet aussi banal que la vie : l’amour… Fiction d’un homme arrivant «seul» dans une grande ville, après une désillusion amoureuse, et son travail de reconstruction, sous le générique: « Voir Ostende et revivre ».

Un dernier mot pour les lecteurs ?
J’espère que cet ouvrage pourra donner envie de s’informer en continu, mais aussi de savoir distinguer les bonnes informations des moins bonnes. Pour compléter ceci, voici les deux liens vers mes écrits, et surtout leurs vidéos et sons, ici et.

.

 

 

 

 

 

 

 

 

Bande annonce de « Entre deux falaises » de Yves Brecville

Bande_annonce_Entre_deux_falaises_Edilivre

Nous avons le plaisir de vous présenter la bande-annonce du livre Entre deux falaises aux Editions Edilivre.

 

 

 

 

 

[youtube= »http://www.youtube.com/watch?v=aKrMBp0oyto »]

 

– Détails sur le livre :
. Format : 170×240
. Nombre de pages : 410
. Date de publication : 07/02/2014

– Résumé du livre :
« Mon parcours personnel m’a conduit à titres divers, en différents lieux du monde.
– Dans le Grand Nord au milieu d’un univers enveloppé de lumière, où la terre est encore belle.
– En Inde auprès d’enfants de parents lépreux, recueillant au jour le jour et à chaque pas, les surprises de ce peuple si accueillant.
– En France, dans la Vanoise ou sur les chemins de randonnée, au Mont-Saint-Michel, dans le Marais poitevin, dans la région minière d’où je suis originaire.
Le voyage, c’est aussi celui qui part de l’enfance, qui retourne aux sources familiales et s’aventure sur les chemins divers des différents métiers exercés, notamment auprès de personnes adultes handicapées, ainsi que des engagements sociaux, au gré des failles comme aussi des étoiles.
Ecrire, c’est créer ouvrir un chemin et le partager. C’est aussi offrir à chaque lecteur ou lectrice quelque chose de mon espace intérieur ».

– Biographie de l’auteur :
Yves Brecville est né en 1942, dans un coron de la fosse de Mazingarbe, dans le bassin minier du Pas-de-Calais. Après des études secondaires et universitaires, il entreprend divers voyages qui vont du Grand Nord jusqu’en Inde, en France aussi, pour des raisons humanitaires, professionnelles et personnelles. L’auteur désire ainsi témoigner à travers un parcours qui n’est pas sans faille, de ce que la terre recèle de beautés, de richesses humaines et spirituelles admirables, partagées au travers de multiples rencontres. Ainsi le lecteur peut cheminer et s’enrichir au fil des portes.

 

 

Rencontre avec François Chaput, auteur de « Idées grises… »

François_Chaput_EdilivrePouvez-vous nous introduire, en quelques mots, votre ouvrage ?
Idées grises, le titre me semble assez explicite, en ce sens que je n’ai pas souhaité publier un livre de pleurnicheries.

Comment est née chez vous l’envie d’écrire ?
Précocement et intuitivement ! 

Pourquoi avoir choisi ce titre « Idées grises » ?
Pour ne pas tomber dans les « Idées noires »…

Votre ouvrage est consacré aux femmes qui ont marqué votre vie. Pourquoi était-ce important pour vous de leur rendre hommage par l’écriture ?
Importance de rendre hommage à ma mère, avant tout, et également à la douceur de la féminité. Oui je l’aime, encore et encore, j’aime les femmes, « femmes, je vous aime »…

Que vous a apporté cette expérience d’écriture en particulier ?
Cette expérience peut se résumer en deux mots : renaissance et aisance. 

Avez-vous d’autres projets d’écriture à l’avenir ?
Actuellement, je travaille sur un manuscrit consacré à mon rapport avec les objets de la société de consommation. Il s’intitule : J’en ai des histoires.

Un dernier mot pour vos lecteurs ?
Que vous soyez le plus nombreux possibles à lire mon livre, et il me semble alors que ma vie n’est pas totalement gâchée.