Tag Archives: André Caër


André Caër dans Le Télégramme pour son ouvrage « Les Bernaches sont de retour »

logo_Le_Télégramme_2017_Edilivre

 

 

 

article_Le Télégramme _André Caër_2017_Edilivre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

André Caër dans Le Télégramme pour son ouvrage « Les Bernaches sont de retour « 

Logo_du_Télégramme_2017_Edilivre

 

 

 

article_Le Télégramme _André Caër_2017_Edilivre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

André Caër dans Le télégramme pour son ouvrage « Le Temps d’une vie – Tome 2 »

logo_Le_Télégramme_2016_Edilivre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

article_letélégramme_André_Caër_2016_Edilivre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

André Caër dans Le Télégramme pour son ouvrage « Le Temps d’une vie – Tome 1 »

Logo_du_Télégramme_2016_Edilivre

 

 

 

article_Le_Télégramme_André_Caer_2016_Edilivre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Newsletter Auteurs octobre 2015 – Découvrez nos nouveautés de l’automne

Nouveau service Communiqué de presse et contacts journalistes

Nous sommes heureux de vous présenter ce nouveau service pour promouvoir votre livre : communiqué de presse et contacts journalistes. Nos professionnels de la communication liront votre livre avec attention afin de pouvoir rédiger son communiqué de presse.
Selon votre profil et les caractéristiques de votre livre, nous vous ferons parvenir, avec l’envoi de votre communiqué de presse, les coordonnées de 5 journalistes issus de médias de votre région. Vous pourrez ainsi directement leur faire parvenir votre communiqué de presse par mail et les appeler afin de savoir ce qu’ils en pensent.

Bouton

________________________________________________________________________________________________________________________________________________

L’auteur à succès du mois

Découvrez Paulette Tabary, auteur du livre Paulette. Cet ouvrage vous propose de découvrir la vie bien remplie de l’auteur. Depuis sa naissance à Barroux dans le Vaucluse jusqu’à ses 60 ans où lui vint l’idée d’écrire son histoire. Une histoire marquée par un deuil, des déceptions mais aussi des moments de joies et de bonheur.Paulette s’est fortement mobilisée pour promouvoir son livre. Elle a tout d’abord opté pour plusieurs de nos services afin d’offrir à son livre un maximum de visibilité. Elle a ensuite pris contact avec de nombreux libraires de sa région pour leur suggérer d’acquérir plusieurs exemplaires de son ouvrage. Puis, elle s’est mise en relation avec de nombreux médias qui lui ont permis de bénéficier d’une belle exposition médiatique.Découvrez l’interview de cet auteur d’une rare énergie. Ses conseils vous seront précieux pour la promotion de votre livre. Bonne lecture !

 

 

 

 

________________________________________________________________________________________________________________________________________________

 Edilivre y était 

 

23e édition de la Fête de Livre à Merlieux et Fouquerolles

Le dimanche 27 septembre dernier, notre maison s’est rendue avec sept de ses auteurs à Merlieux et Fouquerolles, en région Picardie, pour célébrer la 23e édition de la Fête du Livre. Cet événement littéraire regroupant des bouquinistes, des libraires, des bibliothèques municipales ou encore des éditeurs, comptait de nombreux auteurs locaux venus rencontrer de nouveaux lecteurs.

________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Les médias en parlent

Découvrez 2 expositions médiatiques d’auteurs choisies parmi les 120 retombées du mois dernier.

Bouton

Bouton

Bouton

Bouton

_______________________________________________________________________________________________________________________________________________

Bandes-annonces à découvrir

la vérité du souvenir

Bouton

Bouton

____________________________________________________________________________________________________________________________________________

La sélection du mois

L’errance d’un Fish !

L’homme unifié

L’Anathème

Océane, une vague de vie

Le Pavot bleu

Méditations théologiques

Entre deux Falaises

Énigmes
et Disparitions Insolites

Par les vents cardinaux

http://www.edilivre.com/media/catalog/product/cache/1/image/200x320/040ec09b1e35df139433887a97daa66f/i/m/image_27569_1_20304_1_9323_1_38646_1_67667.jpg

Le Spectateur

L’Amour invisible

Une nouvelle époque avec Cosette

 

André Caër dans Le Télégramme pour son ouvrage « La Légende du cygne chanteur »

logo_Le_Télégramme_2015_Edilivre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

article_Le_Télégramme_Andé_Caer_2015_Edilivre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rencontre avec André Caër, auteur de « La Légende du Cygne chanteur »

André_Caër_EdilivrePrésentez-nous votre ouvrage ?
J’avais lu il y a peu de temps la légende Irlandaise d’Aengus le dieu de l’Amour qui tomba amoureux d’une femme qui vivait une année sur deux sous l’apparence d’un cygne et qui portait le même patronyme que le mien. Cette coïncidence m’a donné l’idée d’adapter cette légende avec celle de la ville d’Ys, la ville engloutie sous les eaux en Baie de Douarnenez, pour en écrire une nouvelle, pour donner vie aux cygnes migrateurs de la Baie de Port La Forêt en Finistère.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
Dans un premier temps  pour pouvoir raconter à mes petits enfants une légende qui serait celle des origines de notre famille. Puis le point final étant mis à cette histoire, j’ai repensé à un exposé sur les légendes bretonnes que j’avais eu l’occasion de faire il y a trente cinq ans déjà que j’ai recherché dans mes archives. Curieusement ma réflexion de l’époque m’a semblé toujours d’actualité, je l’ai donc poursuivie dans le même esprit.

À quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
Ce livre peut servir de support à ceux qui ont l’âme de conteur, pour raconter une histoire à leurs petits enfants, celle du cygne chanteur qu’ils pourront un jour comprendre. La deuxième partie s’apparente plus à un essai, une réflexion sur le sens caché des légendes, sur les multiples interprétations que chacun peut en faire à partir de son équation personnelle. J’en ai livré une, la mienne à un moment donné de ma vie. Cette partie s’adresse donc plus à ceux qui aiment « cogiter ».

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?
Au départ je n’avais aucun message à transmettre, c’était une simple histoire pour mes petits enfants que je voulais écrire. Pour finir c’est la permanence du mythe dans toute société, le continuum des légendes à une réalité du temps présent en Bretagne que j’ai souhaité évoquer.

Où puisez-vous votre inspiration ?
Dans l’observation du quotidien. Pour ce livre dans la contemplation des cygnes de mer de la Baie de Port La Forêt.

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
Peut être celui que je n’arrive pas à finir, qui ne me plait pas parce qu’il parle de moi, mais qu’il me faut pourtant terminer, «  le livre de la vie ».

Un dernier mot pour les lecteurs ?
Je suis surpris d’avoir eu l’idée de cette légende, d’avoir pu écrire ce deuxième livre, je découvre qu’on peut imaginer de tout…

André Caër dans Ouest France pour son ouvrage « En attendant le retour des oies Bernaches »

logo_Ouest_France_2015_Edilivre

 

 

 

 

 

 

 

article_Ouest_France_André_Caër_2015_Edilivre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

André Caër dans Le Télégramme pour son ouvrage « En attendant le retour des oies Bernaches »

logo_Le_Télégramme_2015_Edilivre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

article_Le_Télégramme_André_Caër_2015_Edilivre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rencontre avec André Caër, auteur d’ «En attendant le retour des oies Bernaches»

André_Caër_EdilivrePrésentez-nous votre ouvrage ?
Ce livre part d’un fait réel, le suicide d’un ancien propriétaire de la chaumière où je réside et d’expériences réelles de radiesthésie. Une nuit, mon double, Loïc Leboëdec se réveille avec une idée en tête: Et s’il ne s’était pas suicidé? mon héros mènera ses investigations jusqu’à la découverte de ce qui s’est réellement passé.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
Une idée, comme ça un jour de pluie d’Octobre en observant l’arrivée des oies Bernaches dans la baie de La Forêt Fouesnant? Et si je me décidais à écrire, si je me lançais dans l’aventure…

Présentez-nous en quelques mots Loïc Leboëdec ?
Loïc Leboëdec est un fringant jeune retraité qui a rejoint sa Bretagne natale pour vivre sa passion, la Mer, naviguer avec ses copains tout en continuant à exercer une activité de consultant. Dans une autre vie j’aurais pu tout à la fois être ne pas être ce garçon sous certains aspects de sa personnalité, c’est donc en quelque sorte un double imaginaire que je mets en scène .

Pourquoi avoir choisi ce titre ?
Les Bernaches arrivent dans la baie en Octobre chaque année et repartent aux environs de la marée d’équinoxe de Mars. Je me suis dit, j’en ai bien pour une année pour écrire ce premier bouquin quand je me suis décidé à prendre la plume. Ecrire jusqu’au retour des oies Bernaches….

À quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
Aux amateurs d’intrigues, curieux tout à la fois de radiesthésie, d’irrationnel et de réflexion cartésienne.

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?
Je n’ai pas cherché à transmettre un message particulier si ce n’est celui de mettre en évidence la citation que j’ai choisie en première page: « Chacun de nous est, successivement non pas un mais plusieurs . Et ces personnalités successives qui émergent les unes des autres présentent le plus souvent entre elles les contrastes les plus étranges et les plus saisissants. »

Où puisez-vous votre inspiration ?
Je ne savais pas que je pouvais trouver l’inspiration pour écrire un tel livre. J’ai griffonné des notes au cours de ma vie professionnelle, j’ai connu l’inspiration à certains moments de ma vie pour laisser s’écouler ma souffrance ou au contraire quand j’ai rencontré un regard dont je suis tombé amoureux. Aujourd’hui je prends tout simplement le temps de regarder et d’écouter le plus simple, je ne suis plus un homme pressé, le stress de la vie active m’a empêché de voir, de remarquer plus tôt la beauté de l’ordinaire.

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
Je viens de terminer l’écriture d’une légende pour mes petits enfants. C’est un mixte imaginaire de légendes Bretonnes et Irlandaises, suivi d’une réflexion pour les plus grands.

Un dernier mot pour les lecteurs ?
J’ai découvert au fil de l’histoire que l’écriture permettait aussi de vivre par procuration. Si vous lisez mon roman vous comprendrez pourquoi…

 

André Caër dans Le Télégramme pour son ouvrage « En attendant le retour des oies Bernaches »

logo_Le_Télégramme_2015_Edilivre

 

 

 

 

 

 

 

 

article_Télégramme_André_Caër_2015_Edilivre