Interview écrite


22 avril 2014
Posté par
Flora

Rencontre avec Isabelle Larocque, auteure de « La coupable »

Isabelle_Larocque_EdilivrePrésentez-nous votre ouvrage en quelques mots ?
«La Coupable» est un suspense dont l’histoire se déroule principalement en Suisse mais touche aussi le Québec. Isabelle Müller a perdu sa famille dans un accident de voiture et veut mourir. Dans l’aile psychiatrique, elle rencontre Claire Berlinski qui, jouant sur sa culpabilité, lui fera promettre de retrouver sa sœur et de renouer avec son fils. Cette promesse entraînera Isabelle Müller dans un milieu mafieux et elle apprendra beaucoup sur sa propre famille. Les apparences sont souvent trompeuses…

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
Je suis d’abord partie sur l’idée «Comment me sentirais-je si je perdais toute ma famille?». Coupable, évidemment, de ne pas avoir été auprès d’eux. Puis en écrivant, ce qui devait être une introspective sur les sentiments des mères a évolué vers un suspense. Je n’avais pas planifié du tout d’écrire un suspense !

A quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
Tous ceux qui aiment les suspenses bien ficelés et les surprises. Les femmes, les mères surtout comprendront très bien les sentiments de mon personnage principal.

Quelles sont les principales qualités de votre livre ?
L’intrigue est intéressante. Il y a peu de descriptions, beaucoup de dialogues et le style est très direct. Il se lit facilement.

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers votre ouvrage ?
Que les femmes, les mères, devraient se déculpabiliser pour des événements qui ne sont pas de leur ressort. On ne peut pas tout contrôler.

Où puisez-vous votre inspiration ?
Dans ma vie quotidienne, pour le début de ce roman, puis à partir de faits divers que je lis…

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
Un livre pour enfants qui a été soumis, et deux autres suspenses, l’un soumis et l’autre en écriture. J’ai aussi deux autres idées de romans, qui eux, ne seront pas des suspenses.

Un dernier mot pour les lecteurs ?
Je ne me considère pas «écrivaine», je prends simplement plaisir à écrire et j’espère que les lecteurs auront aussi du plaisir à me lire. Ne recherchez pas la phrase parfaite à double sens, ce n’est pas du tout mon style. L’histoire est le principal aspect de mes romans !
.