Rencontre avec Jacky Salomon, auteur de « Avec quelques mots »

Dans quelle région habitez-vous en France ?
J’habite en Picardie, dans la Métropole amiénoise.

Présentez-nous votre ouvrage 
Ce livre que j’ai écrit est un recueil de poésie qui évoque la fraternité, l’amour, la solitude et la mélancolie. Mais aussi la douleur, le bonheur et l’absence. Certains des textes ont été écrits au cours d’une période difficile et éprouvante, personnellement. Leur écriture m’a permis, en quelque sorte, de panser des blessures et d’exorciser les sentiments de mal être qui en résultaient. C’était pour moi en quelque sorte une façon de mettre des mots sur des maux et à partir de là retrouver une certaine force pour affronter les difficultés. L’écriture de ce recueil s’est révélée être pour ma part un véritable exutoire et un moyen d’évasion pour prendre un nouveau départ. Mais aussi, une sorte de défi face au mal. Ce recueil, qui a été écrit avec une certaine touche de sensibilité, pourrait interpeller le lecteur et l’inviter à se poser un moment et pourquoi pas l’inciter à porter un autre regard sur l’existence voire réfléchir à celle-ci. Prendre un certain recul, parfois nécessaire, face aux vicissitudes de la vie. Mais essayer surtout de ne pas passer à côté des choses essentielles de la vie, la fraternité, l’amitié, l’amour, la simplicité.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
En fait, j’ai écrit ce livre pour tenter de rebondir d’une situation difficile, puisque je me suis retrouvé à mobilité réduite. Les premiers temps, j’avais un besoin de me noyer profondément dans quelque chose, sans savoir véritablement dans quoi, ni comment. Mais surtout, un besoin d’exorciser un mal-être, quelque chose qui m’empêchait d’être bien dans ma peau. Bien qu’auparavant j’écrivais déjà un peu, un coup dur de la vie a renforcé ce besoin insatiable de coucher des mots. Ainsi, j’écrivais des textes, comme ça, selon mon envie. Au fil du temps, l’idée de réaliser cet ouvrage a germé en moi et a fait son petit bonhomme de chemin, puis s’est concrétisée, en écho également à des personnes qui me l’avaient aimablement suggérée.

À quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
Mon ouvrage s’adresse à tout lecteur sensible aux choses simples de la vie. A de nombreuses personnes, je pense également, qui pourraient s’identifier en le lisant.
A noter que tout individu ne pourrait-il pas se retrouver un jour d’être en prise avec un mal de vivre.

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?
Avant tout, j’ai voulu transmettre un message de sensibilité sur des choses authentiques de la vie, comme prendre un café avec un proche. Aimer et se le dire. Conserver en soi l’essentiel et vivre surtout, car la vie de chaque être ne peut-elle pas basculer du jour au lendemain.

Où puisez-vous votre inspiration ?
Je puise mon inspiration au gré de mes pensées qui se promènent et qui voyagent au fil de la vie quotidienne. En observant les choses qui m’entourent, tel le photographe qui demeure en moi, malgré tout.

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
D’autres textes qui s’écrivent au fil du temps, probablement pour un autre recueil de poésie.

Un dernier mot pour les lecteurs ?
Un grand merci aux lecteurs qui prendront le temps de lire et de relire ce livre, mais également à tous ceux qui soutiennent cette belle aventure.