Rencontre avec….. Yannick Borg

Yannick Borg, La reine de son cœur est votre premier roman publié chez Edilivre. Que pouvez-vous nous en dire ? Et bien je pense qu’avant tout on peut souligner, comme vous l’avez si bien fait, que c’est un premier roman. La maison d’édition Edilivre m’a fait l’immense honneur de me publier dans sa collection Tremplin et je tenais à l’en remercier infiniment. Au-delà de ce fait, on remarquera dans mon roman un profond et rapide sentiment d’attachement envers ces personnages et le lien qui va les unir petit à petit  qui en fait une aventure certes courte mais qui, aux dires de mes lecteurs, ne laisse pas indifférente. Une partie d’échecs a parfois le pouvoir de changer une vie… Êtes-vous un joueur d’échecs vous-même ? Oui tout à fait ! Cela m’arrive dans certaines occasions quand je trouve un partenaire intéressant et qui, je pense, pourrait peut être me défaire. Quitte à jouer, autant qu’il y ait un réel échange et un vrai challenge. Qu’est ce qui vous attire dans ce jeu ? Pour tout vous dire, en plus de l’aspect stratégique incontournable de ce jeu, j’accorde beaucoup d’intérêt à la psychologie qu’il faut mettre en œuvre afin de deviner au mieux le prochain coup de son adversaire. C’est un quitte ou double incessant qui je pense laisse, malgré l’aspect très calme de ce jeu, une vrai place à la tension. C’est un peu ce que j’ai essayé de faire transparaître au travers des descriptions de certaines phases de la partie jouée par les personnages de mon roman. D’où vous est venue l’idée d’écrire cette histoire ? Au risque de vous décevoir, ce n’est pas un récit autobiographique, mais bien une pure fiction. Techniquement je dois l’idée de cette histoire à l’organisation d’un concours de nouvelles dont je ne me rappelle plus l’initiateur et auquel je n’ai en définitive jamais participé .Le thème en était le jeu. C’est en réfléchissant à la manière d’amener ce thème que j’ai pensé au jeu d’échecs et évidemment au « jeu de la séduction » qui est pour moi omniprésent aussi bien dans mon roman que dans notre quotidien. L’idée d’associer ces deux « jeux » m’a semblé à la fois bonne et évidente alors j’ai foncé.  Qu’est ce qui vous a poussé à la publier ? Après avoir raté la date limite de réponse au concours, j’ai fait lire mon histoire à quelques amies qui furent vraiment séduites. L’une d’elles étant auteure et publiée chez Edilivre, m’a suggéré d’envoyer mon manuscrit pour étude en comité de lecture chez Edilivre et ce fut le début de cette belle aventure. Avez-vous d’autres livres en cours d’écriture ? On peut le dire oui ! Je travaille actuellement sur deux ouvrages à destination d’enfants âgés de 4 à 8 ans qui sont en cours d’illustration, sur un recueil de poésie et sur un roman qui se veut dans la veine Héroïc-fantasy. Ce dernier projet que j’élabore depuis maintenant près d’une année devrait arriver en comité de lecture pour l’été. Je croise les doigts !

Commentaires