Le bréviaire d'Hannibal Lecteur

Par Jonathan Lenaerts

Thème : Humour

Format : Roman (134x204)

Nombre de pages : 256

Date de publication : 15/10/2009

ISBN : 9782812118715

Disponible

Livre papier
18,50 €

Livre numérique : format Pdf
4,99 €

Résumé

« Les cadavres en décomposition de cinq adolescents ont été retrouvés ce matin, aux alentours de la ferme des Willburton. Leur identité n'a pas encore été révélée par la police, et celle-ci penche pour la thèse du tueur en série, au vu du caractère particulièrement odieux de la scène de crime. Seul indice : un clap de fin laissé par une équipe de tournage qui avait loué les lieux trois jours auparavant. » The Kentucky Observer Ça y est. Vous êtes recherché… Vous ne vous souvenez pas ? Mais si ! Ouvrez ce livre, cher apprenti, et rappelez-vous…

Articles associés

Aucun article n'est associé à cet ouvrage.

Avis des lecteurs

A télécharger, ce jeune auteur est à suivre...... - 04/08/2011

Le premier ouvrage de l'auteur " chroniques d'une denrée périssable" était il me semble, une oeuvre post universitaire, digne des "news du lundi de la fac " dans l'enseignement supérieur. Oeuvre macérée dans une éducation vouée au seigneur, mais refoulée chez ce jeune auteur . "Je dirais même plus !", dirait Dupont, un règlement de comptes avec son éducation croyante. Jonglerie de "maux " intéressante, parfois un peu lourde.  Son deuxième roman "Le bréviaire d'Hannibal Lecteur" part d'une excellente idée, le lecteur se perd dans son propre scénario. Mais tel un metteur en scène incertain de son histoire, le lecteur revient sur ses pas et n'en finit plus de se dire " silence on lit ". Dans une période où on tue seul à Oslo, et c'est monstrueux,l'auteur propose de tuer de diverses façons ensemble et c'est humoristique. Son livre ne m'a pas tué, et chose rare je ne me suis pas endormis...même la nuit, je tuais toujours. Le clap fin me donna l'envie de vous dire, pour moins cher qu'un hamburger, téléchargés le livre et parlons-en ! On est trop à suivre BHL, confrère et consoeur, que pour beaucoup j'admire, je ne le cache pas,  mais qui n'ont pas besoin de tremplin.  Note du rédacteur : Je ne suis pas son agent, et mes œufs ne sont pas sous la poule! Ah j'oubliais, merci Marco B. pour ta franchise tu sais flinguer! Je te devais cette remarque publique

Commentaire de Viveka Johansson - 14/06/2011

Régalez-vous de tous les choix multiples que l'auteur vous offre pour votre stage de tueur en série ! Appréciez l'humour et le langage décalé dans cette parodie des séries B. En route pour la ferme des Willburton ! Liz

Commentaire de Matthieu Pinaudeau - 14/06/2011

Une note de peur, un trait d'absurde, une pincée d'horreur au 10ème degré et vous vous délecterez de pouvoir enfin passer de l'autre coté du mirroir grâce à la plume toujours aussi décalée de l'auteur des Chroniques d'une denrées périssables.

Commentaire de paul andré - 14/06/2011

l'écriture est un peu brouillonne et quelques passages existent dans d'autres ouvrages!!!

Mots clés

Utilisez un espace pour separer vos mots clés. Utilisez l'apostrophe (') pour rédiger une phrase.