Midva

Par Dana Barbu

Thème : Sentimental

Format : Roman (134x204)

Nombre de pages : 122

Date de publication : 26/08/2016

ISBN : 9782334198141

Disponible

Livre papier
11,00¬†‚ā¨

Livre numérique : format Pdf
4,99¬†‚ā¨

Résumé

Lorsqu’elle accepte l’invitation de jouer les Gargantua au pays situé du côté ensoleillé des Alpes, Ana ne s’attend guère à y rencontrer « l’homme brun, à l’âge indéfinissable » qui sévissait parfois dans ses rêves. Brin par brin, il réussit à érafler son cœur, longtemps malmené, et à le faire sortir de sa torpeur. Lors de leurs échanges, ils découvrent avec émotion qu’ils sont reliés non seulement par leur vécu commun : le communisme, les paysages, les rites païens et chrétiens qui composent leur identité, mais aussi par une sensibilité gémellaire qui les fait vibrer harmonieusement sur une onde commune. Seront-ils prêts à surmonter les obstacles intérieurs et extérieurs et à profiter de cette prodigieuse opportunité de vivre une fusion charnelle, spirituelle et mystique à la fois ?


Articles associés

Aucun article n'est associé à cet ouvrage.

Avis des lecteurs

Au-delà d'une belle histoire d'amour je n'ai pas été insensible à la leçon de tolérance et plus que de tolérance: d'humanité - 30/01/2017

J'ai lu Midva, une histoire qui "m'est tomb√©e dessus" quand je ne m'y attendais pas. Peut-√™tre qu'√† force de r√©volte contre le d√©sordre existant, en √©difiant pierre par pierre un mur de d√©fense, on en vient √† oublier l'essentiel, ce qu'il y a de beau, de vrai, de troublant. Au-del√† de la rencontre entre Ana et Vlad, que j'ai v√©cue heure par heure au point de trembler quand j'apprends que Vlad prend l'avion pour retrouver sa bien aim√©e (avec tout ce qui se passe aujourd'hui dans ce monde de folie les plus beaux sentiments n'ont pas toujours le dernier mot), au del√† d'une belle histoire d'amour je n'ai pas √©t√© insensible √† la le√ßon de tol√©rance et plus que de tol√©rance: d'humanit√©. Non pas seulement par la rencontre de deux cultures et n√©cessairement de trois quand on regarde depuis l'occident (o√Ļ on ne voit que le soleil quand il se couche sur les rochers et la mer, excellent!!) mais aussi par le regard aigu port√© sur nous, sur l'humanit√©. Vlad dit: "Je me d√©-complique pour aller √† l'essentiel", "je chemine vers une vie de plus en plus simple, sans trop de questionnements". C'est la voie. Royale. Porte ouverte √† la philosophie dans ce qu'elle a de plus clair, simple, pur. "Sans trop de questionnements" oui, pour n'en garder qu'un: celui sur soi. Et c'est √©trange , cette r√©flexion me rappelle mes premiers pas en philosophie, le premier est-ce un hasard: Le sacr√© et le profane de Mircea Eliade. M√™me si dans Midva les sens sont perp√©tuellement en √©veil, je crois qu'il y a autre chose, plus loin, plus profond, un fil, un sentier o√Ļ cheminer. Merci pour ce beau livre.

Je viens de finir la lecture de ce joli roman, quelle jolie écriture, et quelle vie, quelle passion, dans cette histoire... - 25/11/2016

Je viens de finir la lecture de ce joli roman, quelle jolie √©criture, et quelle vie, quelle passion, dans cette histoire...je dirais m√™me que c'est plus qu'une belle histoire, c'est un tr√®s beau r√™ve, un r√™ve √©veill√©...et puis, la fin du roman ne laisse pas deviner la suite, mais je pense que c'est ce qu'il fallait, effectivement, quelle qu'en f√Ľt l'issue, ce qui compte, c'est cet √©lan commun qui porta les deux protagonistes, ces instants rares, que peu de personnes ont la chance de vivre dans leur vie, et ces instants-l√† peuvent nourrir toute une vie, car ils sont la preuve que le bonheur absolu existe, f√Ľt-il tr√®s court, trop court √† notre go√Ľt parfois, car son √©tat √©ph√©m√®re trahit une autre de ses vertus : il peut revenir, √† tout moment, sans pr√©venir, sans crier gare...Ce que j'ai particuli√®rement aim√©, outre la belle langue, c'est cette id√©e de d√©crire plut√īt l'amour d√©sir√©, imagin√©, que celui r√©ellement advenu, l'id√©e me para√ģt assez g√©niale; et puis, ce compte √† rebours et en miroir des futures retrouvailles des amants, qui a le don de cr√©er un √©tat d'urgence et d'impatience ...Je vous f√©licite pour cette prouesse et j'attends une suite.

Ce livre d√©voile chez son auteur une perception aig√ľe de la nature humaine. - 01/11/2016

Je me suis lanc√© dans la lecture de Midva. Ce livre d√©voile chez son auteur une perception aig√ľe de la nature humaine. En t√©moigne -entre autre- la double sc√®ne d'amour conjugu√©e au conditionnel. J'en suis aux "odeurs de cuisine" des gitans dont se rappelle Ana quand serbes, hongrois et allemands vivaient en bonne entente √† douze kilom√®tres d'une fronti√®re. Admirables souvenirs, et plus peut-√™tre: fondements oblig√©s de l'humanit√© future. Finalement je ne suis pas d√©√ßu de devoir lire aussi lentement, c'est une fa√ßon personnelle d'appr√©cier cette oeuvre.

J'ai bien lu votre livre. Il m'a beaucoup émue et je trouve qu'il possède de grandes qualités. - 22/10/2016

J'ai bien lu votre livre. Il m'a beaucoup émue et je trouve qu'il possède de grandes qualités. Vous racontez si bien, c'est du vécu je pense ? C'est une très belle histoire d'amour, toute en retenue, entre deux personnes qui possèdent une rare intelligence. Cela fait plaisir à lire, car ce n'est pas du tout plat, j'ai appris de nouveaux mots, je me suis enrichie.

Mots clés

Utilisez un espace pour separer vos mots clés. Utilisez l'apostrophe (') pour rédiger une phrase.