Interview écrite


8 septembre 2015
Posté par
Guillaume

Rencontre avec Mathilde G., auteur de «Tu concevras dans la douleur»

Mathilde_G_EdilivrePrésentez-nous votre ouvrage ?
Mon livre est un témoignage relatif aux soucis de conception. Il suffit d’y passer pour se rendre compte que malheureusement, beaucoup de couples traversent des épreuves douloureuses pour obtenir ce que d’autres auront sans le moindre problème en un mois.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
À la base écrire était un besoin, une thérapie personnelle. J’ai écrit dans des moments de tristesse intense, de colère, de désespoir mais aussi parfois avec légèreté et dérision. Ces pages ont été rédigées tout au long de mon parcours. Une fois celui-ci achevé par une fin heureuse, je ne pouvais pas laisser tous ces sentiments dans l’ombre. J’ai décidé de retravailler mon récit afin d’en faire un livre. Pour que ce sujet ne soit plus une honte, parce que c’est que nous finissons par ressentir.

À quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
Mon livre s’adresse en priorité à toutes les femmes qui rencontrent des soucis de conception. Fausse couche, stimulation, IAC, FIV, adoption… 1 an, 3 ans, 10 ans…peu importe. Nous avons toutes souffert de ne pas devenir mère de façon simple et naturelle. Il s’adresse aussi aux hommes qui ont besoin de comprendre ce que ressent leur femme, privée de ce bonheur. Enfin, j’aimerais sensibiliser les personnes qui ne s’imaginent même pas qu’avoir un enfant peut être si difficile. Aujourd’hui la conception est un véritable sujet d’actualité. Mais en dehors des chiffres, seuls les mots ont de la valeur.

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?
Un message d’accompagnement et d’espoir. Je me suis enfermée pendant 3 ans dans une spirale de solitude, de négativité et d’obsessions. Je souhaite partager cette expérience avec mes lectrices afin qu’elles ne se sentent plus seules, mais aussi pour répondre à certaines de leurs interrogations. Comme je le dis dans mon introduction, il me tient à cœur « d’encourager celles qui se battent encore mais aussi d’apaiser celles qui ont réussi ». Toutes ces épreuves laissent des traces et même si aujourd’hui nous avons notre enfant tant espéré, il faut faire le deuil de notre parcours, reflétant une déception profonde.

Où puisez-vous votre inspiration ?
J’ai toujours aimé écrire. Que ce soit purement imaginaire ou complétement lié à ma vie. Je pense que mettre des mots sur ses sentiments est un excellent moyen d’y voir plus clair, de prendre du recul. Dans ce genre de livre, être sincère et spontanée est indispensable.

 Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
Je découvre grâce à ce livre les joies de l’édition. Le plaisir de partager quelque chose avec ses lecteurs. Hors de question de m’arrêter là ! J’ai parlé d’un passage important de ma vie, qui à mon sens pouvait intéresser d’autres personnes. Mais je ne pense pas aller plus loin sur le sujet. Du moins, pas par le biais de l’écriture mais plus en faisant vivre ce premier projet. Pourquoi pas écrire un roman, lorsque j’aurai défini le style qui me convient…

Un dernier mot pour les lecteurs ?
À mes chères lectrices, merci d’avoir lu mon histoire. J’espère que vous vous êtes retrouvées dans certains passages, que vous avez ri ou pleuré avec moi. Je suis de tout cœur avec vous.