Autour du livre


12 juillet 2013
Posté par
Flora

Un Drive de produits culturels en essai à Quimper

Un Espace Culturel de Quimper, dans le Finistère, propose une alternative à la livraison de produits culturels par Internet : le « drive de produits culturels. » Le concept, encore à l’essai, rencontre un franc succès.

Drive_Quimper_EdilivreLe « drive » appliqué aux produits culturels
Un « drive » est ouvert pour les produits culturels à l’Espace Culturel Leclerc de Quimper depuis la fin juin 2013. Frédéric Gugnanons, directeur de l’hypermarché, est à l’origine de cette idée unique en France.
Le principe du drive, jusqu’alors réservé aux produits alimentaires, s’applique aux livres, CD, DVD et jeux vidéo. Le consommateur passe commande sur Internet et récupère ses achats à la borne drive du magasin, sans même sortir de sa voiture. Comme pour le drive classique, le délai de disponibilité des articles est indiqué lors de la commande.

Faire face à la concurrence d’Amazon
Avec le drive pour les produits culturels, l’Espace Culturel de Quimper souhaite contrer la concurrence des marchands en ligne. Le service est gratuit, à l’instar des autres commerçants culturels comme la Fnac ou Amazon. Le drive possède même un avantage sur ces plateformes distantes : les commandes peuvent y être récupérées en quatre heures minimum contre 24 à 48 heures pour une livraison à domicile.
La direction de Quimper mise sur une clientèle locale contre la mondialisation des achats culturels. Pour Didier Le Guil, propriétaire de l’hypermarché et de l’Espace Culturel, c’est également l’occasion de diversifier la vente de produits culturels du magasin.

Un premier essai, un succèsDrive_livres_Edilivre
Le drive de produits culturels de Quimper est une réussite. La direction rapporte des commandes culturelles quotidiennes, dont 80 % d’achats de livres. Preuve de ce succès : un gérant a été embauché pour l’organisation de la plateforme culturelle du drive. Si l’expérience est concluante, le service pourrait être développé dans les Espaces Culturels de la célèbre coopérative de commerçant à l’échelle nationale.

Que pensez-vous de cette initiative ?

Article écrit avec la participation d’Audrey