Le Silence complice

Le cinéma : un enfantement difficile au Cameroun

Par Bernard D. Nagmo

Thème : Essai / Etude autres

Format : Grand Format (170x240)

Nombre de pages : 214

Date de publication : 9 avril 2015

ISBN : 9782332818898

Disponible

Livre papier
40,50 €


Livre numérique : format Pdf
1,99 €

Avis des lecteurs

  • L'homme qui a une grande vision

    Bernard Nagmo est quelqu'un que j'admire particulièrement. Il fut et reste mon professeur. Il a de nombreuses compétences en audiovisuel et veut voir le cinéma camerounais exploser. Son oeuvre est ...

  • Voir tous les commentaires
Lire un extrait

Résumé

Depuis plus de sept ans, le Cameroun est absent sur les scènes cinématographiques de par le monde. Après le boom des années soixante-dix, le déclin de ce secteur culturel, pourtant porteur, va crescendo ; et la fermeture en 2009 des dernières salles de cinéma sur l'ensemble du territoire national (cinéma Abbia de Yaoundé, Le Wouri de Douala et Empire de Bafoussam) ne vient pas arranger la situation. Fort conscient du rôle non moins négligeable de la culture dans l’économie et surtout de la léthargie du cinéma qui, sans nul doute, est l’art fédérateur des autres arts par excellence, Monsieur Paul Biya, président de la République du Cameroun, crée un fonds : le compte d’affectation spéciale à la politique culturelle dont la dotation annuelle s’élève à un milliard de francs CFA.


Si la nouvelle est bien accueillie comme celle de la création du Fodic (Fonds de développement de l’industrie cinématographique) en 1972, la joie n’aura duré, une fois de plus, que le temps d’une moisson. Les prédateurs d’un genre nouveau, aux crocs longs, engendrés par la mère patrie, programmés pour se servir et sévir, vont accaparer une fois de plus cette manne salvatrice, an après an, au point de laisser croire à son inexistence.

Biographie de Bernard D. Nagmo

Bernard D. Nagmo, est d’origine camerounaise. Il porte tour à tour la casquette de producteur / directeur de production et de chef d’entreprise. Il a administré ces dernières années la majorité des productions étrangères sur le sol camerounais.
Il a, à son actif, plus d’une soixantaine de courts métrages supervisés par ses soins et de longs métrages.
L’auteur trouve aussi du temps pour militer dans plusieurs corporations professionnelles. Il est entre autre Président de la chambre des auteurs de l’Organisation camerounaise des professionnels de l’audiovisuel et du cinéma (OCAPAC).

Avis des lecteurs

L'homme qui a une grande vision 22/04/15

Bernard Nagmo est quelqu'un que j'admire particulièrement. Il fut et reste mon professeur. Il a de nombreuses compétences en audiovisuel et veut voir le cinéma camerounais exploser. Son oeuvre est un appel à la prise de conscience selon moi. Courage, un avenir glorieux t'attend.

Informations sur l'ouvrage

Collection Classique
Date de publication 9 avr. 2015
Nom Le Silence complice
Langue Français
Auteur Bernard D. Nagmo
Pas d'extrait sur site Non

Livre papier

Nombre de pages 214
ISBN 9782332818898

Livre PDF

ISBN 9782332818904

Mots clés

Utilisez un espace pour separer vos mots clés. Utilisez l'apostrophe (') pour rédiger une phrase.