Rencontre avec…. Anthony Salomone

  Anthony Salomone, Votre premier ouvrage Le cycle des rencontres a été publié, que pouvez-vous nous en dire ? Rien. Je préfère laisser les autres en parler. Je dirais une chose pour les sceptiques : ce n'est pas "juste" un voyage à vélo. Ce livre se base sur votre expérience personnelle, qu’est ce qui vous a poussé à le publier ? Tout. Il fallait que je sorte sur le papier mon aventure, toutes mes joies mais aussi mes peines. Mon périple m'a marqué, changé. Je l'ai trouvé extraordinaire au sens propre du terme. Il fallait que je le partage. Pendant cinq ans, je vivais chaque jour avec un ou plusieurs épisodes de mon tour du monde. J'ai souhaité mon livre authentique. Je n'ai pas hésité à y mettre mes faiblesses. Aujourd'hui, j'ai tourné la page. J'espère que les lecteurs les tourneront aussi! Vous vivez plusieurs passions, le sport, l’écriture, la philosophie etc. Y en a-t-il une qui prend le dessus sur les autres ? Je vis tout avec passion peut-être parce que je n'aime pas contrôler mes émotions. J'aime les voir vivre et s'exprimer sans barrière. Je n'aime pas séparer le cœur et la raison. J'ai tout à apprendre alors pourquoi ne pas essayer de nouvelles disciplines ? Je ne me reconnais pas dans le mot "sport", je préfère celui d'effort qui rejoint toutes mes autres passions. Quand je cours, grimpe ou marche en montagne ou ailleurs, je me sens libre et cette liberté me donne envie d'écrire, de penser et d'aimer. Continuez-vous toujours de voyager et de faire beaucoup de sport ? Je reste en France mais il ne se passe pas une semaine sans que je ne découvre un nouveau paysage. Je me balade beaucoup en famille pour communiquer à mes enfants le goût de l'effort, de l'ailleurs et l'amour de l'autre. Chaque jour a son lot d'activités physiques. Je cours beaucoup sur les belles montagnes des Alpes-Maritimes. Je pédale toujours avec grand bonheur sur les routes de cols près de chez moi. Je grimpe sur les falaises pour me ressourcer. J'ai hâte d'aller nager avec mes parents en Bretagne. J'ai besoin de me sentir en forme et de me dépasser. Pensez-vous que votre livre va pousser certains lecteurs à voyager de la même manière que vous ? Je ne sais pas. Chacun est différent, a sa vision du voyage. Je ne veux pas imposer la mienne, seulement la partager. Voyager à vélo est un beau moyen d'aller à la rencontre des cultures mais il n'est pas le seul. L'essentiel est de trouver son équilibre pour aborder les peuples et les cultures dans la joie. Pour ma part, je reste convaincu que le voyage est une belle manière de ne pas rester sur ses acquis. Voyager, c'est chasser toute vanité. Quelle réaction aimeriez-vous voir chez vos lecteurs ? Si j'étais une mouche (pourquoi pas), j'aimerais les voir rire, pleurer et chanter ! Certains échos m'ont déja beaucoup touchés. Le livre semble émouvoir et pousser à la réflexion. Les lecteurs seront surpris. Quels sont vos projets futurs ? J'attends de les réaliser pour vous en parler !  

Commentaires