Interview vidéo


18 avril 2014
Posté par
Flora

Interview vidéo de Paul Dejob, auteur de « Je veux vous parler d’école »

ITWvideo_Paul_Dejob_EdilivreNous avons le plaisir de vous présenter l’interview vidéo de Paul Dejob, auteur du livre Je veux vous parler d’école aux Editions Edilivre.

 

 

 

 

 

[youtube=https://www.youtube.com/watch?v=xbEga91txiA&feature=youtu.be]

 

– Détails sur le livre :
. Format : 13,4×20,4
. Nombre de pages : 190
. Date de publication : 07/02/2014

 

– Résumé du livre :
Tout élève est un être complexe, il est tout à la fois un sourire, une déception, un refus, une somme d’envies, de générosité et de souffrances.
Et les 20 premières années de la vie ! Grandir, assimiler les programmes, affronter la tempête de l’adolescence, recevoir les sollicitations d’un monde conquérant. Il doit souvent franchir le mur du son de l’efficacité et le gentil s’égare, le moins assidu sombre.
Croyez-vous que chacun puisse faire cette espèce de course que proposent les programmes ? Que notre école puisse parler à tous dans leur différence et les faire grandir tous avec comme complice le plaisir d’apprendre ! Mais notre école existe-t-elle ; Non, des écoles ; Oui.
Des lignes où se mêlent l’approche de l’époque qui a vu naître l’école et de celle d’aujourd’hui. Chaque ligne fait attendre la suivante. Utile aux parents, grands-parents.

 

– Biographie de l’auteur :
Avec une plume curieuse et gourmande parfois il plonge dans son passé de prof en collège. Tantôt il rencontre l’inquiétude, tantôt l’espoir. Ah, si chaque maître pouvait transformer somnolence en volonté d’écoute, désintérêt en goût de l’effort et plaisir d’apprendre! Plus qu’un professeur qui parle et des élèves qui écoutent, si le maître sait forcer l’oreille de celui qui peine, il devient déclencheur d’attention plus que seulement transmetteur de savoirs. Le plus grand bonheur pour un maître c’est de donner, le plus grand échec c’est de ne pas avoir su découvrir le code secret de certains élèves. Entouré de boîtiers électroniques il sait qu’il gardera sur eux pour longtemps une supériorité car il sait écouter, s’adapter, s’émouvoir. Il faudra mieux apprivoiser le nouvel outil !