Interview écrite


Jemav_Kouassi_Edilivre
24 juillet 2015
Posté par
Guillaume

Rencontre avec Jemav Kouassi, auteur de « Les Pleurs d’une femme au paradis »

Jemav_Kouassi_EdilivrePrésentez-nous votre ouvrage
« Les pleurs d’une femme au paradis » est une œuvre sentimentale qui relate un conte de fée entre Armand et Kandys. Vous trouverez dans ce roman une méditation sur la place qu’occupe l’amour dans notre époque contemporaine. De nos jours, on remarque une certaine dépravation de l’amour au profit du bien matériel. L’amour n’est plus ce sentiment qui gouvernait le monde comme c’était le cas dans le passé. Aujourd’hui, l’homme est obnubilé par la richesse dans ce monde fait de personnes cupides et de parure. Aime-t-on pour une couverture sociale ou pour l’amour vrai, pur et sincère ? Cette question trouvera sa réponse tout le long de la narration.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
Quand je vois certains comportements autour de moi, je suis inquiet. Que deviendra le monde demain si l’on ne construit des relations basées que sur le matériel. Alors à travers cet ouvrage, je veux interpeller  toutes ces personnes, leur dire que le bonheur de l’homme bien qu’il réside dans un certain confort matériel est bien plus complexe que cela. En clair, je conçois qu’il n’y a pas de bonheur sans argent c’est vrai, mais l’argent à lui tout seul ne peut faire le bonheur alors nous devons chercher de l’argent non pas pour l’amour de la fortune mais pour se défendre du mépris dans lequel l’humanité plonge les sans argent. Certes les biens matériels offrent de meilleures conditions pour le bonheur mais ils ne suffisent pas. Alors avant de prendre des décisions nous devons faire attention.

A quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
Le bonheur étant l’affaire de tous, mon livre s’adresse à tout le monde, aux adultes, aux vieux, aux jeunes, aux enfants, aux blancs, aux noirs, à tous sans distinction. Tous ceux qui aiment la littérature, tous les passionnés de l’art… même aux nouveaux nés (rire).

Quel message avez-vous voulu transmettre ?
En vérité je ne sais pas. Les choses me viennent en tête et je les mets sur le papier. J’observe attentivement le monde et j’essaie de donner des solutions aux maux que je lui trouve. A tout mon lectorat retenez ceci : « je ne sais rien de cette œuvre. Je ne sais pas plus que celui qui prendra un grand soin pour la lire. Cette œuvre vous parle, à vous de comprendre le message. Celui qui arrivera à lire avec attention en saura plus que l’auteur. »

Où puisez-vous votre inspiration ?
Écrire c’est assumer son existence, se regarder en face, parler de sa vie ou du monde qui l’entoure. Je crois que je suis né sous une étoile. Je crois que je suis fait pour la littérature. Les idées me viennent par ci par là et je les transmets sur mon ordinateur pour le plus grand plaisir de mes lecteurs et mes futurs lecteurs.

Quels sont vos projets d’écriture ?
Je compte écrire beaucoup. Je voudrais  être célèbre, voir mon nom aux côtés des plus grands auteurs comme Montesquieu, Chateaubriand, Le Clézio, Mabanckou, Kourouma… Je voudrais recevoir un jour un prix littéraire et aussi le prix Nobel de littérature…J’y pense vraiment. Je fonde depuis peu avec des amis ce que nous nommons « le roman éclair». Ce genre d’œuvre est écrit dans un style adapté à la vie contemporaine où les jeunes sont plus préoccupés par la mode que de s’intéresser à l’art. Pour les attirer nous écrivons brièvement et clairement.

Un dernier mot pour les lecteurs ?
Je tiens tout d’abord à remercier toute l’équipe d’Edilivre pour leur dynamisme et surtout pour avoir réalisé mon rêve : être écrivain. À mes lecteurs et futurs lecteurs, je vous remercie et  je vous demande tous de vous procurer cette œuvre. Sachez que c’est grâce à vous que je serai un jour un écrivain célèbre. Merci pour votre attention.