Fabuleux Pérou !

Fabuleux Pérou !

Récit

Par Roland Forgues

Thème : Roman d'aventure

Format : Roman (134x204)

Nombre de pages : 274

Date de publication : 25/04/2017

ISBN : 9782414054442

Disponible

Version
papier
Prix unitaire
20,50 €
Qté
Total
0
Version
numérique
Prix unitaire
4,99 €

Résumé

Youri, jeune enseignant chercheur, pétri de connaissances livresques, découvre et explore sac au dos le pays de ses rêves : le Pérou. Eros et Thanatos, mystère et magie, violence et sérénité, couardise et témérité, amour et haine, truculence et douceur de vivre, font de chaque aventure une expérience unique, une tranche de vie se projetant dans l’expérience collective d’un pays et d’un peuple aux multiples facettes géographiques, ethniques, culturelles et sociales saisies dans 33 tableaux vivants, images condensées de la vie réelle, qui renvoient à l’histoire péruvienne dans sa double dimension de réalité et de mythe des années 1980 à 2010 et la remise du prix Nobel de littérature à son ami Varguitas. Un récit de découverte, de témoignage, d’amour et d’aventure aux nombreux rebondissements dans lequel la réalité dépasse la fiction, et la fiction donne à la réalité sa véritable exemplarité. Mais aussi un récit où le merveilleux tient lieu de réel et nous invite au rêve et à la poésie.


Biographie de Roland Forgues

Agrégé d'espagnol, docteur d'État ès lettres et sciences humaines, professeur des universités, critique littéraire, écrivain.

 

Couverture : Cosco Soncco de Manuel Domingo Pantigoso (1962)

Avis des lecteurs

Du rêve homérique à la réalité prosaïque... - 20/02/2018

Du rêve homérique à la réalité prosaïque… Ton Fabuleux Pérou! a d’abord réveillé chez moi le souvenir de lectures anciennes et de rencontres mémorables...Et bien sûr, j’ai été heureux d’identifier quelques unes des innombrables allusions, plus ou moins sibyllines, dont tu parsèmes ton récit. Ce qui, soit dit en passant, me paraît inscrire en creux, dans ton texte, le profil d’un lecteur lettré, familier de la langue, de la littérature et de la culture péruviennes (mais pas que), et de surcroît très au fait de l’histoire immédiate du Pérou. Du coup, je comprends mieux ton projet de traduction: ton lectorat « naturel» se trouve à l’évidence del lado allá, de l’autre côté du Charco, pour paraphraser Cortázar...Pour le lecteur lambda, en revanche, bien des passages demeureront abscons... N’empêche, le récit m’a emporté. Dans le sillage de tes pérégrinations tous azimuts, du palais présidentiel au bordel (avec une nette prédilection pour ce dernier), à travers les ruelles sombres, les bistrots et les chambres d’hôtel, en passant par les plages aux nuits de pleine lune, et les escarpements au bord des précipices. .. Un Pérou foisonnant, ramassé autour de tes carnets de voyage, débordants de notations journalistiques et d’anecdotes personnelles. Un Pérou étonnant, traversé d’illuminations et d’heures sombres, qui alterne la farce et le tragique. Picaresque, bien sûr. Truculent et poisseux. Étonnamment paradisiaque et jouissif, dont tu célèbres les prostituées, avec un insatiable appétit. De la bouffe à la picole, et de la picole au lit. Avec quelques détours poudreux, pour corser le rêve et pimenter «la réalité»... Au point que l’on peut se demander lequel des deux l’a emporté, dans tes croquis, du rêve homérique ou de la réalité prosaïque... Michel Moner.