Interview écrite


10 juin 2014
Posté par
Flora

Rencontre avec Etienne Merlo, auteur de « Cinq lettres m’ont tué »

Etienne_Merlo_EdilivrePrésentez-nous votre ouvrage en quelques mots ?
« Cinq lettres m’ont tué » est avant tout un roman d’autofiction, que l’on pourrait qualifier de sentimental. Une tentative d’analyse de la connivence entre le cœur et l’esprit ou cohabitent des moments de joie et de profonde déception.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
Pour organiser, hiérarchiser, et comprendre ces étranges sentiments brouillons qui envahissaient mon esprit sans parvenir à s’assembler et à s’additionner.

A quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
A tous… Il n’y a pas réellement de public ciblé par la lecture de ce livre. Chacun peut reconnaitre une part de son histoire, et s’identifier dans certains ressentis. En revanche, ce sont les femmes qui m’ont le plus souvent fait parvenir un témoignage direct…

Quelles sont les principales qualités de votre livre ?
L’honnêteté, la transparence, et une analyse sincère et objective d’un thème pourtant si complexe…

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers votre ouvrage ?
Il y en aurait beaucoup… Qu’aimer est avant tout une affaire d’authenticité, et jamais de paraitre ; là où le bonheur de l’être cher demeure la plus belle victoire de l’amour. C’est également continuer d’espérer, de croire, malgré la souffrance, et donc de vivre encore plus intensément.

Où puisez-vous votre inspiration ?
Dans les lieux emprunts de mes plus vifs souvenirs… Les mots viennent tellement plus naturellement lorsqu’il est possible d’illustrer ses pensées…

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
Un prochain ouvrage ou les personnages représenteront une sorte de fresque des sentiments humains que compose notre société actuelle.

Un dernier mot pour les lecteurs ?
Si vous croyez encore être maître de vos propres sentiments, ces pages vous feront peut-être douter de vous… Mais elles vous rassureront sur un point : nous sommes tous égaux face à l’amour.
.