Interview écrite


25 juin 2015
Posté par
Flora

Rencontre avec André Caër, auteur d’ «En attendant le retour des oies Bernaches»

André_Caër_EdilivrePrésentez-nous votre ouvrage ?
Ce livre part d’un fait réel, le suicide d’un ancien propriétaire de la chaumière où je réside et d’expériences réelles de radiesthésie. Une nuit, mon double, Loïc Leboëdec se réveille avec une idée en tête: Et s’il ne s’était pas suicidé? mon héros mènera ses investigations jusqu’à la découverte de ce qui s’est réellement passé.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
Une idée, comme ça un jour de pluie d’Octobre en observant l’arrivée des oies Bernaches dans la baie de La Forêt Fouesnant? Et si je me décidais à écrire, si je me lançais dans l’aventure…

Présentez-nous en quelques mots Loïc Leboëdec ?
Loïc Leboëdec est un fringant jeune retraité qui a rejoint sa Bretagne natale pour vivre sa passion, la Mer, naviguer avec ses copains tout en continuant à exercer une activité de consultant. Dans une autre vie j’aurais pu tout à la fois être ne pas être ce garçon sous certains aspects de sa personnalité, c’est donc en quelque sorte un double imaginaire que je mets en scène .

Pourquoi avoir choisi ce titre ?
Les Bernaches arrivent dans la baie en Octobre chaque année et repartent aux environs de la marée d’équinoxe de Mars. Je me suis dit, j’en ai bien pour une année pour écrire ce premier bouquin quand je me suis décidé à prendre la plume. Ecrire jusqu’au retour des oies Bernaches….

À quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
Aux amateurs d’intrigues, curieux tout à la fois de radiesthésie, d’irrationnel et de réflexion cartésienne.

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?
Je n’ai pas cherché à transmettre un message particulier si ce n’est celui de mettre en évidence la citation que j’ai choisie en première page: « Chacun de nous est, successivement non pas un mais plusieurs . Et ces personnalités successives qui émergent les unes des autres présentent le plus souvent entre elles les contrastes les plus étranges et les plus saisissants. »

Où puisez-vous votre inspiration ?
Je ne savais pas que je pouvais trouver l’inspiration pour écrire un tel livre. J’ai griffonné des notes au cours de ma vie professionnelle, j’ai connu l’inspiration à certains moments de ma vie pour laisser s’écouler ma souffrance ou au contraire quand j’ai rencontré un regard dont je suis tombé amoureux. Aujourd’hui je prends tout simplement le temps de regarder et d’écouter le plus simple, je ne suis plus un homme pressé, le stress de la vie active m’a empêché de voir, de remarquer plus tôt la beauté de l’ordinaire.

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
Je viens de terminer l’écriture d’une légende pour mes petits enfants. C’est un mixte imaginaire de légendes Bretonnes et Irlandaises, suivi d’une réflexion pour les plus grands.

Un dernier mot pour les lecteurs ?
J’ai découvert au fil de l’histoire que l’écriture permettait aussi de vivre par procuration. Si vous lisez mon roman vous comprendrez pourquoi…