Les plus beaux poèmes extraits de recueils

Un peu de poésie en ce mois d’octobre . . . Considérés comme les plus grands auteurs de leur époque (et de la nôtre), nous vous proposons aujourd’hui de revenir sur les plus beaux poèmes de ces génies du XIXème-XXème siècles. ATTENTION CE TOP CONTIENT DES SPOILERS.

 

À une passante ; Les fleurs du mal de Baudelaire

les-fleurs-du-mal-

 » Un éclair… puis la nuit ! – Fugitive beauté
Dont le regard m’a fait soudainement renaître,
Ne te verrai-je plus que dans l’éternité ? « 

 

Il s’agit certainement de l’un des poèmes les plus connus de l’auteur. Contant l’histoire d’un amour manqué, il reflète à la perfection l’esprit du « poète maudit ». À l’origine publié dans une revue, il fut ensuite inséré dans le recueil « Les fleurs du mal » comme d’autres poèmes célèbres de l’auteur. Composé de deux quatrains et deux tercets, « À une passante » est une déclaration d’amour du poète à une femme aperçue dans la rue . . . qui s’en alla aussitôt. On est loin des comédies romantiques américaines.

 

 

Le dormeur du Val ; Œuvres complètes de Rimbaud

 

oeuvres complètes

«  Les pieds dans les glaïeuls, il dort. Souriant comme
Sourirait un enfant malade, il fait un somme :
Nature, berce-le chaudement : il a froid.« 

 

 À l’instar de notre premier poème, vous avez certainement entendu parler du « Dormeur du Val ». Texte favori des professeurs de français, il est pour le moins poignant et déroutant. Alors que dans les premiers vers, Rimbaud nous peint le portrait d’un soldat paisiblement en train de dormir, ce n’est qu’à la fin que l’on s’aperçoit qu’il est en fait décédé. Un choc pour le lecteur et des lignes qui retranscrivent parfaitement l’atrocité de la guerre. Le contraste entre une nature luxuriante et vivante et le corps froid victime d’atrocités est saisissant. À (re)découvrir.

 

 

Funeral blues ; Poésies choisies de W.H Auden

audenpoesieschoisies

 « C’était mon Nord, mon Sud, mon Est et Ouest,
Mon travail, mon repos
Mon midi, mon minuit, ma parole, mon chant ;
Je pensais que l’amour durait pour toujours : j’avais tort.« 

 

 

Ces quelques lignes ne vous sont peut-être pas inconnues . . . Et pour cause : Funeral Blues ou Stop all the clocks (« Arrêtez les pendules » en français ») a été popularisé grâce au très célèbre film « Quatre mariages et un enterrement ». En effet, c’est le poème que prononce le personnage de Matthew (John Hannah) lors des funérailles de Gareth (Simon Callow), apprenant alors la face du monde leur relation plus qu’amicale. Un grand moment d’émotions dû en grande partie au sublime texte de Wystan Hugh Auden.

Demain dès l’aube ; Les contemplations de Victor Hugo

les contemplations

 « Je marcherai les yeux fixés sur mes pensées,
Sans rien voir au dehors, sans entendre aucun bruit,
Seul, inconnu, le dos courbé, les mains croisées,
Triste, et le jour pour moi sera comme la nuit.« 

 

On poursuit ce classement avec un poème tout aussi triste et touchant que le précédent. Il s’agit en effet du très célèbre « Demain dès l’aube » de Victor Hugo. Tout comme le « Dormeur du Val », ce n’est que dans les dernières lignes que le lecteur se rend compte du dénouement tragique de l’histoire. L’inconnu que s’en va rejoindre le narrateur n’est autre qu’une tombe . . . Certains diront que ce poème est autobiographique et qu’Hugo s’adresse ici à sa fille Léopoldine, décédée noyée.

 

 

Le Pont Mirabeau ; Alcools d’Apollinaire

 

alcools

« Les mains dans les mains restons face à face
Tandis que sous
Le pont de nos bras passe
Des éternels regards l’onde si lasse« 

 

Enfin, on clôture ce top poésie avec un poème d’amour. Paru dans le recueil « Alcools » sorti en 1913, « Le Pont Mirabeau » fait allusion à la rupture du poète avec la peintre Marie Laurencin. Plus généralement, il évoque également le temps qui passe, symbolisé ici par l’eau qui coule sous l’un des plus célèbres ponts de Paris. . . L’amour face à l’épreuve du temps, voilà un poème au thème toujours aussi actuel. À relire pour le plaisir de la rime !