Tag Archives: littérature


Journée Internationale de la francophonie

 

 

Hier nous mettions les langues de monde entier à l’honneur. En ce mercredi 20 mars 2019, c’est au tour de la langue Française d’être mise sur le devant de la scène. En effet, nous célébrons aujourd’hui la francophonie !

C’est une occasion de célébrer notre belle langue aux quatre coins du globe à travers différentes activités : littérature, arts et spectacles, cinéma, gastronomie, etc.

 

 

On compte 220 million de francophones sur terre. Ça en fait du monde ! Et cela signifie : beaucoup de créativité.
Nous sommes certes liés par une seule et même langue mais la culture des différents pays implique une célébration différente.

 

Découvrons ensemble les différents événements mis en place à travers le monde à l’occasion de la journée internationale de la francophonie.

 

Fête de la Francophonie en Corée du Sud

 

La capitale Séoulite se mobilise pendant 2 semaines afin de mettre la langue de Molière à l’honneur à travers de nombreuses activités : ateliers d’écriture, rencontre avec des auteurs et illustrateurs français, projection de films français au Musée d’histoire de la ville de Séoul, séminaire sur le développement durable, etc.

 

Fête de la Francophonie au Laos

 

Des lecteurs natifs du Maroc, du Cambodge, du Canada, de France et du Laos liront des contes de leur pays à la médiathèque de l’Institut Français.

 

Fête de la Francophonie aux États-Unis

 

Regards de Femmes distribuera des badges avec le message de la Francophonie « En français s’il vous plait » lors de tous les évènements internationaux auxquels l’OING participe, à commencer par l’ONU New York pendant la Commission de la Condition des femmes.

 

Fête de la Francophonie en Belgique

 

A l’occasion de la célébration de la Journée internationale de la Francophonie 2019, la Représentation permanente de l’OIF auprès de l’UE a le plaisir de vous inviter à la cérémonie d’habillage de Manneken Pis aux couleurs de la Francophonie.

 

 

En tant que maison d’édition, il en va de soi qu’on nous allons célébrer cette belle journée en littérature. Et quoi de mieux que la poésie, cet art si souvent délaissé, pour exprimer votre amour du français.

Nous avons un petit défi pour vous : en quelques vers, exprimez votre passion pour cette langue qui vous a permis de devenir écrivain.

 

DIVERS — Ces langues en voie de disparition

 

 

Sans les langues, l’écriture serait impossible, tout comme on ne peut pas faire de sushi sans poisson. Et malheureusement nous passons à coté de certaines œuvres probablement légendaires à cause d’un phénomène assez ancien : l’extinction des langues. Recontextualisons un peu tout cela pour comprendre pourquoi certaines langues ont subi le même sort que Ned Stark.

Hormis le fait que certaines langues s’était déjà éteinte auparavant, la principale cause fut la Deuxième Guerre Mondiale. Suite à l’avènement de la mondialisation, la langue de Shakespeare, à savoir l’anglais, a mis tout le monde d’accord sur l’instauration d’une langue universelle. On le constate encore aujourd’hui, l’anglais est la langue qui permet le plus facilement de communiquer. On la retrouve à l’école, à la télévision, dans vos chansons préférées ainsi que dans vos séries. En bref, on ne peut plus s’en passer.


 

C’est également devenu l’outil principal de communication dans les domaines du commerce, de la politique et des sciences. On l’a souvent entendu, sans l’apprentissage de l’anglais, on ne peut pas aller très loin dans nos carrières respectives.

 

Cependant, « Comme toute victoire, il y a le revers de la médaille » comme on dit. La globalisation de l’anglais a eu de nombreux effets négatifs et a mené à l’extinction d’un bon nombre de langues. Surtout les langues des communautés minoritaires du tiers monde dont la plupart des gens n’ont jamais entendu parler. L’Atlas UNESCO des langues en danger dans le monde répertorie environ 2 500 langues (dont 230 éteintes depuis 1950), chiffre qui s’approche de celui généralement accepté d’environ 3 000 langues en danger dans le monde. C’est un chiffre considérable qui ne laisse pas indifférent.

 

 

Vous êtes curieux de savoir quelles langues ont bien pu disparaitre ? Ça tombe bien, l’Atlas des langues mondiales en voie de disparition publié par l’Unesco localise 124 langues menacées (en excluant celles considérées comme « potentiellement menacées ») et sélectionne 48 langues éteintes en Afrique. Les langues sont classées par catégories en fonction de leur situation :

 

Langues en danger : les plus jeunes locuteurs sont de jeunes adultes. Par exemple : les langues Ahlo et Logba (Togo), Poko (Cameroun), Sarwa (Tchad), Viri (Centrafrique), ou encore Baga, Baga Fore et Binari (Guinée).

 

Langues gravement menacées : les plus jeunes locuteurs ont atteint ou dépassé la quarantaine. Par exemple : Arzew et B. Snous (Algérie), Siwa (Egypte), Pana (Burkina Faso), Jeri (Côte d’Ivoire), Nalu (Guinée), Muuke, Duli ou Nagumi (Cameroun).

 

Langues moribondes : seuls quelques locuteurs âgés sont encore en vie. Par exemple : Ndai, Bati (Cameroun), Kaande, Fumu (Gabon), Kudu, Camo, Sheni ou Mbaru (Nigéria), Beeke, Li-Ngbee (République Démocratique du Congo), Sogoo ou Omotik (Kenya).

C’est pourquoi nous vous conseillons de vous rendre chez les libraires à proximité de chez vous et de leur présenter votre livre. Cela peut vous permettre d’être exposé dans leurs rayons ou encore de réaliser des séances de dédicaces.

 

Langues éteintes : aucun locuteur vivant. Par exemple : Mindari (Guinée), Tonjon (Côte d’Ivoire), Jebel Haraza (Soudan), Zumaya, Mo’e, Gey, Ngong ou encore Isuwu (Cameroun).

 

 

L’Atlas UNESCO des langues en danger dans le monde vise à susciter une prise de conscience de la part des autorités, des communautés de locuteurs et du public en général à propos des menaces pesant sur les langues et du besoin de sauvegarder la diversité linguistique mondiale. Toutes les vies comptent, même celles des langues. Il a également pour ambition de constituer un outil de suivi sur l’état des langues en danger dans le monde et des tendances globales en matière de diversité linguistique.

 

 

Lien utiles : http://www.unesco.org/new/fr/communication-and-information/access-to-knowledge/linguistic-diversity-and-multilingualism-on-internet/atlas-of-languages-in-danger/

 

Célébrons la femme en littérature

 

 

Pour la journée de la femme, nous avons voulu marquer le coup et célébrer cela en littérature.

Pour cela, nous vous avons concoctez une liste d’ouvrages de genres différents mettant la femme à l’honneur. Vous la découvrirez épanouie, torturée, battante, révoltée, chaleureuse, aimante…

 

Femme sortilèges

 

Femmes, nous avons tant et tant à dire! De Mary Poppins à la Belle au bois dormant, en passant par toutes les femmes humiliées ou torturées, nous avons quelques revendications ! Nous allons en rire ! Les siècles n’ont pas d’importance ! De l’antiquité à la vie sublimée ou réelle, comment sommes-nous toujours libres et debout ?

Mesdames, devenez une des sublimes Charlotte à Auschwitz ou résistez avec Pénélope, Camille Claudel et Olympe de Gouges ! Incarnez Guenièvre ou la fée Viviane ! Après tout, quel visage avons-nous ? Quels sortilèges nous habitent ?

Messieurs, accompagnez-nous dans notre quête de désirs ! Soyez le Roi Arthur ou un Ulysse revisité ! Ou qui vous voulez mais…

Croyons-en la liberté et le pouvoir de dire !

 

Femmes, femmes, femmes…

 

 

Ce sont des femmes de tous les jours, des femmes sans histoire qui vont vous conter leur quotidien dans des textes courts qui parlent de la vie qui passe, de la solitude qui guette, de leurs solutions pour y remédier : s’imaginer une famille, adopter un petit chien… Elles vous disent aussi : n’allez pas trop vite, prenez le temps de vivre. Les textes courts de Maïti Goldman sont agréablement ponctués par des poèmes-mots d’amour que toute femme a un jour sentis dans son cœur.

 

 

Silence d’une mère

 

Lolita se pose la question de savoir comment et pourquoi elle est devenue la femme qu’elle est d’aujourd’hui. Âgée de 60 ans, l’auteure a voulu aller à la rencontre de son passé pour trouver des réponses à ses questions. Sauf qu’à mesure que Lolita revit son passé, elle découvre et réalise à quel point la vie de Chache, sa mère, prend toute la place. Finalement, Lolita arrive à comprendre et à découvrir Chache dans une tout autre réalité, une réalité qu’elle cachait silencieusement en trouvant appui dans une immense foi, vouée au créateur. Lolita découvre alors que la foi de sa mère l’a amenée à sauver ses enfants d’une vie remplie de violence et de mépris.

 

Brèves de femmes

 

 

Brèves de femmes c’est vingt-cinq monologues ayant pour particularité commune d’être des témoignages féminins.
Les thèmes abordés y sont l’amour bienheureux ou pas, les envies et aspirations, l’enfance et la famille, la maladie et la mort, en un mot : la vie.

 

 

Femme-mots

 

 

 

Femme-mots, recueil d’une cinquantaine de poèmes dédiés à la femme éternelle… Bernadette, la femme éternelle, portée par les flots du temps. Muse inspiratrice, décédée en 2015, en qui l’auteur a trouvé bonheur et joie.

 

 

Être Femme

 

 

Ces lignes ici posées sont comme les pages d’un cœur ouvert libres d’être lues par celles et ceux qui en auront la curiosité. Elles comportent même par endroits la malice d’un clin d’œil adressé aux hommes qui se perdent parfois dans les méandres de la complexité féminine. Ils y trouveront là une des facettes, dévoilée sans fard…

 

 

 

Avez-vous déjà mis la femme à l’honneur dans vos écrits ?

 

 

Écoutez notre auteure Martine Biard s’exprimer sur le sujet dans cette interview.

CONSEILS — Comment reprendre l’écriture de votre livre

 

 

Un jour vous vous êtes levés avec une inspiration débordante et avez entrepris d’écrire le livre qui allait bouleverser votre vie. Vous décidez donc de vous lancer dans son écriture, vous avancez assez bien, le livre commence à prendre vie et puis un jour : boom, c’est la panne sèche, vous n’aviez plus aucune idée pour avancer ! Depuis, votre manuscrit traîne dans un de vos tiroirs et plus le temps passe, plus il vous fait peur. Ce petit monstre avec lequel vous n’arrivez plus à renouer n’est pas si méchant que ça, et on va vous le prouver. Nous allons aujourd’hui vous donner quelques conseils pour le dépoussiérer et reprendre l’écriture de votre livre.

 

Relisez-vous

 

Vous n’êtes pas dans le même état d’esprit que lorsque vous avez commencé votre livre donc la première chose que nous pouvons vous conseiller, c’est de vous relire. Cela vous sera grandement bénéfique. Un artiste a souvent un regard très critique sur son travail et recherche constamment l’amélioration de son œuvre. Ainsi, cette période d’arrêt vous aura permis de prendre du recul sur ce que vous avez écrit. Vous serez alors plus à même de corriger les fautes d’orthographe, mais aussi de revoir vos choix concernant le vocabulaire, le style, les lieux… C’est comme si vous lisiez le livre de quelqu’un d’autre. Il se peut que grâce à cette pause, vous développiez une toute autre vision pour votre roman. N’hésitez pas à lui faire un relooking complet. C’est ainsi que l’on peut développer sa réflexion, savoir si ce qu’on lit nous plait, ou se dire « mais à quoi je pensais ? ». La relecture va vous permettre de savoir exactement où vous en étiez avant l’arrêt et ce que vous souhaitez voir évoluer dans le manuscrit. L’inspiration est de retour, tout comme votre plume.

 

Retravailler l’histoire

 

Maintenant que vous êtes de retour dans la course et que vous fourmillez d’idées plus exploitables les unes que les autres, il faut y mettre de l’ordre. Trouvez une ligne conductrice. Elle peut partir d’un personnage ou un lieu en particulier. Libre à vous de savoir autour de quel élément vous souhaitez développer votre récit. Renouez avec votre monde, réappropriez-le-vous.
Le temps écoulé entre le premier jet et maintenant a probablement modifié votre style d’écriture. Revoyez vos mots, vos tournures, pour que le tout puisse être fluide et cohérent.
Vos personnages aussi ont changé et muris. Toutes ces modifications entraîneront des changements subtils dans les dialogues, dans les sentiments que ressentent les protagonistes de votre histoire. La trame se construit ainsi par petites touches. Etape par étape, votre manuscrit reprendra vie.

 

Écrire un passage qui vous inspire

 

Quand vous repensiez à ce manuscrit poussiéreux, il y a forcément des passages en particulier qui vous rendaient nostalgique et vous donnaient envie de vous replonger dedans. Dirigez-vous droit vers celui qui vous inspirait le plus et reprenez votre écriture à ce moment. Sans chercher à répondre à l’ordre chronologique du manuscrit ou même à sa logique, entraînez-vous à réécrire un texte sur un sujet qui vous anime. Cette scène ne fera peut-être pas partie de votre ouvrage final, et n’a peut-être même aucun rapport avec les thèmes que vous souhaitiez aborder mais elle vous permettra de retrouver l’inspiration et le goût de l’écriture. L’erreur à ne pas commettre, c’est de reprendre l’écriture là vous vous étiez arrêtés. Ce passage ne vous rappellera pas de bons souvenirs, c’est votre point de rupture. Et si nous n’arriviez pas à faire évoluer l’histoire, il est fort probable que ce soit à nouveau le cas cette fois-ci. Ne restez pas bloqué et écrivez le plus possible sur ce qui vous passe par la tête. Si vous manquez d’inspiration, n’hésitez pas à vous exercer grâce à des petits jeux d’écriture. Sous le prétexte de contraintes, ils aident souvent à renouer avec l’envie d’écrire. Pour découvrir des jeux d’écritures, allez sur ce lien.

 

Écrire de façon régulière

 

C’est en s’entrainant que l’on s’améliore et l’écriture n’y fait pas exception. C’est comme un muscle que l’on fait travailler régulièrement à la salle de sport. Si on reste allongé toute la journée, il n’évoluera pas. Il est donc important de s’entraîner à écrire, car plus vous écrirez, plus votre écriture sera fluide et claire. Fixez-vous des objectifs, une page par jour par exemple. Même si vous écrivez peu, les effets seront bénéfiques. L’essentiel c’est d’avoir la motivation, et très vite vous reprendrez votre rythme de compétition.

 

Ne pensez pas qu’à ça !

 

C’est bien connu, rester fixé sur un objectif de là à s’en rendre malade de stresse n’est jamais une bonne idée. Donc ne restez pas cloitré chez vous à tenter de trouver une suite à votre roman. Sortez, aérez-vous l’esprit, rencontrez du monde, inspirez-vous de ce qui vous entoure. Le moindre événement de votre vie, même insignifiant, peut devenir une source d’inspiration.
Lorsque l’on écrit, on puise dans son imaginaire mais aussi et surtout dans ce que l’on a vécu nous-même. Les petits détails du quotidien, comme les moments marquants de votre vie, peuvent se retrouver au service de l’écriture, donc surtout, n’oubliez pas de vivre !
Et vous, avez-vous un manuscrit qui attend dans un tiroir depuis longtemps ? Faites-vous des pauses dans l’écriture de vos ouvrages ? Et quels sont vos conseils pour reprendre l’écriture après une pause plus ou moins longue ?

 

 

Et si vous n’avez pas d’inspiration, nous vous invitons à aller sur le lien suivant. 

 

DIVERS — Ces femmes qui écrivent sous un pseudonyme masculin

 

Vous l’aurez surement remarqué, nous sommes dans l’ère des revendications sociales et la cause féministe en fait partie. Vous vous sentez concerné(e) par cette cause ? C’est notre cas et pour l’occasion nous vous présentons aujourd’hui quelques auteures pionnières dans ce mouvement.

 

Au XIXe siècle, les femmes qui écrivaient dans le but d’être publiées et donc, de se faire connaitre, étaient mal considérées dans la société. Cela était dû au caractère misogyne du monde littéraire, presque fermé aux femmes jusqu’au début du XXème siècle. Contrairement aux auteurs contemporains, être publiée était perçu comme une volonté d’indépendance, incompatible avec le rôle de la femme à l’époque. Cependant, malgré leurs pseudonymes masculins, grand nombre de ces femmes ont utilisé leur notoriété pour plaider la cause féminine.

 

 

 

Aurore Dupin, alias George Sand

Vous avez probablement tous lu ou entendu parler de George Sand mais, saviez-vous qu’une femme se cachait derrière ce pseudonyme masculin ? C’est une légende de la littérature qui représente la figure même de l’écrivain qui a réussi. Cette femme possède plusieurs cordes à son arc. Elle a été romancière, auteure dramatique, critique littéraire et journaliste. Vous vous demandez surement d’où vient son pseudonyme « Sand ». Et bien, elle n’a pas été chercher très loin. Elle s’est tout simplement inspirée de l’un de ses premiers amants : Jules Sandeau. Écrivaine engagée, elle est sans doute l’une des figures les plus importantes du féminisme au XIXème siècle. Elle a notamment revendiqué le droit au divorce et à l’égalité civile pour les femmes.

 

 

 

 

Elsa Triolet alias Laurent Daniel

Nous vous présentons une autre grande femme qui a merveilleusement bien réussi dans ce milieu fourmillant d’hommes. En effet, elle est connue pour avoir été la première femme à obtenir le prix Goncourt en 1945 . C’est son recueil de nouvelles « Le premier accroc coûte 200 francs » qui lui a permis de rejoindre la cour des Grands. On la connait également en tant que muse de Louis Aragon, son compagnon jusqu’à la fin de ses jours, qui lui dédie le recueil Les yeux d’Elsa. À l’image de George Sand, elle était très engagée et a pris part à la révolution russe en 1905 et à la résistance française avec Aragon. Intéressé(e)s par ses positions ou passionné(e)s par la période de la révolution française ? Vous pouvez vous pencher sur son ouvrage « Les amants d’Avignon » qui traite de son expérience de la résistance. Il est paru en 1943 sous le pseudonyme de Laurent Daniel.

 

 

 

 

Jeanne Loiseau, alias Daniel Lesueur

La prochaine figure féminine n’a pas choisi de se cacher sous un pseudonyme. Il lui a été imposé par Calmann-Lévy, l’éditeur de ses deux premiers romans. Comme nous vous l’avons exposé plus haut, ce n’était pas la meilleure période pour les femmes. Afin que ses textes puissent être publiés et reconnus à leur juste valeur, Jeanne Loiseau a donc publié sous le pseudonyme de Daniel Lesueur. C’était une poétesse et romancière française. Elle est également connue pour sa carrière de journaliste et également celle de critique littéraire. Elle a construit son identité en assemblant le prénom d’un de ses ancêtres maternels, Daniel O’Connell et du nom de jeune fille de sa mère, Marie-Henriette Lesueur. Jeanne Loiseau a avoué plus tard, avoir choisi ce pseudonyme dans la précipitation et aurait préféré un nom plus court. Tout comme ses prédécesseurs, c’était une féministe engagée. Elle s’est battue pour la création d’une Académie littéraire des femmes et a dénoncé les inégalités de genre.

 

 

 

 

Mary Ann, alias George Elliot

Mary Ann, plus connue sous le nom de George Elliot, est considérée comme une grande écrivaine de l’époque Victorienne. Bien qu’à cette époque certaines femmes commençaient à être publiées sous leur véritable identité, elle a choisi un pseudonyme masculin. Plusieurs raisons ont motivé cette décision : être prise au sérieux, préserver sa vie privée et distinguer son travail d’éditeur et de critique littéraire de ses écrits.

 

 

 

 

 

 

J.K. Rowling alias Robert Galbraith

Ce dernier cas est un peu particulier… Beaucoup plus récemment, J.K. Rowling, l’auteur de la célèbre saga Harry Potter, a publié un roman sous le pseudonyme de Robert Galbraith. La raison ? S’essayer au genre policier sans que sa popularité n’influence ses ventes. Cependant, son œuvre « L’appel du coucou » est passé en tête des ventes dès que ce secret fut révélé.

 

La seconde Guerre Mondiale et la littérature

La seconde Guerre Mondiale et la découverte des camps de concentration ont profondément marqué les populations. Au sortir d’une guerre très meurtrière, il a fallu se reconstruire pour ces hommes et  femmes traumatisés. Pour certains, cette phase de reconstruction est passée par l’écriture. Bon nombre de soldats, résistants, ou déportés de la Shoah ont relaté les horreurs qu’ils ont vues. La publication de leurs ouvrages est généralement faite plusieurs années après la fin de la guerre, une fois le processus de deuil enclenché.

Voici une sélection d’ouvrages qui témoignent de la seconde Guerre Mondiale.

 

Primo Lévi, « Si c’est un Homme » : 

 

Primo Lévi a été arrêté en Italie en tant que résistant et a été déporté à Auschwitz où il y est resté de février 1944 jusqu’à la libération. Dans cet ouvrage, il raconte son quotidien dans le camp d’extermination. Il explique la déshumanisation dont son victime les déportés ainsi que la manque de solidarité qui y règne. Ce livre très marquant est écrit avec une grande neutralité à la façon d’un sociologue.

 

 

 

 

 

 

Pierre Mendès France, « Liberté, liberté chérie » : 

 

L’homme politique qui a été ministre des affaires étrangères sous la présidence de René Coty revient sur son passé militaire durant la seconde Guerre Mondiale. Arrêté, puis emprisonné par le régime de Vichy, il raconte la préparation de son procès et son évasion pour rejoindre l’Angleterre et s’engager avec les Forces françaises libres. Il prit la plume durant un cours passage à New York avant de repartir pour Londres et reprendre les combats.

 

 

 

 

 

 

 

Lucie Aubrac, « Ils partiront dans l’Ivresse » : 

 

Lucie Aubrac est une résistante qui a mené de nombreuses actions sous l’occupation Nazie. Elle raconte son quotidien entre mai 1943 et février 1944 entre l’organisation de la libération de son mari, Raymond Aubrac, et la vie en clandestinité avant de rejoindre Londres.

Les femmes écrivant sous un pseudonyme masculin

Au XIXème siècle, les femmes qui écrivaient dans le but d’être publiées, et donc de se faire connaitre, étaient mal considérées dans la société. En effet, le monde littéraire fut très misogyne jusqu’au début du XXème siècle : être publiée était perçu comme une volonté d’indépendance et donc comme incompatible avec le rôle de la femme à l’époque. Le mois de mars étant placé sous le signe des droits des femmes, nous avons décidé de mettre en lumière celles ayant eu recours à des pseudonymes masculins pour s’assurer une place dans le milieu littéraire.

 

Aurore Dupin, alias George Sand

Elle est sans doute la femme de lettres la plus connue pour avoir utilisé un pseudonyme masculin. Aurore Dupin représente la figure même de l’écrivain qui a réussi. Elle a été romancière, auteur dramatique, critique littéraire et journaliste. Le nom de « Sand » est inspiré de l’un de ses premiers amants : Jules Sandeau. Écrivain engagée, elle a notamment revendiqué pour les femmes le droit au divorce et à l’égalité civile.

 

Laurent Daniel, alias Elsa Triolet

Elle est connue pour avoir été la première femme à obtenir le prix Goncourt en 1945 grâce à son recueil de nouvelles : Le premier accroc coûte 200 francs. Elle était la muse de Louis Aragon, son compagnon jusqu’à la fin de ses jours, qui lui dédie le recueil Les yeux d’Elsa. Tout comme George Sand, elle était très engagée et a pris part à la révolution russe en 1905 et à la résistance française avec Aragon. Son ouvrage Les amants d’Avignon traite de son expérience de la résistance. Il est paru en 1943 sous le pseudonyme de Laurent Daniel.

 

Jeanne Loiseau, alias Daniel Lesueur

Connue sous le nom de Daniel Lesueur, Jeanne Loiseau était une poétesse et romancière française. Elle est également connue pour sa carrière journalistique et de critique littéraire. Son pseudonyme lui a été imposé par Calmann-Lévy, l’éditeur de ses deux premiers romans. Il luit vient d’un de ses ancêtres maternels, Daniel O’Connell, et du nom de jeune fille de sa mère, Marie-Henriette Lesueur. Plus tard, elle a reconnu avoir choisi ce pseudonyme dans la précipitation, et aurait préféré un nom plus court. Elle a plaidé pour la création d’une Académie littéraire des femmes et a dénoncé les inégalités de genre.

 

Mary Ann, alias George Elliot

Elle est considérée comme une grande écrivaine de l’époque Victorienne. À l’époque, certaines femmes commençaient à être publiées sous leur véritable identité. Elle a choisi un pseudonyme masculin pour plusieurs raisons : être prise au sérieux, préserver sa vie privée, et distinguer son travail d’éditeur et de critique littéraire de ses écrits.

 

Robert Galbraith, alias J.K. Rowling

Beaucoup plus récemment, J.K. Rowling, l’auteur de la célèbre saga Harry Potter, a publié un roman sous le pseudonyme de Robert Galbraith. Se cacher derrière cet alias a permis à l’auteur de s’essayer au genre policier en gardant une sorte d’anonymat. L’appel du coucou est passé en tête des ventes dès l’instant où le subterfuge a été révélé.

Les rappeurs dans la littérature

Littérature et rap sont souvent perçus comme des entités opposées. Cependant, ces deux arts très proches se croisent parfois lorsque les rappeurs prennent la plume pour s’ouvrir plus longuement à leur public. À travers leur ouvrage, ils dénoncent et racontent leur vécu et leur parcours musical.

Petite sélection des ouvrages de rappeur les plus marquants !

 

« Explication de texte », Passi :

 

Dans son livre rédigé avec son frère, l’un des membres du Ministère A.M.E.R nous donne une explication de ses textes. Dans chaque chapitre, on retrouve les paroles d’une chanson que ce dernier explique. Les thèmes du délit de faciès, la répression et la violence reviennent souvent. Cet ouvrage marque par son originalité.

 

 

 

 

 

« La face B » Akhenaton :

 

Le rappeur marseillais membre du groupe IAM, homme érudit et simple, a publié son premier ouvrage autobiographique en 2011 en collaboration avec Eric Mandel. Il revient sur son enfance entre Marseille et les rues de New York. Il évoque également la consécration avec son groupe. Il se pose également défenseur du Hip-Hop. Il a participé à la rédaction d’un autre ouvrage en 2012 dans lequel il s’intéresse à l’impact du secteur industriel sur l’écologie.

 

 

 

 

 

« Camus, l’art de la révolte », Abd Al Malik :

 

C’est le rappeur qui est le plus ancré dans le monde littéraire avec sept livres à son actif. Dans cet ouvrage, il raconte comment l’œuvre d’Albert Camus lui a donné envie de devenir artiste. Abd Al Malik a également créé un spectacle musical à partir de l’œuvre de Camus.

 

 

 

 

 

 

« The Autobiography of Gucci Mane », Gucci Mane :

 

Contrairement aux trois paroliers présentés précédemment, Gucci Mane est un rappeur américain. Dans son autobiographie, il se dévoile sans filtre. Il s’explique sur sa jeunesse et revient sur la transition vers la vie d’artiste. Il parle également de ses moments sombres comme la drogue ou son incarcération entre 2014 et 2016 durant laquelle il a travaillé sur cet ouvrage.

Les livres et la censure en France

Ah ! Quel vaste sujet que la censure des livres ! Mais pour quelle raison un livre peut-il être censuré ?

La censure est la limitation arbitraire ou doctrinale de la liberté d’expression de chacun. Elle passe par l’examen du détenteur d’un pouvoir (étatique, religieux ou économique par exemple) sur des livres, journaux, bulletins d’informations, pièces de théâtre, films, etc., et ce, avant d’en permettre la diffusion au public. Elle peut être légale (interdiction), ou non (lobbys, trust, boycott, refus de vente, etc.). Lorsque qu’un livre porte atteinte à l’ordre public, alors, il est censuré.

 

 

En voici trois exemples :

 

I ) « J’irai cracher sur vos tombes », Boris Vian :

 

Lee Anderson, vingt-six ans, a quitté sa ville natale pour échouer à Buckton où il devient gérant de librairie. Il sympathise dans un bar avec quelques jeunes du coin. Grand, bien bâti, payant volontiers à boire, Lee, qui sait aussi chanter le blues en s’accompagnant à la guitare, réussit à séduire la plupart des adolescentes. Un jour, il rencontre Dexter, le rejeton d’une riche famille qui l’invite à une soirée et lui présente les soeurs Asquith, Jean et Lou (17 et 15 ans), deux jeunes bourgeoises avec « une ligne à réveiller un membre du Congrès ». Lee décide de les faire boire pour mieux les séduire… et poursuivre son sinistre dessein.
Écrit à la suite d’un pari, cet excellent pastiche de roman noir fut publié en 1946 sous le pseudonyme de Vernon Sullivan, un prétendu auteur américain. Récit d’une vengeance, dénonciation du racisme et de l’intolérance, ce best-seller fut jugé à l’époque immoral et pornographique, ce qui amena son interdiction en 1949.

 

 

II ) « Les œuvres » du marquis de Sade :

 

Durant tout le XIXe siècle, l’œuvre du marquis de Sade est occultée et diabolisée. C’est seulement au XXe siècle que Jean-Jacques Pauvert les publie sous son nom d’éditeur, malgré la censure officielle dont il triomphe par un procès en appel en 1958. En 1990, Sade fait son entrée dans la Bibliothèque de la Pléiade et ses écrits sont enfin reconnus.

Son œuvre mêle dissertations philosophiques et pornographie extrême. Âmes sensibles s’abstenir ! Mais lire Sade, ce n’est pas seulement se plonger dans les tribulations d’un « sadiste », c’est aussi découvrir une critique politique et sociale de son époque, et c’est d’ailleurs sous cet angle d’attaque qu’est désormais proposée la lecture de ses écrits.

 

 

 

III ) « L’Archipel du Goulag », Alexandre Soljenitsyne :

L’Archipel du Goulag traite du système carcéral et de travail forcé mis en place en Union soviétique. Écrit de 1958 à 1967 dans la clandestinité, l’ouvrage ne se veut ni une histoire du Goulag ni une autobiographie, mais le porte-parole des victimes du Goulag : il est écrit à partir de 227 témoignages de prisonniers ainsi que de l’expérience de l’auteur. Soljenitsyne précise que « Ce livre ne contient ni personnages ni événements inventés. Hommes et lieux y sont désignés sous leurs vrais noms ».L’Archipel du Goulag traite du système carcéral et de travail forcé mis en place en Union soviétique. Écrit de 1958 à 1967 dans la clandestinité, l’ouvrage ne se veut ni une histoire du Goulag ni une autobiographie, mais le porte-parole des victimes du Goulag : il est écrit à partir de 227 témoignages de prisonniers ainsi que de l’expérience de l’auteur. Soljenitsyne précise que « Ce livre ne contient ni personnages ni événements inventés. Hommes et lieux y sont désignés sous leurs vrais noms » Le livre est interdit dans le pays jusqu’en 1990.

 

Les meilleurs romans espagnols

 

La littérature espagnole regroupe toutes les œuvres de littérature en langue espagnole, d’Espagne. On parle de littérature sud-américaine pour tous les auteurs sud-américains de langue espagnole.

Essentiellement portée sur des thèmes chrétiens au Moyen-âge, la littérature espagnole s’émancipe, au cours de son « siècle d’or » (XVIème siècle), sous la profonde influence de la Renaissance.

 

Nait alors le roman picaresque mettant en scène un homme du peuple dans des aventures pittoresques à caractère social. Ce nouveau genre, très populaire en Espagne, s’exporte jusqu’en France avec l’Histoire de Gil Blas de Santillane de Lesage notamment.

Miguel de Cervantès, figure essentielle de la littérature espagnole contribue de manière décisive à l’élaboration des canons du roman moderne.

Au XXème siècle, la guerre civile brise ce que l’on appelle la « l’âge d’argent » de la littérature espagnole à l’image de l’assassinat de Federico García Lorca.

 

Les nombreux écrivains protestant contre la dictature de Franco permettent cependant de revitaliser la littérature espagnole.

La mort de Franco, en 1975, puis la démocratisation du pays sont une nouvelle étape dans la production littéraire désormais libérée de ses nombreuses contraintes. Il en résulte l’arrivée de nombreux nouveaux auteurs ainsi qu’une liberté d’approche (formelle, narrative,… ) inédite.

Les auteurs espagnols ont la cote sur le marché national où seuls quatre titres étrangers parviennent à s’imposer dans le classement des dix romans les plus vendus.

 

Voici le top 3 des romans espagnols :

 

 1. Toutes les vagues de l’océan, Victor Del Arbol (2015) : 

 

Gonzalo Gil reçoit un message qui bouleverse son existence : sa soeur, de qui il est sans nouvelles depuis de nombreuses années, a mis fin à ses jours dans des circonstances tragiques. Et la police la soupçonne d’avoir auparavant assassiné un mafieux russe pour venger la mort de son jeune fils. Ce qui ne semble alors qu’un sombre règlement de comptes ouvre une voie tortueuse sur les secrets de l’histoire familiale et de la figure mythique du père, nimbée de non-dits et de silences.

 

 

 

 

 

 

2.  Le bourreau de Gaudi, Aro Sainz De La Maza (2014) : 

 

Un corps en flammes est retrouvé pendu au balcon d’un des monuments les plus emblématiques de Barcelone, La Pedrera, d’Antonio Gaudi. Bien mauvaise publicité pour la ville à quelques semaines de la consécration par le pape de la Sagrada Familia. Les services policiers sont aux abois et réintègrent l’électron libre Milo Malart, révoqué par mesure disciplinaire. Tandis qu’il enquête en binôme avec une jeune sous-inspectrice, qui semble tout droit sortie d’une série américaine à succès, les meurtres s’enchaînent selon un rituel immuable : toujours des membres de l’oligarchie barcelonaise, férocement mutilés au sein des édifices du célèbre architecte qui fît la gloire de la ville. Barcelone a vendu son âme au diable ; elle doit payer le prix de sa magnificence. La chasse à l’homme est ouverte, mais qui cherche-t-on ?

 

 

 

 

3. La Maison des chagrins, Victor Del Arbol (2013) : 

 

Eduardo tente de survivre dans un appartement sans âme, grâce à l’alcool et aux psychotropes que lui prescrit la psychiatre chargée de sa réinsertion. Il vient de purger une peine de prison pour le meurtre du chauffard qui a tué sa femme et sa fille, il y a de ça quatorze ans. Peintre autrefois coté, il gagne sa vie en exécutant à la chaîne des portraits anonymes que sa galeriste place dans les grandes surfaces. Un jour, celle-ci lui transmet une bien étrange commande : une célèbre violoniste lui demande de réaliser le portrait de l’homme qui a tué son fils. Elle veut pouvoir déchiffrer sous les traits de l’homme les caractéristiques de l’assassin. Unis dans la même douleur, la commanditaire et l’artiste ouvrent bientôt la boîte de Pandore, déchaînant tous les démons qui s’y trouvaient enfouis.

Le top 06 des auteurs français les plus lus en France durant l’année 2016

La France a toujours abrité de grands auteurs tels que Molière, Voltaire, Victor Hugo… Il n’y a donc rien d’étonnant à ce que la littérature occupe une grande place dans le cœur des français. Aujourd’hui, nous vous proposons de vous mettre à jour sur les best-sellers proposés par l’hexagone. Découvrez dès maintenant le top 6 des auteurs français les plus lus en France durant l’année 2016.


1-Guillaume MUSSO
– 1.833.300 exemplaires

Né en 1974 à Antibes, il est l’un des auteurs français les plus connus dans le monde. Son roman Et Après… sorti en 2004 et retraçant l’histoire d’un enfant de 10 ans après une expérience de mort imminente se vend à plus de 3 millions d’exemplaires et est traduit dans plus de vingt langues. Parmi ses titres les plus célèbres on retrouve : Sauve-moi Seras-tu là ? Parce que je t’aime Je reviens te chercher Que serais-je sans toi ? La Fille de Papier etc…

 

 

Pour plus d’informations : www.guillaumemusso.com

 

2-Michel BUSSI – 1.135.300 exemplaires

Né en 1965 à Louviers, c’est un auteur français de romans policiers. Il est également professeur de géographie à l’université de Rouen. Son premier livre Code Lupin paraît en 2006. C’est un auteur qui est très apprécié du public et primé à plusieurs reprises. En 2013, Michel Bussi devient l’auteur français de polars le plus lu et accède à la 8ème place au palmarès des auteurs français les plus vendus. Parmi ses œuvres les plus connues : Omaha Crimes Un avion sans elle  Ne lâche pas ma main N’oublier jamais Maman à tort et Le temps est assassin.

 

 

Pour plus d’informations : www.michel-bussi.fr

 

 

3-Marc LEVY – 1.024.200 exemplaires

Né en 1961 à Boulogne-Billancourt, Marc Lévy est l’un des auteurs français les plus connus à l’étranger. Son premier livre, Et si c’était vrai paru en 2000 et écrit pour son fils, connaît un succès mondial et est adapté au cinéma par Steven Spielberg en 2005. Après ce premier succès, Marc Lévy se consacre exclusivement à l’écriture. Tous ses romans figurent en tête des ventes annuelles en France dès leur parution. Parmi ses œuvres les plus connues : Où es-tu ? 7 jours pour une éternité Vous revoir Le voleur d’ombres Elle et lui

 

 

Pour plus d’informations : www.slog.fr/marclevy

 

4-Françoise BOURDIN – 679 300 exemplaires

Née en 1952 à Paris, c’est une écrivaine française ayant publié une quarantaine de livres pour le moment. Ses écrits tournent essentiellement autour des drames familiaux. Ses personnages ont souvent une histoire à laquelle le lecteur peut s’identifier. Son leitmotiv étant « Des histoires qui nous ressemblent ». C’est un auteur discret, pas très au-devant de la scène. Parmi ses œuvres les plus connues : D’eau et de feuA feu et à sang La promesse de l’océan Au nom du pèreUn mariage d’amour

 

Pour plus d’informations : www.francoise-bourdin.com

5-Laurent GOUNELLE -675 400 exemplaires

Né en 1966, diplômé en Sciences économique et consultant en ressource humaines pendant quinze ans, il commence à écrire son premier roman en 2006 après une année chargée en émotion, la perte de son père et de son meilleur ami, la naissance de son fils. Laurent Gounelle sort son premier roman L’homme qui voulait être heureux en 2008 qui devient un best-seller mondial à la tête des ventes en France et traduit dans plus de vingt langues. Parmi ses œuvres : Les Dieux voyagent toujours incognito (Prix roman d’entreprises 2011) Le philosophe qui n’était pas sage Le jour où j’ai appris à vivre Et tu trouveras le trésor qui dort en toi.

Pour plus d’informations : www.laurentgounelle.com

 

6-Gille LEGARDINIER – 604 000 exemplaires

Né en 1965 à Paris, Gille Legardinier est un auteur et scénariste français. Il a travaillé sur les plateaux de cinéma américains et anglais. Il a réalisé des spots publicitaires ainsi que des bandes annonces pour des documentaires et des films à gros budget. Aujourd’hui en plus de l’écriture il s’occupe de la communication pour le cinéma pour de grands studios et rédige, en parallèle, des scénarios. Cet écrivain est capable d’alterner plusieurs genres différents. Parmi ses œuvres :  L’exil des anges (Prix SNCF du polar 2010) – Le sceau des maîtres Nous étions les hommes Demain j’arrête Complètement cramé…

Pour plus d’informations : www.gilles-legardinier.com

Le thème de Noël dans la littérature

Alors que les fêtes approche à grand pas, nous vous proposons un tour d’horizon des auteurs qui ont raconté Noël, chacun à leur manière

Les valeurs de Noël
Si Noël est une période de l’année à part, la littérature s’en est saisie comme n’importe quel autre thème, le déclinant sous toutes les formes, l’étudiant sous toutes les coutures. Noël_dans_la_littérature_EdilivreTrès tôt, la littérature s’en empare pour véhiculer des valeurs inhérentes, comme la compassion. Noël évoque la misère, période où les gens festoient et où les pauvres luttent pour ne pas mourir de froid dans les rues. C’est exactement le propos d’Hans Christian Andersen et de son conte La petite fille aux allumettes (1845). Autre incontournable, Un chant de Noël (aussi appelé Conte de Noël, 1843) de Charles Dickens, où un vieil avare rencontre un fantôme la nuit de Noël et où l’auteur défend une certaine conception des valeurs familiales.
Noël est aussi une période de retrouvailles, de communion. Un moment où on pardonne et où on retrouve des êtres chers. On retrouve cette idée dans L’arbre de Noël de Michel Bataille (1967), ou bien encore dans Un Noël de Truman Capote (1983).

Des histoires pour les plus petits…
Mais Noël est surtout un moment pour les enfants. Jouets, sucreries, sécurité du foyer, tous ces thèmes sont repris avec bonheur dans Casse-Noisette et le Roi des Souris (1816), signé Ernst Hoffmann. Cette littérature de Noël pour enfants connaîtra Noël_dans_la_littérature_Edilivreencore d’heureux moments avec Contes pour enfants pas sages (1947) de Jacques Prévert ou bien encore avec Quand je serai grand, je serai Père Noël (1989) de Grégoire Solotareff. Il faut également citer le charmant Une seconde avant Noël (2005) de Romain Sardou, qui mettra les jeunes lecteurs sur la piste du Père Noël, à travers le récit des aventures d’un petit ramoneur. Dans un autre ton, avec le style parfois difficile qu’il le caractérise, Tolkien a lui aussi consacré un livre à Noël avec Lettres au Père Noël (1976) dans lequel enfants sages côtoient le goût pour l’heroic fantasy de l’auteur du Seigneur des Anneaux.

…mais aussi pour les plus grands
Noël n’est pourtant pas exclusivement réservé aux enfants et il serait bien injuste de mettre les adultes de côté en cette période de fêtes. Les auteurs n’ont pas hésité à utiliser Noël_dans_la_littérature_EdilivreNoël comme cadre à des histoires plus matures. C’est particulièrement vrai chez Mary Higgins Clark et son Douce nuit (1995) où sous des airs de conte, l’auteure livre une histoire aux allures de thriller. Ou bien encore dans le grinçant Pas de Noël cette année (2002), signé John Grisham, qui raconte le calvaire vécu par un jeune couple dont le seul crime est de n’avoir pas fêté Noël. Agatha Christie y est également allée de sa petite enquête avec Le Noël d’Hercule Poirot (1938). Dans un style radicalement différent, l’écrivain de science-fiction Isaac Asimov s’était lui aussi attaqué au mythe du bonhomme à la barbe blanche. Avec Noël sur Ganymède (1972), il met en scène des extra-terrestres qui menacent de faire grève si le Père Noël ne se manifeste pas . Délicieux !

Avez-vous lu certains de ces ouvrages ? Quels sont les livres sur Noël qui vous ont le plus marqué dans votre vie ?

Les meilleurs road trip de la littérature

Vous avez des envies de voyage mais votre portefeuille est à sec ? Lisez ! Nombreux sont les ouvrages qui nous entraînent dans des road trip au gout d’évasion. Laissez-vous embarquer dans l’aventure . . .

 

Flash ou le grand voyage, Charles Duchaussois

flash

Charles n’est pas un trentenaire comme les autres. En 1970, le « drogué français de Katmandou » sera sauvé juste à temps. Après avoir fait la une de la presse, il raconta son histoire dans un livre, « Flash ou le grand voyage ». Aux quatre coins du globe, de Marseille à Bombay, son livre retrace sa fabuleuse aventure à la quête du Graal : les drogues de Katmandou. Une piqûre, un flash . . . Une expédition jalonnée d’aventures loufoques et des personnes hautes en couleur. Vous ne serez pas déçu du voyage.

 

Sur la route, Jack Kerouac 

sur la route

Roman quasi autobiographique, l’intrigue se passe dans les années 1940. « Sur la route » raconte l’histoire de Jack Kerouac (dit Sal Paradise) et de son compagnon de route Dean Moriarty (dit Neal Cassady). En marge d’une Amérique alors trop bien pensante, ils décident de parcourir le pays à la recherche d’un nouveau style de vie. Personnages obscures et fascisants en quête d’idéal, le roman de Jack Kerouac connut par ailleurs un immense succès à sa sortie en 1957.

 

Acid test, Tom Wolfe

Acid Test

L’histoire est pour le moins originale ! Avec « Acid Test », Tom Wolfe nous embarque dans une aventure peu commune : la découverte de l’Amérique depuis un bus conduit sous acide. Un voyage qui s’annonce périlleux . . . Parmi les personnages principaux : un groupe de nomades psychédéliques (les Merry Pranksters), des californiens marginaux et . . . Neal Cassady (héros de « Sur la route ») ! Drogues, concerts-happenings, rencontres avec les idoles de l’époque, de nombreuses péripéties vous attendent. Vous ne verrez plus l’Amérique de la même manière.

 

Treize petites enveloppes bleues, Julie Lopez

treize enveloppes

Treize enveloppes et quatre règles : c’est comme cela que commence le voyage de Ginny. À la mort de sa tante Peg, elle découvre un mystérieux message lui étant adressé : un sac à dos uniquement, pas de guide de voyage, pas d’argent et aucune technologie. Une épopée à travers l’Europe, faite de rencontres marquantes, de découvertes et de victoires. Un véritable bol d’air frais, qui vous transformera autant que le personnage principal.

 

Le Tour du monde en quatre-vingts jours, Jules Vernes

80 jours

Enfin, on termine ce classement par l’un des road trip les plus célèbres de la littérature : Le Tour du monde en quatre-vingts jours. L’occasion de découvrir ou redécouvrir la fabuleuse aventure de l’inventeur fou Phileas Fogg et de son fidèle acolyte Passepartout. Une série de péripéties entraînantes et des personnages attachants au cœur de cette comédie. À (re)lire sans hésitation !

 

 

Et vous, quels romans vous donnent envie de voyager ?

La fête nationale célébrée par littérature

Aujourd’hui, c’est la fête nationale ! Vous pouvez admirer les traditionnels feux d’artifices qui rendent hommage chaque année à la fête de la Fédération et la Prise de la Bastille. Entre deux jolis défilés d’armées et de bouquets fleuris, nous vous proposons de découvrir les livres dédiés au 14 juillet.

Célébrons_la_fête_nationale_en_littérature_EdilivreLes Revues du 14 juillet
Et si vous y étiez ? Le roi, réveillé aux aurores : « Mais c’est donc une révolte ! » Le duc : « Non, Sire, c’est une révolution. » Et ce dernier avait vu juste. Dans la nuit du 14 juillet, les Parisiens s’étaient bel et bien emparés de la Bastille, cette forteresse qui symbolisait l’absolutisme royal de l’époque. Tournant majeur dans l’histoire de France, le 14 juillet 1789 est tout simplement le début d’une nouvelle ère : celle de la Révolution française. Dans cet ouvrage historique signé Jean-Claude Demory, venez assister à l’événement qui a chamboulé la vie politique des Français. Un retour vers le passé qui s’avère aussi utile que passionnant !

Le mythe du 14 juillet  Célébrons_la_fête_nationale_en_littérature_Edilivre
Historien spécialiste de la Bastille, Claude Quétel dresse ici un portrait des moins élogieux des prémices de ce qui allait devenir la plus grande fête de notre cher pays. Son premier anniversaire, le 14 juillet 1790, est selon l’auteur, une «  journée de dupes entre le peuple et le roi… » et il aura d’ailleurs fallu 150 ans pour que le 14 juillet s’impose dans notre hexagone en tant que fête nationale. Mais comment sommes-nous passés d’une vaste mascarade à un mythe fondateur ? C’est ce que cet écrivain passionné tente de nous faire découvrir… Un ouvrage déterminant.

Célébrons_la_fête_nationale_en_littérature_EdilivreCélébrer la nation : Les fêtes nationales en France de 1789 à nos jours
Par ces temps où l’idée d’identité nationale fait beaucoup parler d’elle, Rémi Dalisson propose ici un livre très prometteur en revenant sur le concept de « nation » et de sa dimension symbolique. Au fil des fêtes nationales célébrées d’année en année, l’auteur nous fait prendre conscience qu’il s’agit d’un événement qui rassemble les citoyens pour des valeurs communes. Pour preuve : la fête nationale, qui a résisté à onze régimes politiques, des révolutions et deux guerres mondiales, éveille encore aujourd’hui l’émerveillement des Français. « Célébrer la nation » ou comment s’interroger constamment sur ses traditions et son passé… Une valeur française !

Et vous, allez-vous assister à un feu d’artifice ? Que vous inspire la fête nationale ? Quels sont les livres sur ce sujet qui vous ont le plus marqué ?

La culture gay à travers les livres

À l’occasion de la Gay Pride qui aura lieu demain à Paris, nous vous proposons un petit florilège de la littérature LGBTQ. Fiction, sociologie et histoire, plongez dans un univers gai et coloré . . .

 

Gay Pride l’Histoire, Olivero Toscani 

histoire gp

Quoi de mieux pour commencer ce classement que de revenir sur les origines de la Gay Pride. C’est en tout cas la mission que s’est donné Oliviero Toscani dans son livre « Gay Pride l’Histoire ». Célèbre photographe des années 80, il a notamment collaboré avec le magazine Elle, Vogue, Harper’s Bazar, ou encore Paris Match. Plus que de simples outils de publicité, ces photographies sont devenues avec le temps de véritables symboles de la lutte contre l’homophobie, le racisme ou encore le sida. Il est également l’un des acteurs majeurs du plus gros coup de communication de l’association Act Up :  le fameux préservatif sur l’Obélisque de la Concorde. De multiples raisons de vous laisser emporter par ce livre captivant. 

 

 

 

 

Global Gay, Frédéric Martel 

global gay

On continue ce top avec un ouvrage passionnant. Dans « Global Gay ; La longue marche des homosexuels », Frédéric Martel parcourt le monde afin d’analyser la place et les droits des homosexuels dans les différents pays du globe. Pour cela, en cinq ans l’auteur s’est rendu dans près de 45 pays et a rencontré des centaines de locaux prêts à partager leur expérience. L’occasion de faire le point sur les avancées et les inégalités qui persistent pour la minorité LGBTQ. Ainsi, on apprend par exemple qu’en Iran les homosexuels risquent encore aujourd’hui la pendaison. Ce pays n’est pas un cas isolé : huit autres infligent la même sentence. Fort heureusement, ils sont nombreux à avoir évolué. C’est notamment le cas de la France où le mariage gay est maintenant légalisé. Sans jamais tomber dans le pathos ou la victimisation, le livre retrace avec justesse les conditions de vie de la communauté LGBTQ et l’évolution progressive des mentalités dans le monde.

 

 

 

 

Dictionnaire des cultures gays et lesbiennes, Collectif 

dictionnaire gays et lesbiennes

Pour celles et ceux qui souhaiteraient en savoir plus sur la culture LGBT : ce dictionnaire est fait pour vous ! 600 articles, 200 illustrations, une cinquantaine de dossiers thématiques sur le cinéma, le féminisme ou encore la publicité, tous les sujets y sont abordés. En plus des aspects culturels (littérature, artistique etc.), l’ouvrage apporte également un regard sur l’évolution des modes de vie LGBTQ depuis la fin du XIXème siècle. L’occasion de comprendre les enjeux sociaux et juridiques qui découlent de cette culture gay. Bien que l’ouvrage soit davantage centré sur la France, le lecteur pourra également découvrir les grandes figures du mouvement à l’étranger comme Virginia Woolf ou Pasolini. Un dictionnaire de référence pour tous les curieux de culture.

 

 

 

 

 

Harvey Milk, Randy Shilts

Harvey-Milk-Sa-Vie-Son-Epoque-

On poursuit ce classement avec la biographie de l’un des acteurs les plus importants du mouvement LGBTQ. Harvey Milk fut en 1977 le premier homme politique ouvertement homosexuel à se voir confier un poste au conseil municipal de San Francisco. Dès lors, il n’aura de cesse de lutter contre les discriminations à l’égard de la communauté dans toute l’Amérique. Un homme fort et engagé, qui fut malheureusement tragiquement assassiné seulement onze mois après sa prise de fonction. Témoin de la difficulté des minorités à faire valoir leurs droits, Harvey Milk restera néanmoins une figure emblématique de l’Histoire. Une vie et un engagement passionnants que le réalisateur Gust Van Sant porta à l’écran en 2008. Dans le rôle principal, l’acteur Sean Penn. Sur le même thème, vous pourrez également découvrir l’ouvrage de Safia Amor : « Harvey Milk : non à l’homophobie ».

 

 

 

 

Rainbow warriors, Ayerdhal 

rainbow warriors

Enfin, on termine ce top en beauté avec un roman loufoque et déjanté. « Rainbow Warriors », c’est l’histoire d’un général de division, Geoff Tyler, qui va contre sa volonté être mis à la retraite. À la place, il se voit confier la direction d’une armée privée. L’objectif est simple : parvenir à faire tomber le dictateur d’un État africain afin de permettre le bon déroulement des élections. Tout semble se dérouler sans accroc à un détail près : l’armée est majoritairement composée de personnes issues de la communauté LGBT. Un thriller à la fois intense, rempli d’émotions et surtout irrésistiblement hilarant. Un ouvrage  politiquement incorrect qui fait du bien !

 

 

 

 

 

N’hésitez pas à nous dire quels sont les romans LGBTQ qui vous ont marqués et inspirés.

Les_monstres_dans_la_littérature_Edilivre

Créatures et littérature

Les monstres font partie de l’imaginaire collectif, ils sont présents depuis des siècles dans la littérature pour nous faire peur, pour nous donner envie de partir au combat mais aussi parfois, pour nous montrer les défauts de l’être humain. Partons ensemble à la chasse aux monstres de la littérature.

Les_monstres_dans_la_littérature_EdilivreDans la mythologie, les monstres doivent être combattus
Qu’il s’agisse des mythes issus de la tradition orale ou bien de l’Odyssée d’Homère, les personnages mythologiques sont monstrueux. Ils sont très nombreux, et souvent encore connus aujourd’hui. On pense notamment au Minotaure, à tête de taureau et au corps d’homme qui était le fruit d’un viol, et qui exigeait tous les 9 ans 7 jeunes hommes et 7 jeunes filles en sacrifice, ou bien la Chimère, un mélange de chèvre, de lion et de serpent qui pouvait cracher du feu. Ces monstres sont effrayants, ils n’hésitent pas à faire du mal et à attaquer tout ce qui se trouve à leur portée.

La littérature les utilise donc pour montrer la puissance et le courage d’un héros : le monstre est une opposition au héros, un obstacle que celui-ci doit franchir s’il veut prouver qu’il est valeureux. Dans l’Odyssée, Ulysse combat le Cyclope grâce à une ruse. Il l’enivre pour ensuite crever son unique et énorme œil. Ces combats mythiques présentent les qualités de combattants des héros, en opposition aux aspects effrayants et agressifs des monstres.

Dans les contes, les monstres représentent les pires défauts de l’homme
Les contes sont remplis de ces figures de monstres qui effraient les enfants et les plus grands. A travers des personnages simplifiés, les gentils et les méchants, l’enfant qui les découvre commence à appréhender les relations humaines.
Les ogres font partie des monstres récurrents des contes de fée. Ils représentent tout ce qui fait peur : ils sont grands, moches et mangent tout ce qui leur tombe sous la main. L’ogre est souvent père, il représente donc cette figure paternelle qu’il faut éliminer pour devenir un adulte. Dans les contes de Perrault, l’ogre ne parvient jamais à manger le héros. Il se fait par exemple avoir en dévorant ses propres filles dans Le Petit Poucet.
Les monstres sont donc une métaphore des relations humaines : il faut les éliminer et affronter sa peur pour sortir grandi et plus sage de cette expérience.

Dans les romans, les hommes deviennent des monstres à part entière
Les monstres ne sont pas simplement des figures imaginaires, des personnages inventés de toute pièce qui ne pourraient pas exister dans le monde réel. Au contraire, les romans savent créer des monstres qui nous ressemblent, quitte à les rendre attachant.
Dans Notre Dame de Paris de Victor Hugo, Quasimodo est un monstre au regard des autres hommes et pourtant c’est lui le personnage principal, et c’est lui que nous trouvons sympathique. Parfois, le monstre est présenté comme une victime pour inverser la tendance et nous faire réfléchir. Qui est le plus monstrueux entre l’homme difforme et son bourreau, prêt à tout pour le faire souffrir ? Les_monstres_dans_la_littérature_Edilivre

Thomas Harris a créé un monstre en la personne d’Hannibal Lecter. Bien loin d’être attachant, ce tueur en série est avant tout un homme et il nous enseigne que n’importe quel être humain peut devenir un monstre. Hannibal Lecter apparaît pour la première fois dans Dragon Rouge en 1981 puis dans Le Silence des agneaux. Orphelin, il assiste très jeune à une scène atroce : des soldats morts de faim dévorent sa sœur sous ses yeux. Il se vengera quelques années plus tard et c’est ainsi que débutera son parcours de cannibale. Cela fait froid dans le dos car on sait qu’Harris s’est inspiré d’une histoire vraie pour écrire ses romans. Et ce monstre fait bien plus peur que de nombreux autres !

Et pour vous, quelle serait la définition d’un monstre ? Quel monstre de la littérature vous effraie le plus ?

Les meilleurs livres pour enfants

Initiez vos enfants à la lecture dès le plus jeune âge, cela aidera à leur développement tout en créant un moment de convivialité entre vous deux. Nous vous proposons aujourd’hui une sélection d’ouvrages pour enfants à découvrir.

Des albums pour ceux qui découvrent l’enfance

 Top_10_des_meilleurs_livres_pour_enfants_EdilivreLa taupe qui voulait savoir qui lui avait fait sur la tête de Wolf Erlbruch et Werner Holzwarth
Cet album est destiné aux plus petits mais il fera rire toute la famille. La taupe de cette histoire se réveille un matin et découvre que quelqu’un a laissé une énorme bouse sur sa tête. Elle part donc à la recherche de celui qui a bien pu faire ça, et elle est bien décidée à se venger.

 Les p’tites poules de Christian Jolibois et Christian Heinrich
Les p’tites poules est une série de très courts romans à destination des lecteurs débutants. On découvre les aventures de Carméla, une jeune poule qui souhaite quitter la vie monotone du poulailler. Dans l’un de ces romans, Carméla se met en tête de voir la mer. Et la voilà partie, prête à tout pour arriver à son but.

 Loulou de Grégoire Solotareff
Grégoire Solotareff est un formidable conteur d’histoires, et les dessins de ses albums sont magnifiques. Dans Loulou, un jeune loup et un jeune lapin se rencontrent. Ils ne savent pas qu’ils sont censés se détester, alors ils deviennent amis. Mais cette amitié peut-elle durer éternellement ?

Le Petit Prince d’Antoine de Saint Exupéry
Comment parler de littérature jeunesse sans aborder ce classique, que tous les enfants connaissent ? Le Petit Prince est une fable poétique, soumise à de nombreuses interprétations que l’on découvre enfant avec plein de naïveté et d’innocence et que l’on relit une fois adulte, en découvrant bien plus qu’un livre pour enfants.

Top_10_des_meilleurs_livres_pour_enfants_Edilivre

 L’enfant silence de Cécile Roumiguière et Benjamin Lacombe
L’enfant silence est la preuve que l’on peut aborder des thèmes graves dans un album pour les enfants. Une petite fille rentre chez elle tous les soirs avec tristesse, car chez elle c’est la maison des loups. Une image pour dire que lorsqu’elle rentre, les coups pleuvent sur elle. A vous de découvrir cet album dans lequel se mêle tristesse et amour.

Des romans pour ceux qui entrent dans l’adolescence

Oh boy ! de Marie-Aude Murail
Marie-Aude Murail est l’une des premières à aborder l’homosexualité dans la littérature jeunesse. Oh boy ! est l’histoire poignante de trois jeunes orphelins à qui l’on cherche une famille. Ce roman a obtenu de nombreux prix et il est traduit aujourd’hui dans plusieurs langues. Oh boy ! est un roman pour les adolescents mais tout le monde peut le découvrir et l’aimer tant il est attachant.

 Quatres sœurs de Malika Ferdjoukh
Quatres sœurs est un roman pour adolescents qui se composent de 4 tomes, et que l’on prend plaisir à relire à l’infini. Une fois que vos enfants auront commencé cette lecture, ils ne pourront plus s’arrêter. Et s’ils vous prêtent le livre, ce sera pareil pour vous ! Quatre sœurs a été sélectionné par le ministère français de l’Éducation nationale pour les collégiens de 5ème en 2012.

 Verte de Marie Deplechin
Verte a 11 ans et vit dans une famille de sorcières. Pourtant, elle ne semble avoir aucun talent pour la sorcellerie, ce qui inquiète beaucoup sa mère. Pire, elle veut avoir une vie normale et souhaite se marier, comme tout le monde ! Peut-être qu’un après-midi avec sa grand-mère Anastabotte la fera changer d’avis ! Très drôle et très bien écrit, ce roman plaira à tous les amateurs de sorcières.

 Lettres d’amour de 0 à 10 de Susie Morgenstern
La vie d’Ernest est bien triste : à 10 ans, il vit avec sa grand-mère Précieuse car sa mère est morte à sa naissance et son père a disparu sans laisser de trace. Mais un jour, Ernest découvre une mystérieuse lettre laissée par son grand-père et toute sa vie va alors être bouleversée. D’autant plus qu’il semble que la belle Victoire de Montardent s’intéresse à lui.

Top_10_des_meilleurs_livres_pour_enfants_Edilivre

Tobie Lolness de Timothée de Fombelle
Roman fantastique qui nous entraîne dans un univers créé de toute pièce, Tobie Lolness est passionnant. Le héros de l’histoire, le fameux Tobie Lolness n’a que 7 ans au début de l’histoire et il mesure un millimètre et demi. Alors que l’on veut condamner à mort toute sa famille, Tobie réussit à s’enfuir, et c’est alors le début de ses aventures les plus folles.

 Et vous, aimez-vous offrir des livres aux enfants ? Quel est votre livre pour enfant préféré ?

Les livres autour de la musique

Le thème de la musique est souvent abordé dans la littérature. Nous avons sélectionné aujourd’hui quelques ouvrages qui séduiront les plus mélomanes d’entre vous !

Découverte_de_livres_autour_de_la_musique_EdilivreCalifornia Dreamin’
Un voyage musical vers la Californie des sixties, ça vous tente ? Avec cet ouvrage, Steven Jezo-Vannier revient ici sur l’avènement du rock de la côte ouest des Etats-Unis, où l’ère inspiratrice des Beatles a donné naissance aux légendaires Doors, Beach Boys, Neil Young… Surfeurs, hippies ou chanteurs de métro, l’auteur revient sur ces avant-gardes qui ont fait du rock US un mythe !

Bass Culture
Dans cet ouvrage, Lloyd Bradley revient sur les origines du reggae, phénomène intemporel venu tout droit de la Jamaïque et qui continue aujourd’hui encore d’inspirer les plus grands groupes du monde entier, et ce tout genre confondu, de Radiohead à Franz Ferdinand.

DJ Culture Découverte_de_livres_autour_de_la_musique_Edilivre
Bien avant que David Guetta ne chauffait le tout Ibiza, Ulf Poschardt a assisté à la naissance des musiques électroniques dédiées au dancefloor dès ses débuts. Il décrit ici la techno comme une véritable culture sociologique qui a influencé tous les genres, de la pop rock au RnB.

Can’t Stop, Won’t Stop
Retour sur les prémices de la génération Hip-Hop, une musique urbaine qui a su s’imposer dans la sphère artistique populaire ! Outre l’angle musical, Jeff Chang dépeint ici une réalité impitoyable faite de tensions raciales. 700 pages de critique sociale mêlée de passion musicale. A découvrir !

Découverte_de_livres_autour_de_la_musique_EdilivreMichael Jackson : Itinéraire d’un passionné & The Jacksons
Brice Najar nous raconte comment s’est construit le mythe du roi de la pop, à travers l’histoire à part entière de ses chansons les plus célèbres. Dans la même lignée, vous saurez notamment apprécier The Jacksons, du même auteur, qui lui, se concentre sur le groupe légendaire que formait Michael avec ses frères de  » I want you back  » à  » Can you feel it ! « 

Great Black Music
Philippe Robert rend ici hommage aux « black music », au cœur de toute notre culture musicale ! Jazz, rock, hip-hop, soul, psychédélisme, ces musiques ont inspiré bien d’autres genres et ont surtout su faire bouger les choses, culturellement, comme socialement !

Lutumba Ndomanueno « Simaro » 
Petit tour d’horizon de la musique congolaise en charmante compagnie de « Simaro », poète, philosophe et surtout impressionnant guitariste et compositeur ! L’auteur Zéphyin Nkumu Assana Kirika rend ici hommage au célèbre poète congolais, le tout en musique !

Joue Marcel ! Découverte_de_livres_autour_de_la_musique_Edilivre
Voici un ouvrage qui séduira les fans de Jazz ! Claude Leroy a accepté pour votre plus grand plaisir de conter le parcours de Marcel Ducret, un ami musicien qui a su faire chavirer les mélomanes lyonnais tout en gardant son humilité.

Et vous, quels sont vos livres de prédilection lorsqu’il s’agit de musique ? Allez-vous participer à la fête de la musique ? Que pensez-vous de cet événement ?

L’esclavage dans la littérature

La traite des Noirs aux États-Unis est une époque de l’histoire à laquelle bon nombre d’écrivains se sont intéressés. Avec cet article découvrez ou redécouvrez comment est perçu l’esclavage dans la littérature.

L'esclavage_vu_par_la_littérature_EdilivreLa voix de l’écrivain comme une délivrance
L’esclavage, comme bien d’autres faits historiques, a fait l’objet de multiples romans destinés à dénoncer la ségrégation mais aussi à lever le voile sur les pratiques inhumaines infligées aux populations africaines des siècles durant.
La Case de l’oncle Tom, écrit en 1852 par Harriet Beecher Stowe, fut le roman le plus vendu du 19ème siècle et le second livre le plus vendu de ce même siècle, derrière la Bible. L’auteur y raconte l’histoire du vieux Tom, un homme dévoué, sensible et pieux, qui est contraint de se soumettre à l’inhumaine condition des esclaves noirs après avoir été racheté pour travailler sur une plantation de coton. Aujourd’hui encore, on considère que le livre aida à l’émergence de la cause abolitionniste dans les années 1850. L’impact du roman fut tel qu’on attribue à Abraham Lincoln ces mots, prononcés lorsqu’il rencontra l’écrivain au début de la guerre de Sécession : « C’est donc cette petite dame qui est responsable de cette grande guerre. »

Un sujet traité avec authenticitéL'esclavage_vu_par_la_littérature_Edilivre
Le roman de Alex Haley, Racines, publié en 1976 traite ouvertement de l’histoire bouleversante d’une famille afro-américaine en Amérique du Nord. L’auteur remporta d’ailleurs le Prix Pulitzer pour cet ouvrage. Il se trouve que la sincérité avec laquelle les auteurs racontent l’esclavage ne fait qu’intensifier nos émotions. Il ne s’agit alors plus de se documenter, mais de prendre conscience de ce qu’ont enduré les peuples avant nous.

Par ailleurs, Christiane Taubira, avait su trouver les mots justes en la faveur des peuples victimes des traites négrières. Dans son ouvrage L’esclavage raconté à ma fille, elle rappelle que même si cette pratique est abolie dans notre pays depuis 1848, ses conséquences morales, politiques et économiques affectent aujourd’hui encore des millions d’individus. Paroles percutantes d’une mère militante et passionnée…

L'esclavage_vu_par_la_littérature_EdilivreEt qui gagne tous les lecteurs…
Rappelez-vous le Candide de Voltaire. Nombreux parmi nous avons été d’abord confrontés à l’esclavage au lycée en lisant cet épisode marquant du Nègre de Surinam à qui il manque une jambe et une main. En réalité, l’esclavage est un sujet qui, bien que des plus cruels, semble être un thème récurrent dans la littérature de jeunesse. De nombreux romans pour enfants ont su traiter avec subtilité cette triste période de l’histoire. Ainsi, L’Empire Invisible, Deux graines de cacaoLa chasse aux merles ou encore le Royaume Volé, ont également connu un vif succès auprès de jeunes lecteurs.

Et vous, avez-vous lu des romans sur l’esclavage ? Lesquels vous ont le plus marqué ?

 

Les lectures des adolescents

Les adolescents sont souvent pointés du doigt comme étant de « pauvres lecteurs ». Que les parents se rassurent, leurs ados ne lisent pas seulement les livres que l’école leur impose. Mais alors, que lisent-ils ?

Que_lisent_les_adolescents_EdilivreL’heroic fantasy, grande favorite
C’est sans surprise que l’heroic fantasy est l’idole de tous. L’action se déroule bien souvent dans un univers imaginaire où des humains et des créatures fantastiques vivent des aventures parsemées d’embûches, constamment confrontés au chaos avant le retour à l’ordre. Figures de bravoure et de courage, les personnages d’heroic fantasy font naître un profond sentiment d’évasion chez l’adolescent. Parmi les heroic fantasy les plus adulées, nous pourrons citer le cycle de l’Héritage, Le Monde de Narnia, A la Croisée des Mondes ou encore Les Chevaliers d’Émeraude.

Le succès des séries littéraires
Harry Potter, Hunger GamesThe Mortal Instruments… les ados en raffolent ! Et si elles plaisent tant, c’est parce que les séries littéraires développent l’évolution permanente d’un héros, bien souvent adolescent lui-même. Et c’est bien connu : les jeunes lecteurs cherchent à se retrouver chez un personnage, à travers des rêves, des désirs, des difficultés et des faiblesses. Avec leur style fluide et incisif, ces séries littéraires ont littéralement conquis le cœur des ados qui voient très souvent en leur héros le symbole du courage et de la rébellion. Aussi bien confronté à une quête exceptionnelle que de sentiments communs à tous, comme l’amour ou la peur, le protagoniste emmène le lecteur au fil de ses choix lors de situations décisives.

Manga_EdilivreLe phénomène manga
Le Japon est l’invité d’honneur dans l’univers littéraire adolescent ! Eh oui, de nombreux jeunes adorent les mangas, n’en déplaise aux parents, pour qui ce genre a très longtemps été assimilé à la violence. Mais soyez rassurés, il semblerait bien que ces BD japonaises aient gagné en maturité. Outre les ninjas et les batailles à la Dragon Ball Z, les mangas d’aujourd’hui illustrent souvent des thèmes de société qui gravitent autour d’un jeune en prise avec le monde adulte. NarutoBleachOne Piece règnent en maître dans le secteur. La lecture inversée, le style si singulier des dessins ajoutent à l’histoire un côté exotique qui donne aux ados l’opportunité de s’ouvrir à de nouveaux horizons à travers une littérature venue de l’autre bout du monde.

Talisman_EdilivreLes B.D toujours au top !
Malgré tout, les bandes-dessinées ne sont pas détrônées ! TalismanLa Quête d’Ewilan, ou encore La Rose Ecarlate sont des BD qui connaissent encore aujourd’hui un franc succès auprès des 12-16 ans. Remarquons, une fois encore, que le fantastique prime sur le réel ! Ce besoin constant de déconnecter du monde qui les entoure se fait magistralement ressentir dans la lecture adolescente. Avec des dessins vifs et percutants, les BD d’aujourd’hui ne laissent pas les jeunes indifférents.

Que pensez-vous de ces genres littéraires ? Selon vous, les ados sont captivés par quel genre ? Et pourquoi ?

Zoom : les écrivains français qui séduisent à l’étranger

La littérature française occupe une place certaine sur le marché du livre mondial. La France par ailleurs le troisième pays européen exportateur de livres derrière le Royaume-Uni et l’Allemagne. Outre Zola, Baudelaire ou Proust, découvrez des ouvrages qui connaissent un succès au-delà de l’hexagone.

Les_écrivains_français_qui_séduisent_à_l'étranger_EdilivreLes incontournables
Parmi les œuvres les plus célèbres au monde, nos grands classiques font encore aujourd’hui la fierté de notre pays. Et c’est Le Petite Prince, de Saint Exupéry qui règne en maître. Depuis sa parution en 1943, le conte de l’enfant aux cheveux d’or est l’un des ouvrages le plus vendu au monde et le plus traduit, non loin derrière la Bible. Il est suivi de L’Étranger d’Albert Camus et de Madame Bovary de Flaubertfaisant ainsi de la France un pilier de la littérature internationale, depuis des générations !

Marc Lévy ou le sentimental à la française Les_écrivains_français_qui_séduisent_à_l'étranger_Edilivre
En 2000, Marc Lévy publiait son tout premier roman Et si c’était vraiTrès rapidement devenu un best-seller, le livre est même adapté au cinéma américain en 2005, faisant de Monsieur Marc Lévy la référence en termes de littérature française ! Aujourd’hui, ses romans sont traduits en 48 langues et vendus à plus de 30 millions d’exemplaires. Son style authentique et efficace fait de lui un auteur très sollicité, notamment sur la scène musicale. Lévy a d’ailleurs écrit des chansons pour différents artistes, dont Johnny Hallyday et Jenifer.

Les_écrivains_français_qui_séduisent_à_l'étranger_EdilivreCeux dont la carrière a décollé ailleurs qu’en France
A l’inverse, il arrive que des auteurs relativement peu connus en France connaissent une carrière bien plus illustre au-delà des frontières. Vous souvenez-vous de Muriel Barbery ? Auteure de L’Élégance du hérisson, elle s’est surtout distinguée à l’étranger avec son roman Une Gourmandise, bien moins célèbre dans les librairies françaises. C’est finalement auprès de plus de 50 000 lecteurs anglophones que l’écrivaine a su se faire un nom sur la scène littéraire ! Depuis une dizaine d’années, Michel Houellebecq est lui aussi une référence de la littérature française dans le monde ! Avec plus de 60 000 exemplaires vendus aux États-Unis pour ses Particules élémentaires, il est rapidement devenu un des écrivains reconnu à l’étranger juste après Lévy !

Les chouchous de ces dernières années Les_écrivains_français_qui_séduisent_à_l'étranger_Edilivre
En Allemagne, Frédéric Beigbeder et François Lelord ont remporté un grand succès auprès des lecteurs. De même, Tatiana De Rosnay, écrivaine franco-britannique, a connu la gloire au-delà de l’hexagone grâce à son ouvrage Elle s’appelait Sarah qu’elle a d’ailleurs traduit elle-même en anglais. Dès sa sortie, le livre a trouvé 60 000 lecteurs et sa traduction Sarah’s Key s’est vendue à plus de 345 000 exemplaires en édition de poche aux États-Unis.

Alors, qui a dit que la littérature française ne se vendait pas à l’étranger ?

Que pensez-vous de ces écrivains français ? Et vous, quels sont vos auteurs de référence ?

 

Ces livres qui vont vous donner envie de voyager

Qui n’a jamais souhaité partir à l’autre bout du monde après avoir lu un roman teinté de voyage et de liberté ? C’est parce que nous connaissons tous ce besoin de lâcher prise, que nous vous proposons aujourd’hui de découvrir quelques romans qui vous donneront des envies d’évasion . . .

 

Ces_livres_qui_donnent_envie_de_voyager_EdilivreSur la route de Jack Kerouac
De retour aux États-Unis après les ravages de la seconde guerre, le narrateur Sal Paradise a du mal à rester en place. Sa rencontre avec Dean Moriarty, séducteur exalté et enragé, lui fera goûter aux plaisirs de la route mais aussi à l’amitié, la bière et les filles… Dans ce grand classique de la littérature, Jack Kerouac nous fait parcourir sa merveilleuse Amérique d’est en ouest, du nord au sud, jusqu’au Mexique. A travers un voyage décousu et dépourvu d’ambition précise, l’auteur nous fait partager sa quête d’un monde en pleine reconstruction, à la découverte de soi.

Le Tour du Monde en 80 Jours de Jules Verne 
L’œuvre de Jules Verne nous fait rêver depuis l’enfance. Ici, nous suivons pas à pas la course autour du monde de Phileas Fogg, gentleman anglais qui a fait le pari d’y parvenir en 80 jours. Accompagné de son serviteur, Passepartout, le flegmatique Fogg, pour qui « l’imprévu n’existe pas », va vivre des aventures exceptionnelles semées d’embûches et de contretemps. Un récit incontournable qui donne envie de remonter le temps et de découvrir les Indes, le Japon, l’Amérique des indiens et des colons…
Ces_livres_qui_donnent_envie_de_voyager_Edilivre
La Terre Vue du Ciel de Yann Arthus-Bertrand 
La Terre Vue du Ciel, livre illustré le plus vendu de l’histoire,donne envie de se plonger en plein cœur des beautés insoupçonnées qui ornent notre monde. Derrière la magie des images, le photographe Yann Arthus-Bertrand sensibilise également le public aux richesses et enjeux environnementaux de notre ère tout en illustrant l’idée d’un développement durable. Un livre qui a su capturer le meilleur sur Terre.

Voyage au Bout de la Solitude de Jon Krakauer
Dans cette biographie, Jon Krakauer raconte l’acte courageux de Christopher McCandless, jeune américain brillant et en marge de la société, rêvant d’un retour à la vie sauvage. Après avoir laissé derrière lui famille, voiture et économies, « Supertramp » nous emmène dans son périple extraordinaire, du Dakota du Sud, au Colorado jusqu’en Alaska, entre hymne à la liberté et rencontres providentielles. Un témoignage d’une telle intensité qui ne peut laisser indifférent personne.

La Plage d’Alex Garland
Ce roman raconte les aventures de trois jeunes routards partis à la recherche d’une plage idyllique nichée dans un archipel de la côte thaïlandaise. Pêche, jardinage, bricolage et contemplation sont au rendez-vous. Chacun trouve sa place, en rupture totale avec le monde extérieur avec pour seule richesse, des paysages magnifiques et l’exploration d’autres valeurs. De quoi laisser rêveur…

Le Monde en Stop de Ludovic HublerCes_livres_qui_donnent_envie_de_voyager_Edilivre
Hors du commun par nature, ce récit de voyage autobiographique relate le tour du monde de Ludovic Hubler. Réalisé en auto-stop cinq années durant, l’auteur nous livre la genèse de son périple jusqu’à son parachèvement en passant par ses préparatifs et son déroulement. En nous emmenant partout avec lui et dans chacune de ses décisions, ce globe-trotter téméraire nous offre bien plus qu’un simple récit de voyage, mais un véritable hymne à la vie.

Et vous, quels livres vous ont donné envie de voyager ? Et pour quelles raisons ?

Les lieux imaginaires de la littérature

Qui n’a jamais rêvé de se retrouver en plein cœur d’un monde particulier à l’instar du Monde de Narnia ? Les romans d’aventure nous plongent dans des univers fantastiques et intrigants, parfois devenus légendaires. Petit tour d »horizon de ces lieux imaginaires époustouflants.

 

Top_10_des_lieux_imaginaires_EdilivreLe pays des merveilles
Le monde dans lequel s’aventure la jeune Alice est un rêve éveillé : un décor coloré, le temps est déréglé, les animaux et les fleurs savent parler. Mais la petite fille y rencontre aussi des personnages inquiétants comme le Chat du Cheshire, fou et nihiliste, ou la tyrannique Reine de cœur… Lewis Carroll nous plonge dans un univers aussi onirique que cauchemardesque.

 

PoudlardTop_10_des_lieux_imaginaires_Edilivre
Tout le monde rêverait d’étudier à Poudlard : ce château gigantesque, situé sur les collines d’Écosse, est entouré d’un grand lac et d’une forêt interdite. Il possède sept étages, des escaliers à n’en plus finir, des portraits parlants et surtout des créatures fantastiques… La magie et les sortilèges rendent sa visite fascinante et tous les recoins mystérieux que Rowling nous dévoile dans la saga, font de Poudlard l’un des lieux imaginaires les plus passionnants de la littérature.

 

Top_10_des_lieux_imaginaires_EdilivreLa terre du milieu
Forêts, montagnes, lacs, plaines étendues… L’univers qu’a bâti Tolkien est magnifique et les créatures humaines et fantastiques font corps avec la nature qui les entoure. Bien que l’harmonie semble régner, la Terre du Milieu oppose constamment des clans ennemis. Mais le fantastique et le dépaysement qui émanent de ce monde imaginaire rendent l’endroit particulièrement enchanteur.

 

NeverlandTop_10_des_lieux_imaginaires_Edilivre
Neverland est le pays imaginaire inventé par l’écrivain J. M. Barrie, où vivent Peter Pan, les enfants perdus et le Capitaine Crochet. Seuls les enfants peuvent le visiter, en volant, « suivant la deuxième étoile à droite, filant tout droit jusqu’au matin ». Le pays est décrit comme un monde parfait où l’enfance et les aventures sont le quotidien de ses habitants : fées, sirènes, pirates, indiens et animaux sauvages dont le fameux crocodile au tic-tac bruyant dû au réveil qu’il a avalé.

 

Top_10_des_lieux_imaginaires_EdilivreLaputa
Laputa est une gigantesque île volante apparue pour la toute première fois en 1721 dans Les voyages de Gulliver de Jonathan Swift. Ses habitants peuvent la manœuvrer dans toutes les directions en utilisant la lévitation magnétique. Particulièrement futuriste, Laputa renferme des objets anachroniques que Swift avait déjà imaginés à l’époque, comme les ordinateurs.

 

Le pays d’Oz Top_10_des_lieux_imaginaires_Edilivre
Lieu central de son roman le Magicien d’Oz, le pays d’Oz a été inventé en 1900 par Lyman Frank Baum. Bien qu’il soit décrit comme un pays réel proche du Kansas américain, le pays d’Oz apparaît pour l’héroïne Dorothy, comme une contrée merveilleuses où sorcières, fées et épouvantails évoluent dans un univers de rêves et de cauchemars.

 

Top_10_des_lieux_imaginaires_EdilivreDinotopia
Dinotopia est un monde imaginaire inventé par James Gurney dans le livre pour enfants du même nom. Il s’agit d’une île séparée du reste du monde où les dinosaures ont survécu et font partie intégrante de la société et de la vie quotidienne des humains.

 

La chocolaterie de Willy Wonka Top_10_des_lieux_imaginaires_Edilivre
Destination rêvée de tous les gourmands, la chocolaterie de Willy Wonka a été imaginée par Roald Dahl pour son roman Charlie et la Chocolaterie. Willy Wonka, le plus créatif et le plus inventif raffineur de chocolat au monde a construit ce lieu insolite où fontaines de chocolat et fleurs en guimauve vous entourent.

 

Top_10_des_lieux_imaginaires_EdilivreLa Cité d’Eldorado
Selon la légende, la merveilleuse cité d’Eldorado est une contrée mythique d’Amérique du Sud qui regorgerait d’or. Symbole de l’utopie, le mythe a été repris dans de nombreuses œuvres littéraires et dévoile l’existence d’un monde parfait où tout est possible. Dans son conte philosophique Candide, Voltaire utilise cette contrée comme décor aux chapitres XVII et XVIII.

 

L’AtlantideTop_10_des_lieux_imaginaires_Edilivre
L’Atlantide est l’un des lieux mythiques les plus anciens qui puissent exister. D’abord théorisée par Platon, la cité de l’Atlantide est une cité engloutie qui a donné naissance à de nombreux récits d’aventure, plus particulièrement l’œuvre de Jules Verne,Vingt-mille lieues sous les mers  où les marins découvrent des épaves de navires et des trésors enfouis, voguant pour une aventure extraordinaire en plein cœur de notre Terre.

 

Et vous, quel est le lieu imaginaire de la littérature qui vous a le plus marqué ? Et pour quelles raisons ?

Top 10 des livres « feel good »

Rien de mieux qu’un livre truffé d’optimisme comme remède miracle contre la morosité du quotidien. Aujourd’hui, nous vous proposons de faire le plein de bonne humeur en découvrant dix livres qui vous rendront heureux à coup sûr !

Top_10_des_livres_qui_rendent_heureuxVivre heureux
Avec cette psychologie du bonheur, Christophe André nous apprend à résister aux aléas de la vie et ses moments les plus monotones pour n’en savourer que l’optimisme. Les clés pour se bâtir un quotidien plus heureux !

La liste de mes envies Top_10_des_livres_qui_rendent_heureux
Si vous gagniez le pactole à l’Euro Millions, quelle serait la liste de vos envies ? Parfaitement ancré dans son époque, ce roman de Grégoire Delacourt nous apprend à redécouvrir les joies simples de la vie malgré la crise économique.

Top_10_des_livres_qui_rendent_heureuxDe la nature des choses
Le projet de Lucrèce ? Donner à travers un poème philosophique la force persuasive au grand Épicure, dont la parole salvatrice mène au plus simple des bonheurs et guérit de toutes les peurs. Carpe Diem !

Le Petit PrinceTop_10_des_livres_qui_rendent_heureux
« L’essentiel est invisible pour les yeux »… Le voyage initiatique dans lequel nous entraîne Antoine de Saint-Exupéry est une ode à la vie et aux trésors qu’elle renferme, dès lors qu’on les apprivoise.

Top_10_des_livres_qui_rendent_heureuxLe bonheur dépend de l’âme seule
Cicéron
vous propose un manuel de survie sur fond de philosophie lyrique. Vous comprendrez alors que le détachement des choses matérielles, la passion contrôlée, l’abus de rien et la modération en tout sont à eux seuls le secret de la sagesse et du bonheur.

Éloge de la luciditéTop_10_des_livres_qui_rendent_heureux
Le bonheur idéalisé n’existe pas. Dans ce livre de développement personnel, Ilios Kotsou nous invite à partager une lucidité rayonnante pour déjouer ces idées trompeuses et découvrir les conditions du bonheur véritable.

Top_10_des_livres_qui_rendent_heureuxL’homme qui voulait être heureux
Laurent Gounelle
mérite bien sa place dans le classement avec ce roman simple et savoureux qui nous livre les clés les plus évidentes pour une vie plus belle. « Osez faire ce que l’on aime et être qui on est » telle est la recette du bonheur !

La force de l’optimismeTop_10_des_livres_qui_rendent_heureux
Comment transformer sa vie par un optimisme salutaire ? C’est ce que vous enseigne Martin Seligman dans ce petit guide du bonheur qui vous prouve que la lucidité peut aller de pair avec le bonheur ! Soyez réaliste et faites confiance à la vie : elle est si belle !

Top_10_des_livres_qui_rendent_heureuxApprendre à être heureux
A la demande ses élèves, Tal Ben-Shahar a regroupé sa doctrine du bonheur en 52 chapitres, sur la gratitude, le changement, les projets… Bref, c’est en parfait pédagogue que l’auteur vous inculque sa vision d’une vie pleine d’optimisme et de beaux projets.

L’euphorie perpétuelleTop_10_des_livres_qui_rendent_heureux
La course au bonheur est notre grand projet à tous. Pascal Bruckner analyse l’évolution du concept du bonheur depuis des millénaires, remettant ainsi à l’esprit contemporain la maxime qui veut que la vraie liberté réside dans le fait de ne rien posséder, si ce n’est son esprit et son cœur !

Et vous, quels livres vous rendent particulièrement heureux ?

Les femmes fatales de la littérature

Belles, séductrices, parfois destructrices…Les plus grandes œuvres de la littérature doivent parfois leur renommée à leurs héroïnes mythiques. Zoom sur les femmes les plus sensuelles de la littérature qui ont marqué les esprits des lecteurs.

Top_10_des_femmes_fatales_de_la_littérature_EdilivreNana de Zola
Célèbre prostituée de l’Empire, c’est tout naturellement que Nana ouvre le bal. Sans le sou mais terriblement séduisante, elle s’essaye au théâtre où son déhanché sur scène affole tous les hommes qui rêvent de la posséder. Mais Nana les humilie et leur fait subir les pires infamies. Bisexuelle assumée, Nana est sans doute l’une des premières héroïnes à incarner une ère féministe.

La Esmeralda de HugoTop_10_des_femmes_fatales_de_la_littérature_Edilivre
Danseuse gitane seulement âgée de 16 ans, la Esmeralda de Notre Dame de Paris est d’une beauté à couper le souffle. Elle s’empare malgré elle du cœur des hommes les plus froids de la capitale, comme celui de l’archidiacre tyrannique Claude Frollo : un amour fou et non réciproque qui la détruira.

Top_10_des_femmes_fatales_de_la_littérature_EdilivreLisbeth Salander de Larsson
Petite, maigre et gothique, Lisbeth Salander est l’héroïne de la trilogie Millénium. Elle a un look d’adolescente et de nombreux tatouages et piercings. Lesbienne, elle exècre les hommes qui font du mal aux femmes et gare à ceux qui croisent son chemin car malgré son physique frêle, Lisbeth Salander sait boxer comme un homme.

La duchesse Sanseverina de StendhalTop_10_des_femmes_fatales_de_la_littérature_Edilivre
Femme mûre, magnifique et d’une grande intelligence, La duchesse Sanseverina est le moteur dramatique de la Chartreuse de Parme. Désirée de tous les hommes de la Cour, la duchesse est pourtant éprise de son jeune neveu Fabrice. Lorsque ce dernier meurt, elle s’éteint à son tour, minée de chagrin.

Top_10_des_femmes_fatales_de_la_littérature_EdilivreJordan Baker de Fitzgerald
Jordan Baker est la golfeuse professionnelle, froide et cynique, du roman Gatsby le magnifiqueÉgocentrique à souhait, Jordan représente la « nouvelle femme des années 1920 ». Particulièrement séduisante, elle est aussi manipulatrice et malhonnête aussi bien au golf que dans la vie.

La marquise de Merteuil de de LaclosTop_10_des_femmes_fatales_de_la_littérature_Edilivre
Libertine tristement célèbre des Liaisons Dangereuses, la marquise de Merteuil est une femme très belle, manipulatrice et orgueilleuse. Avide de pouvoir, elle tire les ficelles du vicomte de Valmont afin d’assouvir une vengeance personnelle envers un ancien amant qui s’est détourné d’elle.

Top_10_des_femmes_fatales_de_la_littérature_EdilivreElizabeth Bennet de Austen
Intransigeante et idéaliste, la jeune Elizabeth du roman Orgeuil et Préjugés, possède une forte personnalité et un caractère fort qui font d’elle une héroïne aussi têtue que désarmante. Convoitée par le riche et beau Mr Darcy dont elle repousse la première demande en mariage, elle tombe finalement éperdument amoureuse de lui.

Emma Bovary de FlaubertTop_10_des_femmes_fatales_de_la_littérature_Edilivre
Madame Bovary
est la grande héroïne du roman du même nom. Dénigrant Charles, l’homme qu’elle a épousé, Emma Bovary aspire à d’autres ambitions: en quête d’une vie de luxe et de passion avec un homme riche, elle est pourvue d’un grand égoïsme et laisse tomber son mari et sa fille en se suicidant.

Top_10_des_femmes_fatales_de_la_littérature_EdilivreAngelica Sedara de di Lampedusa
Angelica est l’atout charme du Guépard. D’une sensualité animale mais d’une « grâce vulgaire », elle fait partie de ces nouveaux riches que tous les opportunistes convoitent, tant elle est magnifique. Elle-même épouse le beau Tancredi plus par intérêt que par amour…

Léa de Lonval de ColetteTop_10_des_femmes_fatales_de_la_littérature_Edilivre
Léa de Lonval est la courtisane du très controversé Chéri. A près de 50 ans, Léa est une femme magnifique éprise du beau Fred Peloux qu’elle prend pour amant. Le scandale qui plane autour de la relation entre un jeune homme et une femme plus âgée fait de Léa l’incarnation de la débauche féminine et des charmes cruels de la séduction…

Que pensez-vous de ces héroïnes mythiques ? Et vous, quelles femmes fatales vous ont le plus marqué ?