Parcours d'une résiliente récidiviste

Itinéraire intime d'une enfant ordinaire devenue « ELLE »

Par Mounette

Thème : Biographie

Format : Roman (134x204)

Nombre de pages : 176

Date de publication : 12/01/2018

ISBN : 9782414179435

Disponible

Livre papier
15,00 €

Livre numérique : format Pdf
1,99 €

Résumé

PARIS, le 31 mai 1949, 04 h 20 - Maternité de l’Hôpital Lariboisière : « Allez, poussez, poussez fort, oui encore, je le vois, oui le voilà, c’est une fille ! »
Déjà à cette annonce, l’aventure chaotique, pour cette petite fille, commence. Elle n’a jamais rêvé de Prince charmant. Son rêve était, semble-t-il, plus réaliste : devenir « Elle », une mère, une femme heureuse et accomplie ! Son parcours de vie fut, très tôt, compliqué et chaotique. De l’enfance à sa vie d’adulte, elle dut affronter l’indifférence, le manque d’amour, la honte, la peur, la violence, le racisme, la maladie, le rejet. « Elle » rêvait de vivre sa vie, « Elle » y a survécu. Elle témoigne en espérant pouvoir aider d’autres femmes dans les difficultés de leur vie, mais qu’en est-il de son rêve ?

Biographie de Mounette

« Mon demi-siècle atteint et loin de mon pays, je prends vraiment conscience de l’importance de connaître ses racines. Si une partie de ces racines manque, votre vie en est obligatoirement toute bousculée. Alors j’ai pensé important de faire un récit, une sorte de biographie toute simple, pour donner à mes enfants, la chance que je n’ai pas eue, celle de tout savoir sur ses parents et sa famille. Pour qu’ils apprennent qui étaient leurs ancêtres, leur parcours, et ce qu’était ma vie avant leur naissance.
Je dédie aussi ce récit à mon frère qui a partagé mon enfance, mais dont j’ignore comment il l’a vécue émotionnellement. Ce récit, écrit pêle-mêle, est une accumulation de mes souvenirs, de mon parcours de vie chaotique, qui pourrait peut-être aider d’autres femmes, ayant connu humiliations et violences à traverser les turbulences de leur vie, en restant debout et fières d’elles.

Avis des lecteurs

Félicitations - 07/06/2018

Bonjour ma Belle. J'ai terminé, hier soir, le premier tome de ta biographie. Je savais déjà bien des choses que tu m'avais confiées au cours de nos conversations ou de nos écritures, mais j'ai été quand même bien bouleversée en relisant tout cela avec plus de détails. J'ai beaucoup aimé lire ce premier tome. C'était bien écrit, ça coulait de source, facile à lire et intéressant... Je te félicite pour ce beau travail d'écriture. Comme le monde est fou. Pourquoi le bonheur est-il si difficile à atteindre ? Et on dit que tout être humain est à la rechercher du bonheur et de l'amour. Je ne crois pas à cela... Certaines personnes sont vraiment imperméables à de tendres sentiments. Je crois que ce sont des personnes en grande souffrance émotionnelle qui refusent l'amour à et de son entourage... C'est vraiment incompréhensible. Le bonheur et l'amour, c'est ce qui nous fait vibrer... vivre réellement...

Un plaisir à lire - 16/04/2018

Ally Ma, messenger 15/04/2018 : Coucou mounette! Je voulais juste te dire que je dévore complètement ton livre, vraiment c'est mon plaisir après que L... se couche! Ça me fait voyager dans le temps et je suis vraiment fan! Sache que je suis vraiment sincère, mais ton livre me touche vraiment beaucoup. J'ai le plaisir de savourer un bon livre, et en plus j'en connais les vrais personnages. C'est vraiment une lecture magique pour moi. Bref, je te réserve ton troisième dès que reçu.

Les deux livres... - 05/04/2018

Il m'a fallut seulement quelques jours pour dévorer tes 2 premiers livres ( "parcours d'une résiliente récidiviste " en 2 jours ) . Ayant connu madame L (Marsounette ,la dernière année de sa vie ) et ayant rencontré Mounette , durant son séjour en FRANCE (pour rendre visite à sa maman ) , je ne me voyais pas passer à coté de ces livres . Quelle mémoire Mounette , quelle vie et donc quelle leçon de vie pour nous tes lecteurs ,quel courage et volonté de t'en sortir ( leçons que j'essaie à mon tour de mettre à profit ) . J’attends avec impatience le troisième livre de Mounette en espèrant qu'il y en ait d'autres !!!! Félicitations et merci à toi Mounette

g.labarthe - 04/04/2018

Au sujet du LIVRE MOUNETTE Pour vite te rassurer, j'ai commencé ton histoire et tes mots tes phrases, tes retournements me touchent au plus profond et je n'en reviens pas !! ça m'émeut ! j'essaye de raccorder tes chapitres qui ne sont pas dans la continuité mais j'arrive bien à suivre et je l'ai presque terminé, mais parce que c'est "prenant" et "émouvant. Je pense que je le relirais deux fois … et je crois que je lirai les suivants…. AUSSI ! J'espère que toi aussi tu es ravie des ressentiments des retours lecteurs, qui donc te surprends encore, bien entendu j'attends ton retour mail,

marie-therese.toretta - 04/04/2018

J'ai lu ton livre fin janvier en une journée. Je prends le temps de le relire. Il y a tellement de choses à comprendre. Je vais prendre le temps maintenant de t'écrire

Natalie Brunet - 04/04/2018

J' ai reçu ton livre... Ma vue s' embrouille, s' embue en le lisant, obligée de m'essuyer les yeux. Je suis intéressée par " Les enfants sans télé " et plus tard : " Au revoir la France, Bonjour le Québec "

Suzy - 04/04/2018

coucou Mounette J'ai bien reçu ton livre et l'ai lu d'une traite. J'ai été étonnée , je ne savais pas que tu écrivais depuis ton jeune âge ni que ton talent venait de ta mère. C'est bien écrit sans ennui très léger malgré la noirceur de ta vie, l'écriture est une thérapie. J'ai été stupéfaite de son comportement vis à vis de vous deux. Il y avait une indifférence elle ne parlait jamais de vous. Par contre ton père était le dernier des maris violent, n'aimait pas ses enfants, mauvais père qui vous avez abandonné pendant des années ; elle s'était sacrifiée pour vous ! elle avait cette attitude devant ma mère mais devant Stella je ne sais pas. On voyait les mêmes films de Josélito je me souviens qu'à l'époque je pleurais comme une madeleine peut être parce que ma mère avait été abandonnée à la naissance pour moi c'était terrible de ne pas avoir de parents. Je me souviens d'avoir été à St Chéron une ou deux fois. Que ton mari était violent je l'ai su par Stella mais pas à ce point !!! je l'ai découvert quand tu as envoyé les revues de presse. Ce qui est injuste c'est toujours les mêmes qui ont les galères. Je suis contente que tu t'en sois sortie et que tu es une vie apaisée, sereine pour ces dernières années. Voilà quelques pensées en vrac c'est vrai que l'on trouve toujours quelqu'un qui vous tend la main bisous Suzy

Géraldine Pelletier - 04/04/2018

Virginie vient de m envoyer un message en me disant qu'elle était dans ton livre et qu'il se lisait comme un roman , qu'elle adorait ( je voulais juste que tu le saches , je suis contente pour toi.

Ghislaine Lavoie - 04/04/2018

Et comme je suis contente de t'avoir dit que tu écrivais bien et de publier! Et comme je passe ma vie à lire des manuscrits, je savais de quoi je parlais quand je t'encensais...

Julaxe - 04/04/2018

Tu vois je t avais dit de coucher ta vie sur papier. Et je maintiens qu'il y a matière pour un long métrage.

Bonjour Pascale - 04/04/2018

Je viens de terminer votre livre qui se lit vraiment facilement. Comme il a dû être agréable de vous rappeler tous vos bons souvenirs. Vous lire a été plaisant pour moi, parce que je m’instruisais en parcourant vos pages. J’apprenais à connaître le Paris de années 50 puis la campagne française de l’époque. La lecture de Les Enfants Avant La Télé me fait réaliser jusqu’à quel point les temps ont changé. En plus, je ne peux m’empêcher de constater, encore une fois, quelle mémoire d’éléphant vous avez! Je ne sais pas comment vous faites pour avoir gardé en tête autant de petits détails. Avec une tête aussi bien remplie et une incroyable capacité pour relater les faits, j’espère que vous allez continuer à écrire. Laissez-moi savoir si vous venez à Québec. Ce serait plaisant de jaser un peu. À la prochaine! Jocelyne

Bonsoir Pascale - 04/04/2018

Je viens de terminer la lecture de votre merveilleux livre. Vous avez su maintenir mon intérêt du début jusqu’à la fin. Même si je ne vous avais pas connu, j’aurais trouvé ce livre intéressant parce qu’il est écrit simplement et qu’il relate des faits vécus. Il est très riche en contenu. Quelle vie mouvementée et trépidante! Vous avez un passé parsemé de péripéties et votre mémoire d’éléphant m’impressionne! J’admire votre courage et votre capacité à vous relever malgré différentes situations toutes aussi difficiles les unes que les autres. Après avoir lu Parcours d’une résiliente récidiviste, je me suis dis que le titre était vraiment approprié. Si vous n’aviez pas écrit ce livre, cela aurait été dommage. En l’écrivant, vous avez prouvé que vous n’étiez pas aussi nulle qu’on a pu vous le faire croire. Quand il sortira de chez Renaud-Bray, laissez-le-moi savoir pour que j’aille en acheter quelques exemplaires : ça fait de beaux cadeaux à donner. Pour que le plus grand nombre de personnes connaissent l’existence de votre livre et tire des leçons de votre expérience, peut-être pourriez-vous essayer de passer à l’émission de Denis Lévesque? Si cela se produisait, avertissez-moi pour que je regarde la télévision le jour de votre passage. Je termine en ajoutant : À UNE ÉCRIVAINE DÉBUTANTE Je n’ai pas de conseils à vous donner Sinon celui de simplement continuer À exprimer votre vécu et vos idées Au moyen du stylo ou du clavier. Sincèrement, Jocelyne

Ma Mounette - 04/04/2018

J’ai enfin pu commander tes livres et je les ai reçus cette semaine. J’ai dévoré le premier en deux aller retour de bus à Nice. Bien que j’en connaisse une grande partie, j’ai essayé de me mettre dans la peau d’un lecteur neuf. C’est haletant, ça se lit comme un polard. Bravo. Mon regret : que le nom de C... soit mentionné. J’ai beau ne pas être impliquée, c’est tout de même mon nom... Quant au deuxième, il est charmant, c’est une bonne idée. Il me reste quelques pages à dévorer, probablement ce soir au lit. Ne t’inquiète pas pour ça, je m’en remettrai. C’est simplement le fait que mon nom, celui de ma mère et de mes grands-parents soit associé à ce monstre, qui m’a fait mal. Mais il faut bien accepter la triste vérité et je suppose que chaque famille a un cadavre dans ses placards. En tout cas, tu es une grande, tu t’en es sortie et je t’admire. Maryvonne

Mots clés

Utilisez un espace pour separer vos mots clés. Utilisez l'apostrophe (') pour rédiger une phrase.