Tag Archives: Etat


La culture gay à travers les livres

À l’occasion de la Gay Pride qui aura lieu demain à Paris, nous vous proposons un petit florilège de la littérature LGBTQ. Fiction, sociologie et histoire, plongez dans un univers gai et coloré . . .

 

Gay Pride l’Histoire, Olivero Toscani 

histoire gp

Quoi de mieux pour commencer ce classement que de revenir sur les origines de la Gay Pride. C’est en tout cas la mission que s’est donné Oliviero Toscani dans son livre « Gay Pride l’Histoire ». Célèbre photographe des années 80, il a notamment collaboré avec le magazine Elle, Vogue, Harper’s Bazar, ou encore Paris Match. Plus que de simples outils de publicité, ces photographies sont devenues avec le temps de véritables symboles de la lutte contre l’homophobie, le racisme ou encore le sida. Il est également l’un des acteurs majeurs du plus gros coup de communication de l’association Act Up :  le fameux préservatif sur l’Obélisque de la Concorde. De multiples raisons de vous laisser emporter par ce livre captivant. 

 

 

 

 

Global Gay, Frédéric Martel 

global gay

On continue ce top avec un ouvrage passionnant. Dans « Global Gay ; La longue marche des homosexuels », Frédéric Martel parcourt le monde afin d’analyser la place et les droits des homosexuels dans les différents pays du globe. Pour cela, en cinq ans l’auteur s’est rendu dans près de 45 pays et a rencontré des centaines de locaux prêts à partager leur expérience. L’occasion de faire le point sur les avancées et les inégalités qui persistent pour la minorité LGBTQ. Ainsi, on apprend par exemple qu’en Iran les homosexuels risquent encore aujourd’hui la pendaison. Ce pays n’est pas un cas isolé : huit autres infligent la même sentence. Fort heureusement, ils sont nombreux à avoir évolué. C’est notamment le cas de la France où le mariage gay est maintenant légalisé. Sans jamais tomber dans le pathos ou la victimisation, le livre retrace avec justesse les conditions de vie de la communauté LGBTQ et l’évolution progressive des mentalités dans le monde.

 

 

 

 

Dictionnaire des cultures gays et lesbiennes, Collectif 

dictionnaire gays et lesbiennes

Pour celles et ceux qui souhaiteraient en savoir plus sur la culture LGBT : ce dictionnaire est fait pour vous ! 600 articles, 200 illustrations, une cinquantaine de dossiers thématiques sur le cinéma, le féminisme ou encore la publicité, tous les sujets y sont abordés. En plus des aspects culturels (littérature, artistique etc.), l’ouvrage apporte également un regard sur l’évolution des modes de vie LGBTQ depuis la fin du XIXème siècle. L’occasion de comprendre les enjeux sociaux et juridiques qui découlent de cette culture gay. Bien que l’ouvrage soit davantage centré sur la France, le lecteur pourra également découvrir les grandes figures du mouvement à l’étranger comme Virginia Woolf ou Pasolini. Un dictionnaire de référence pour tous les curieux de culture.

 

 

 

 

 

Harvey Milk, Randy Shilts

Harvey-Milk-Sa-Vie-Son-Epoque-

On poursuit ce classement avec la biographie de l’un des acteurs les plus importants du mouvement LGBTQ. Harvey Milk fut en 1977 le premier homme politique ouvertement homosexuel à se voir confier un poste au conseil municipal de San Francisco. Dès lors, il n’aura de cesse de lutter contre les discriminations à l’égard de la communauté dans toute l’Amérique. Un homme fort et engagé, qui fut malheureusement tragiquement assassiné seulement onze mois après sa prise de fonction. Témoin de la difficulté des minorités à faire valoir leurs droits, Harvey Milk restera néanmoins une figure emblématique de l’Histoire. Une vie et un engagement passionnants que le réalisateur Gust Van Sant porta à l’écran en 2008. Dans le rôle principal, l’acteur Sean Penn. Sur le même thème, vous pourrez également découvrir l’ouvrage de Safia Amor : « Harvey Milk : non à l’homophobie ».

 

 

 

 

Rainbow warriors, Ayerdhal 

rainbow warriors

Enfin, on termine ce top en beauté avec un roman loufoque et déjanté. « Rainbow Warriors », c’est l’histoire d’un général de division, Geoff Tyler, qui va contre sa volonté être mis à la retraite. À la place, il se voit confier la direction d’une armée privée. L’objectif est simple : parvenir à faire tomber le dictateur d’un État africain afin de permettre le bon déroulement des élections. Tout semble se dérouler sans accroc à un détail près : l’armée est majoritairement composée de personnes issues de la communauté LGBT. Un thriller à la fois intense, rempli d’émotions et surtout irrésistiblement hilarant. Un ouvrage  politiquement incorrect qui fait du bien !

 

 

 

 

 

N’hésitez pas à nous dire quels sont les romans LGBTQ qui vous ont marqués et inspirés.

L’auteur de la semaine : Jules César

Saviez-vous qu’en plus d’avoir été un grand général et un grand homme d’Etat, Jules César excellait également dans l’art de l’écriture ?

Né à Rome le 12 ou 13 juillet 100 ans avant J.C, Jules César, de son vrai nom Caius Julius César, a marqué l’histoire du monde romain. C’est d’ailleurs en son nom que le mot  » juillet  » a été ajouté au calendrier grégorien.

César a grandi dans un climat de violentes luttes politiques, entre conservateurs et provinciaux. Exilé de Rome pendant un temps, il s’est fait connaître à son retour en dénonçant les partisans de Sylla, chef des conservateurs, et met le peuple de son côté. Le futur conquérant commence alors son ascension, avant de s’allier à Pompée et Crassus pour former le premier triumvirat secret et être élu consul.

Devenu gouverneur, il entreprend de conquérir la Gaule pendant dix ans et arrive même jusqu’en Bretagne. Ses nombreuses victoires lui confèrent une très forte popularité à Rome. Mais à la mort de Crassus, Pompée, jaloux de César, va faire voter un décret du Sénat pour le forcer à se démettre de son commandement. César refuse et se retourne contre le Sénat, marchant sur Rome avec son armée. C’est à cette occasion qu’on lui attribue la fonction  » Alea jacta est « , signifiant  » Le sort en est jeté « .

La guerre civile fait rage à Rome, et César en ressort victorieux. Il chasse Pompée d’Italie, le poursuit jusqu’en Espagne, et remporte une victoire décisive en Thessalie, l’obligeant à s’exiler en Egypte. Mais le jeune pharaon Ptolémée XII fait assassiner Pompée, et César va alors le détrôner, afin d’offrir la couronne d’Egypte à Cléopâtre. Le conquérant se rend ensuite en Asie, puis en Afrique, pour finir par affronter le fils de Pompée à la bataille de Munda, où, une fois encore, il ressort victorieux et met définitivement fin au parti pompéien.

Pendant la guerre civile, César entreprend de nombreuses réformes. Désormais maître du pouvoir absolu, il pardonne à ses ennemis. Mais les républicains l’accusent de vouloir se faire roi, et finissent par former une conspiration contre lui, avant de l’assassiner au milieu du Sénat en lui assénant 23 coups de poignards. Parmi les conspirateurs se trouvait son propre fils, Marcus Junius Brutus.

En plus d’avoir été le grand homme politique que nous connaissons, César était également un écrivain de talent. Mais de tous les écrits qu’il a rédigés, seuls ses Commentaires sont parvenus jusqu’à nous, à savoir ses Commentaires sur la Guerre des Gaules, relatant sa campagne menée en Gaule, et ses Commentaires sur la Guerre civile, abordant la guerre qu’il mena contre Pompée. Ces œuvres sont ainsi un genre de mémoires historiques, même si leurs objectivités peuvent être discutées. Parmi les écrits du conquérant, on peut également ajouter Sur la guerre d’Alexandrie, Sur la guerre d’Afrique et Sur la guerre d’Hispanie, relatant ses campagnes à Alexandrie, en Afrique du Nord et dans la péninsule Ibérique.
Le conquérant est aussi l’auteur de l’Anticato, ouvrage aujourd’hui perdu mais qui est connu par les citations de Cicéron, Tacite, Suétone, Plutarque, Appien, Juvénal et Dion Cassius. Enfin, César a rédigé un traité de grammaire en deux livres, De analogia, où il expose des théories grammaticales argumentées sur l’analogie, ainsi qu’un poème intitulé Voyage. Il semble également avoir écrit plusieurs essais dans sa jeunesse, comme Eloge d’Hercule, une tragédie d’Oedipe, et Recueil de mots remarquables. Mais leurs publications ont été interdites après la mort du dictateur, et ces œuvres ont été perdues.

Auteur_de_la_semaine_Edilivre