De la société (ou Le Nouveau contrat social ) :

Par Jean-Leonus ITEMA-IMBERES

Thème : Essai / Etude autres

Format : Poche (110x180)

Nombre de pages : 24

Date de publication : 26/08/2015

ISBN : 9782332946263

Disponible

Livre papier
8,50 €

Livre numérique : format Pdf
1,99 €

Résumé

Comme le dit un dicton populaire, "L'argent ne fait pas le bonheur". Cette citation se confirme de plus en plus aujourd'hui, illustrant à merveille les limites imposées par l'argent au sein de nos sociétés modernes. Ainsi donc, nous devrions essayer de changer nos institutions capitalistes en une économie plus solidaire et sans aspect monétaire, dans laquelle tout le monde pourra bénéficier du minimum vital : logement et nourriture. L'ajout de confort (voiture, voyages, etc.) sera assuré par le travail, et le superflu dépendra de la catégorie socio-professionnelle de chacun.

Biographie de Jean-Leonus ITEMA-IMBERES

M. Jean-Leonus ITEMA-IMBERES est licencié en Droit et en Sciences économiques et politiques. Il est banquier-assureur, et écrivain.

Articles associés

Aucun article n'est associé à cet ouvrage.

Avis des lecteurs

Rien 2nouveau - 29/05/2017

L'auteur ne nous apporte rien de nouveau mais il a le mérite d'être court et concis. Peut -on faire plus bref ? L'argent ne fait pas le bonheur mais de toute évidence il en faut un minimum pour vivre dans toutes sociétés. Un texte plus travaillé serait sans doute plus pertinent....Une étude sur d'autres civilisations qui prônent le troc....

24 pages c'est trop court - 29/05/2017

L'écriture n'est pas très bien soigné mais malgré tout, le sujet est intéressant. Il apporte un point de vue différent car chaque personne a son avis

1 Très belle analyse. - 29/05/2017

Un appréciation lucide qui mérite d'être connue...."Très belle analyse, effectivement l'inégalité engendre la violence... tout homme normalement constitué et ayant un minimum d'estime de soi, ne peut que combattre cette inégalité qui est illégitime, puisque basée sur l'argent illégitime (qui achète tout) que certains amassent par des procédés qui sont en marge de toute justice sociale. Cette manière d'accaparer des biens de façon compulsive est à 180 degrès de la fraternité ( plus proche du mercenaire ou du pirate). Et comme les riches sont de plus en plus nombreux, les classes moyennes rejoignent les pauvres et la voix de l'injustice enfle jusqu'au moment ou elle ne pourra plus se faire sourde. Arrivé à ce point de bascule, il ne fera pas bon être riche, la nature humaine est ainsi faite...!"...Merci du courage de dire les choses en face :-)

En +. - 25/10/2016

Comme je le dis dans Le Livre : Si on veux 1Monde en Or, demain-matin, La dernière bouchée du repas, c pour Les Petites Fourmis (La Société) + Et aussi, Les Fonds 2poches... ! Lol srx

Top livre, cool livre. - 04/03/2016

C'est une tuerie, ce livre. Trop top et tout ! :-D

Bon bouquin. - 24/11/2015

C'est un bon petit bouquin qui donne à réfléchir.

Mots clés

Utilisez un espace pour separer vos mots clés. Utilisez l'apostrophe (') pour rédiger une phrase.