Les rêves de la fleur

suivis du Regard d'un jeune homme émotif

Par Dame Diop

Thème : Poésie

Format : Roman (134x204)

Nombre de pages : 164

Date de publication : 27/05/2010

ISBN : 9782812135293

Disponible

Livre papier
15,00 €

Livre numérique : format Pdf
4,99 €

Résumé

Inspiré par les propos du professeur Marc Marti dans la préface de mon recueil de poésie publié en 2010, les rêves de la fleur (« la fleur a grandi. Elle devient politique »), je vois ainsi poindre à l’horizon l’idée des Révoltes de la fleur. Ce recueil d’articles s’inscrit dans une suite logique du cycle littéraire de la « fleur » jadis mineure et éplorée, mais aujourd’hui majeure et révoltée. Á partir du départ d’Abdou Diouf jusqu'à la fin du « régne » d’Abdoulaye Wade, ces pamphlets visent à sarcler le « jardin » du pays, voire du continent. Ce sont des dénonciations de personnalités opportunistes, autocratiques et corrompues. Mais l’alternance est la boîte de Pandore. Malgré l’immense espoir soulevé par le « sopi », le peuple s’est retrouvé coincé entre le marteau de Sa Majesté et l’enclume de ses courtisans. Sans se soucier du sort de son peuple accablé successivement par le naufrage du « Joola », l’explosion du phénomène des pirogues, les inondations récurrentes, la cherté et la rareté des denrées de première nécessité, les immolations par le feu, le vieux Roi s’accroche désespérément au pouvoir et cherche à imposer son fils.

Biographie de Dame Diop

Le jeune écrivain poète pamphlétaire s’interroge sur les tares et les échecs des politiques au travers de ses écrits cristallisés et catalysés par un vécu dans l’une des banlieues dakaroises. Réfractaire à l’injustice sociale, le chroniqueur fustige avec véhémence la mauvaise foi des « politiciens ». D’où les virulentes critiques! Né en 1972 à Rufisque (Sénégal), Dame Diop fait partie de la nouvelle génération qui ne croit plus en la Politique. En tout cas, l’Afrique s’enfonce dans des crises et des conflits liés à des problèmes internes. Le passé colonial ne peut plus servir de prétexte.

Avis des lecteurs

Commentaire de YVES NKODIA - 14/06/2011

bravo! Dame tu es inconstestablement l'héritier poétique de Senghor...Sinon tu vas le depasser dans le temps. Si tu continues de fleurir en pensant à ton arbre d'inspiration incommensurable.

Commentaire de Moustapha THIAM - 14/06/2011

Félicitation Dame et bonne continuation. Moustapha

Mots clés

Utilisez un espace pour separer vos mots clés. Utilisez l'apostrophe (') pour rédiger une phrase.