Les Archipels du silence

Par Jean-Paul Frébourg

Thème : Autres / Divers

Format : Roman (134x204)

Nombre de pages : 190

Date de publication : 01/10/2015

ISBN : 9782334014359

Disponible

Livre papier
16,50 €

Livre numérique : format Pdf
1,99 €

Résumé

« La notion d'archipel m'est venue naturellement. J'ai limité mon choix volontairement pour donner plus d'espace et de profondeur à l'expérience intérieure. Peut-on suggérer l'indicible par le truchement des mots ? Je n'en sais rien, mais l'aventure en valait la chandelle. Prendre son temps est une notion fondamentale quand on aborde les îles. La marche accorde son propre rythme aux pulsations de la terre. Que ce soit Céphalonie, Ténérife, la Grande Canarie, l'Écosse, Jersey, les îles bretonnes ou la Corse, chacune d'entre elles a signé d'une encre indélébile mon carnet de voyage. La marche prend tout son sens quand elle s'accompagne d'une démarche, en une attitude où l'altitude se transforme en élévation. »


Biographie de Jean-Paul Frébourg

L'auteur, libre penseur, aime les vagabondages du corps et de l'esprit. Il vous invite à le suivre lors de ses voyages à travers des îles, espaces particuliers, finis, mais non limités, dans la marge entre la terre et l'eau. Il vit actuellement dans le Gard, entre garrigues et Cévennes. Cet ouvrage est son deuxième livre.
« La route du soi est la déroute du temps ordinaire, comme une perpétuelle école buissonnière, celle qui aime les chemins détournés. Elle efface ses propres traces au fur et à mesure qu'elle progresse. Celui qui la parcourt se déshabille de ses certitudes. Alors, les archipels insufflent le silence à ceux qui les explorent. Quand elle s'épuise, la parole finit par se taire, générant peut-être un vocable nouveau. »

 

Photographie de couverture : Roselyne Cusset

Articles associés

Aucun article n'est associé à cet ouvrage.

Avis des lecteurs

de la déprime à la comprime - 14/07/2017

Après De l'aphorisme à l'euphorie qui m' ont fait passer de la déprime à la comprime d' aspirine ,, j' espère pouvoir encore être apte à voyager dans les Archpels du silence. A l'époque où J.P me donna le livre, je me mis à le lire dans un bistro, n' ayant plus de toit. La Bible n'aurait pas pu avoir cet effet. Il est donc des messages spirituels qui font rire au point d' éclairer la conscience en aérant les neurones. http://destritus.free.fr NB: "J'aurais connu la Pompadour mais je ne t'aurais pas connu

Mots clés

Utilisez un espace pour separer vos mots clés. Utilisez l'apostrophe (') pour rédiger une phrase.