Autour du livre


Les_enfants_écrivains_Edilivre
26 septembre 2014
Posté par
Edilivre

Un phénomène nouveau : les enfants écrivains

Voilà une nouvelle qui a de quoi réjouir les nostalgiques. Les enfants et adolescents ne sont pas seulement accros à leur console de jeux ou à leur smartphone, ils sont encore très nombreux à lire. Et la nouveauté, c’est qu’ils se mettent désormais à l’écriture ! Nous allons vous faire découvrir cette nouvelle tendance des enfants écrivains, qui prend une ampleur considérable.

Les_enfants_écrivains_EdilivreUne tendance venue des États-Unis
Ce phénomène, comme beaucoup d’autres, nous vient des États-Unis. Les livres écrits par des enfants foisonnent. Ces ouvrages, destinés au départ à des copains de classe ou aux pages d’un journal intime sont rapidement devenus une nouvelle mode. Du haut de leurs 9 ou 10 ans, ces enfants auteurs sont déjà des professionnels de la communication. Ils se font connaître sur des salons du livre qui leur sont dédiés et abordent des sujets comme la lutte contre le diabète ou la maltraitance à l’école. Ils sont des centaines à tenter leur chance dans le pays du rêve américain où « quand on veut, on peut ».
Mais la star de ces auteurs nouvelle génération est sans conteste Alec Greven. A 9 ans, il a publié un livre sur la façon d’aborder les filles, How to talk to girls, et c’est un succès retentissant. Alec a la fibre du commerce : au départ, il vendait son livre 3$ aux garçons de sa classe. Mais cela ne s’arrête pas là. Il se fait connaître et est invité sur le plateau de la célèbre animatrice Ellen DeGeneres. Le livre figure même dans la liste des meilleures ventes du New York Times en 2008. Ses conseils sont aujourd’hui disponibles en français.

Un commerce florissant Les_enfants_écrivains_Edilivre
Mais les enfants ne sont pas les seuls gagnants de ce nouveau succès. Les maisons d’édition ont bien compris qu’il s’agissait d’un nouveau marché et elles se développent pour proposer aux jeunes auteurs de publier leurs écrits, aux États-Unis comme en France.
Aux États-Unis, Little Valley Books proposent aux enfants de publier leurs petites histoires, même celles réalisées un dimanche après-midi pluvieux avec deux feutres et trois crayons. Ils peuvent faire relier leurs œuvres et les vendre par Internet. Ces ouvrages font la fierté des parents qui les achètent en nombre pour les revendre à leur famille et à leurs proches.
La maison d’édition française Mouck s’est également spécialisée dans les livres écrits par des enfants, comme le livre Nils et la prophétie, de Kawthar Mhammedi. Cette jeune fille n’avait que 13 ans à l’époque où elle a été publiée. Pour Gérard Pourret, le directeur artistique des Éditions Mouck, il est important de rendre hommage à la créativité des enfants et à la mettre en avant à une période où ils n’ont pas encore été influencés par le monde des adultes. Ils ont un univers à part qui mérite d’être connu.

Les_enfants_écrivains_EdilivreDes concours et des sites Internet qui leur sont destinés
Chacun cherche à dénicher la perle rare et à mettre en avant ce nouveau genre d’écrivains, c’est pourquoi il existe de nombreux concours qui leur offrent une visibilité hors du commun.
Bayard Jeunesse propose aux enfants de 9 à 15 ans d’écrire la suite du texte d’un auteur pour adultes. Cette année, ces écrivains en herbe auront pour point de départ un texte de Véronique Ovaldé, l’auteure entre autre de Ce que je sais de Vera Candida. Le groupe Bayard Jeunesse a été le pionnier de ces concours nouvelle génération mais il en existe désormais beaucoup d’autres comme le Prix Clara, qui s’adresse aux auteurs de moins de 17 ans, et dont la devise est « des ados qui écrivent pour des ados ». Les lauréats voient ensuite leur nouvelle publiée dans un recueil dont tous les bénéfices vont à la recherche en cardiologie. Ces adolescents écrivent sur des sujets profonds comme la mort ou le handicap et leur style n’a rien à envier à celui des auteurs confirmés.
Il existe également des forums dédiés à ces jeunes auteurs. Sur ces plateformes, ils partagent leurs expériences, leur volonté de se faire publier et leur goût pour l’écriture. On y découvre qu’ils sont très nombreux à aimer la poésie ou le théâtre, des genres qu’on pensait boudés par le jeune public.

Et, si vous aussi vous êtes une jeune auteur et que vous souhaitez publier un livre, nous vous invitons à déposer votre manuscrit.

Que pensez-vous de ce nouveau phénomène ? Le trouvez-vous intéressant ou bien pensez-vous que l’écriture est l’apanage des adultes ?

Article écrit avec la participation de Louise

Les_enfants_écrivains_Edilivre