Un peu avant la nuit

Un peu avant la nuit

Par Semcheddine Krim

Thème : Roman de société / actualité

Format : Roman (134x204)

Nombre de pages : 168

Date de publication : 07/09/2017

ISBN : 9782414099467

Disponible

Version
papier
Prix unitaire
14,50 €
Qté
Total
0
Version
numérique
Prix unitaire
4,99 €

Résumé

Un homme, rescapé d'un accident, qui se réveille dans une chambre d'hôpital et qui ne se souvient plus de rien, pas même de son nom. Un psychanalyste qui reçoit la visite d'un mystérieux patient au regard vif et au verbe rare. Un détenu narrant les derniers jours de son incarcération avant le grand saut dans un monde qu'il ne reconnaît plus. Ou encore un médecin urgentiste qui trouve sur les lieux d'un suicide, le journal d'un poète de la nuit.

Avec en toile de fond la ville envoutante de Marseille, une galerie de personnages tourmentés à la croisée des chemins et des destinées au point de rupture.

Un peu avant la nuit, tout est possible.

Un peu avant la nuit, les silhouettes s’estompent.

Un peu avant la nuit, les ombres réinvestissent leurs hôtes.

Un peu avant la nuit, il est souvent déjà trop tard...


Biographie de Semcheddine Krim

Semcheddine Krim est né le 6 mars 1972 dans la ville de Sétif en Algérie. Passionné de littérature depuis sa plus tendre enfance, ce recueil de nouvelles est son premier ouvrage. Après un parcours brillant mais chaotique aux portes de la marginalité, il suit aujourd'hui des études de psychologie.

Avis des lecteurs

Magnifique danse des mots... - 14/03/2018

A mon tour d'évoquer mon ressenti, après la lecture de ce manuscrit... Quand " Un peu avant la nuit" est arrivé, nous avons passé lui et moi deux très belles soirées d'intimité !. Toutes les émotions étaient au RDV .... Intrigues, suspenses au couleurs chaudes du soleil, en plein coeur de Marseille ! Ville de tous les "possibles" et de tout les "interdits" en même temps !... Parfois effrayantes, souvent profondes de véracité (tant la matière brute y est présente)... Mais aussi des moments plus tendres, plus passionnés (els) qui m'ont séduite...L'amour, la tendresse, la passion, l'espoir... la vie, en somme ! La lumière au bout du tunnel... J'ai adoré le style de l' écriture,Tantôt poignant avec des termes "familiers", tantôt "élaborés".... mais toujours avec profondeur et simplicité ! J'aimmeeeeeeee...! La première oeuvre d'un écrivain en devenir..... très prometteur ! Nous en redemandons ..... Vamooos, chapeau l'artiste.... !

Intrigues sous le soleil de Marseille - 13/03/2018

A mon tour d'évoquer mon ressenti, après la lecture de ce manuscrit... Intrigues, suspenses au couleurs chaudes du soleil, en plein coeur de Marseille ! Ville de tous les "possibles" et de tout les "interdits" en même temps !... Tantôt effrayantes, tantôt réalistes (tant la matière brute est présente), tantôt très humaines, profondes de véracité, d'amour et de lumière... La lumière au bout du tunnel... Parfois des passages où les peurs s'effacent pour faire rejaillir le meilleur de lui , quelques choses de plus légères: L'amour, la tendresse, l'espoir... La première oeuvre d'un écrivain en devenir..... la clef :se faire confiance, dans l'humilité, la générosité.... devenir ce qu'il est à l'intérieur de lui ! Sans faux semblants ! Ses récits gagneront encore en intensité ! Vamooos, chapeau l'artiste.... !

Génial ! - 01/12/2017

J'ai adoré. On y découvre différentes nouvelles, parlant de la mort le plus souvent. Si vous aimez les Happy End, ce n'est pas forcément un livre à lire. Certaines nouvelles sont perturbantes et d'autres amènent à réfléchir sur le monde. Les histoires sont bien écrites, il n'y a pas de ressemblance entre chaque nouvelle, elles sont vraiment toutes différentes. Merci à vous pour cette belle découverte, que j'ai dévorée et lue avec grand plaisir.

Des nouvelles charmantes - 01/12/2017

J'ai passé un très bon moment en compagnie de ce petit recueil de nouvelles écrites par Krim Semcheddine. L'ambiance est souvent pesante, avec des scènes de violence réalistes. Comme le dit très bien le résumé, la mort est présente sans non plus occuper une trop grande place. En tout cas, si vous aimez les histoires qui se finissent bien, vous ne prendrez pas plaisir à la lecture des nouvelles. J'ai trouvé l'écriture plaisante, une écriture simple qui permet au lecteur de continuer sa lecture sans être déstabilisé. J'ai trouvé beaucoup d'inventivité, et ce, dès le début avec la première nouvelle Lois de la Jungle. Les histoires sont souvent efficaces et prenantes. Transfert, Spirale et Apnée m'ont particulièrement touché. Je recommande de lire ce recueil en plusieurs fois pour profiter sur le long terme du charme des nouvelles. Une lecture à partager.

Il aurait fallu pousser la psychologie un peu plus loin - 01/12/2017

J’ai passé un assez bon moment en lisant ce recueil de nouvelles. J’ai trouvé que certaines d’entre elles étaient plutôt bien écrites, mêlant à une écriture simple – même si parfois un peu trop simple et familière – un côté un peu psychologique qui rehausse le tout. Je pense néanmoins que la psychologie que l’on retrouve par petites touches devrait être plus détaillée et plus approfondie, afin de rendre des textes encore plus profonds. Peut-être que certaines nouvelles auraient mérité d’être développées plus avant, sous le format de romans, pourquoi pas. Je pense par exemple à celle du violeur en série de Marseille, une histoire prometteuse qui aurait mérité plus de développement, ou même à celle de l'écrivain trahi, dont j'aurais aimé être témoin de la vengeance. Mais ce recueil assez sombre reste agréable à lire.

Prenant ! - 01/12/2017

J'ai beaucoup aimé ce recueil de nouvelles ! La violence se retrouve dans toutes ces histoires mais elles sont également empreintes de beaucoup de douceur ! Je pense que c'est cette atmosphère doux-amer qui m'a particulièrement touchée. Chaque nouvelle est bien sûr différente mais le thème du mal-être se retrouve dans chacune d'elle et sous toutes ses formes. On se retrouve compatissants et touchés par des personnages qui sont assez peu en tête d'affiche dans la littérature, ce qui est très rafraîchissant. Mon petit bémol concerne les chutes des histoires ! J'ai eu le sentiment qu'elles arrivaient trop brusquement, qu'elles n'étaient pas assez travaillées et parfois un peu trop prévisibles. Néanmoins, il s'agit, selon moi, d'un livre montrant l'autre côté du miroir, bien écrit et intéressant (note pour le moral : je conseillerais tout de même aux futurs lecteurs de lire une nouvelle de temps en temps et de ne pas dévorer l'intégralité d'un coup comme j'ai pu le faire).

Assombrissant - 01/12/2017

Des nouvelles prenantes qu'on lit sans difficulté. On en sort cependant un peu assombri. Non pas tant par la violence que par le manque de fond de son traitement. Les portraits des personnages et les situations gagneraient à être approfondis. Il y a donc un bon potentiel mais ce n'est pas assez travaillé à mon sens.

L'éclatante beauté des mots... - 01/10/2017

Je suis encore émue par la découverte de ce recueil de nouvelles qui semble être le premier ouvrage de cet auteur qui, à mon avis, est de l’étoffe des grands. Je l’ai lu d’un trait la première fois, comme prise d’une boulimie qui augmentait au fur et à mesure que j’avançais dans ma lecture. Émue car j’ignorais jusqu’ici la grande sensibilité poétique qui en fait m’habite et que le langage de cet étrange «être de lumière», émouvant, envoutant… bouleversant, a , de façon inattendue, fait remonter à la surface de mon être en coulant parfois de mes yeux sous forme de larmes… Oui, je suis entrée corps et âme dans chacun de ses puissants personnages, souvent désespérés, violents, paumés, esclaves ou victimes de leurs pulsions ou de l’injustice immanente, mais dont les tragédies de leurs vies sont transcendées de beauté et de lyrisme sous la plume de cet orfèvre des mots qui concède toujours, même au plus abject de ces personnages, une touche d’humanité à défaut de bienveillance. J’ai été happé par le rythme soutenu, le lyrisme constant. Toutefois, ce qui m'a surtout frappée, car j'ai oreille sensible à cette dimension, c'est la musique de la phrase. L'auteur de ces textes est musicien. Le rythme balance entre le cahot de la rage et de la souffrance… J'y décèle par moment le style de Senancour, dans Oberman. D'autres fois, c'est le pamphlet qui domine et on verserait dans du Céline…si on se laisse aller. Du Baudelaire même dans sa sublime mélancolie… Et puis, oui, du Audiard propre à cet auteur dont certaines citations ou maximes semblent toutes sorties du registre du génial dialoguiste et dont le recueil de l’auteur est généreusement parsemé. Je reprends la lecture de l’une ou l’autre de ces 15 nouvelles, et je trouve à chaque fois une émotion nouvelle qui m’avait échappée à lecture précédente. C’est assez peu commun pour que je le relève. J’ai la conviction que je suis tombée sur un auteur rare. Un orfèvre des mots précieux…