Autour du livre


Festival_Twitter_Fiction_2014_Edilivre
5 février 2014
Posté par
Edilivre

Twitter relance son festival d’écriture en mars

Du 12 au 16 mars, Twitter célébrera le 2ème Festival mondial de la fiction. L’occasion pour des auteurs confirmés ou en herbe de faire vivre à des milliers de « followers » une expérience littéraire unique en son genre.

Festival_Twitter_Fiction_2014_EdilivreUn festival très en vogue
Faire vivre une fiction en 140 caractères. C’est le défi qui va s’imposer à tous les participants en mars prochain, sous les yeux de la twittosphère. Baptisé #TwitterFiction Festival 2014, cette deuxième édition rebondit sur le succès rencontré par la précédente, qui s’était tenue en 2012.

A l’époque déjà, des abonnés s’étaient affrontés sur le réseau social 5 jours durant, à grands coup de tweets, soumettant leurs fictions à un jury de professionnels, qui avait ensuite sélectionné les meilleures d’entre elles. L’événement avait rencontré un franc succès, attirant anonymes et auteurs reconnus. The Guardian avait même compilé sur son site les différentes interventions de personnalités de la littérature engagées dans ce concours. Au total, on avait dénombré pas moins de 25 000 tweets sur l’ensemble de ce premier festival.

Une nouvelle façon d’envisager l’écriture
Le #TwitterFiction Festival est très représentatif de cette appropriation réjouissante de la littérature par le tout à chacun, rendu possible par les réseaux sociaux.

Une littérature plus « accessible » car plus courte, avec plus d’impact et qui cherche directement l’essentiel. Par exemple, l’auteure américaine Jennifer Egan avait publié une histoire complète sous forme de tweets, avant que celle-ci ne se retrouve dans les pages du New Yorker.

Festival_Twitter_Fiction_2014_EdilivreL’histoire peut donc être fragmentée et contée en plusieurs petits morceaux de 140 caractères maximum chacun. Jusqu’au 5 février, les volontaires ont ainsi pu s’inscrire pour réaliser une « serialized story », fonctionnant selon le principe adoptée par Egan et tant d’autres. Ce groupe de « conteurs » présélectionnés sera mis sous les feux de la rampe Twitter durant toute la durée du festival et mis en avant sur le site officiel de l’événement. Pas de panique, ceux qui auraient manqué le coche pourront participer le moment venu, en usant du passe-droit #twitterfiction, mais n’auront pas droit à conter une histoire en plusieurs tweets.

Avec si peu de caractères, il paraît délicat d’écrire un prix Nobel. Pourtant, et c’est bien là la force du festival, chacun peut s’adonner à un exercice accessible et finalement assez technique où concision doit aller de paire avec opération séduction. Trouver le bon mot, la bonne phrase. Les participants les plus créatifs avaient même usé de photos agrémentées de texte lors de l’édition 2012. Les « pitch » qui vont se répandre dès le 12 mars vont tenter d’accrocher l’oeil des juges et de se démarquer. Twitter a le vent en poupe et le média social peut jouer de sa très grande interactivité et réactivité entre ses membres pour rendre une nouvelle fois la chose palpitante.

Que vous inspire un tel concours ? Seriez-vous prêt à y participer ?

Article écrit avec la participation de Quentin