Interview écrite


Marie_France_Grinfel_Edilivre
12 mai 2014
Posté par
Flora

Rencontre avec Marie France Grinfel, auteure de  » Flotter ! Le livre anti-noyade « 

Marie_France_Grinfel_EdilivrePrésentez-nous votre ouvrage en quelques mots ?
J’ai voulu démontrer qu’il suffit de développer les  facultés primaires de nos bébés pour éradiquer la noyade primaire tout en améliorant notre posture sur la terre. On a tendance à oublier nos origines aquatiques. Il suffit d’entretenir le réflexe d’apnée du bébé pour qu’il contrôle simultanément son système articulaire et sa respiration : la clé pour trouver le plaisir de se mouvoir librement dans l’eau, et mieux vivre sur la terre.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
Pour réconcilier l’Homme avec son milieu premier, et lutter contre les noyades. Pour laisser une trace écrite. Sur ce sujet, les idées reçues foisonnent : les sites de bébés nageurs expliquent aux parents que les séances ne servent qu’à accoutumer le bébé à l’eau, mais qu’il n’apprendra pas « sérieusement à nager » avant l’âge d’au moins 6 ans !

Avant cet âge, il ne « coordonnerait  pas ses mouvements… ». De quels mouvements parle-t-on ? Ceux de la brasse ? « Les mouvements » de cette nage n’ont rien de naturel, mais permettent de ne pas se mouiller la tête… Au prix d’un désastre pour le dos. Il est évident qu’un bébé ne peut pas le faire. Par contre d’instinct, il coordonne parfaitement « la nage du petit chien » dont les mouvements sont alternatifs. Il faut réhabiliter cette nage primaire, prémisse du crawl.

Un site professionnel déclare : « parler ou marcher, c’est naturel, nager, cela s’apprend ! » L’ignorance est le pire des fléaux, elle permet de véhiculer des erreurs que tout le monde finit par prendre pour des vérités. Trop d’enfants sont encore traumatisés par la natation scolaire, les certificats de dispense délivrés par les médecins existent encore ! Les enfants arrivent en classe de 6éme ne sachant toujours pas nager… Il serait temps de remettre la pédagogie en question ?

A quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
A  tous ! Nous sortons tous de l’eau, même ceux qui naissent affligés d’un handicap. Avec cette technique Il n’y a aucun effort à fournir, encore faut-il former des éducateurs. Il s’adresse aux jeunes parents qui pourront initier les bébés en s’éduquant eux–mêmes. Aux nageurs sportifs qui apprendront à « ajuster » leur corps, pour une nage sans gaspillage d’énergie. A ceux qui souffrent du dos. J’espère sensibiliser aussi mes confrères de la nécessité d’une refonte  pédagogique, car aucun d’eux ne sait flotter ! Ils n’ont appris qu’à se déplacer le plus vite possible : le meilleur est celui qui sort le plus vite de l’eau ! 

Quelles sont les principales qualités de votre livre ?
Je traite le sujet depuis la naissance : la conduite à tenir vis-à-vis du bébé, de l’enfant plus âgé, des adultes, la progression de la propulsion qui amène aux 4 nages codifiées, en passant par les techniques utilisées en Natation Synchronisée. J’espère avoir été le plus clair possible.

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers votre ouvrage ?
Parmi les éléments constitutifs de notre planète, l’eau est notre meilleure amie ; il faut casser la gangue de préjugés pour le voir. A l’heure de l’écologie, il faut rappeler que nous sommes des mammifères au même titre que nos cousins du  monde animal, qui eux sont toujours en accord avec l’élément.

Ou puisez- vous votre inspiration ?
Dans l’eau ! Et avec les réactions de mes élèves.

Quel sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
Je n’avais pas de meilleur moyen pour communiquer mon expérience, il a bien fallu que je m’attelle à l’écriture. Je vais déjà voir comment le public va l’accueillir ?  

Un dernier mot pour les lecteurs ?
J’espère avoir fourni des réponses aux questions que certains  se posent au sujet de leur peur de l’eau, leur donner l’envie de faire l’unité avec notre milieu d’origine.  Ils y trouveront un plaisir infini et la meilleure relaxation…