Test de liseuse – la Sony Reader PRS-T2

Avec sa gamme de liseuses Reader, Sony tente de faire une percée sur un marché en plein essor mais où la concurrence reste rude. L’entreprise, avec sa liseuse Reader PRS-T2, qui représente une réelle innovation technique selon la société, souhaite se démarquer de ses concurrents directs tels qu’Amazon ou Kobo. Mais les arguments avancés par la marque sont-ils à la hauteur des espérances ?

Un concentré de technologie dans le creux de la main
La Reader PRS-T2, nouvelle liseuse de Sony, est plus évoluée que sa petite sœur, la T-1. Ultra fine et légère avec 164 grammes, c’est le parfait compagnon de route pour les passionnés de lecture. Son écran de 6 pouces tactile équipé de la technologie Dual Touch permet un rendu quasiment équivalent à celui d’une lecture sur papier. L’affichage à encre de type Pearl avec 16 niveaux de gris assure une très haute résolution d’écran. En plus de la technologie tactile, la navigation entre les différentes applications peut également se faire à travers 5 boutons physiques et également un stylet. Cependant, les touches ne sont pas une réussite car elles sont très désagréables et difficiles à manier.

Au niveau de la mémoire, les 2 Go de stockage initial peuvent être étendus grâce à l’ajout d’une carte microSD allant jusqu’à 32 Go. Avec la bibliothèque en ligne, Reader Store, l’accès aux livres est garanti par Sony. Cette liseuse dispose d’une connexion Wi-Fi et d’un port USB. De plus, elle a la capacité de lire la plupart des formats du marché tels que l’Epub, le PDF ou le TXT. La PRS-T2 est également compatible avec les systèmes d’exploitation de Windows et d’Apple. L’autonomie de la batterie avancée par le constructeur est de 2 mois environ lorsque la liseuse est utilisée sans le Wi-Fi et jusqu’à 6 semaines avec utilisation du réseau sans fil. L’interface de l’appareil est claire, intuitive et sa prise en main confortable. Concernant l’esthétique du produit, 3 coloris sont disponibles : noir, blanc et rouge. De plus, deux innovations majeures sont présentes : un accès direct au réseau social Facebook afin de partager des extraits de roman et un compte Evernote, une application qui permet de capturer des informations. Le prix affiché de cette liseuse est de149 €, il correspond aux standards du marché.

Sony étend son influence
Créée en 1946 par Masaru Ibuka et Akio Morita, Sony Corporation est une multinationale japonaise. En 2010, l’entreprise a réalisé un chiffre d’affaires de 78 milliards de dollars. Au fil des années, elle a étendu ses activités non seulement à l’électronique, à l’informatique mais aussi au cinéma, à la téléphonie mobile et à la musique.

Bilan
Les points faibles de cette liseuse sont l’absence d’accessoires ainsi que l’inexistence de rangement pour le stylet. Son rapport qualité-prix est peu pertinent car pour 149 €, c’est un
appareil pauvre en fonctionnalités. Malgré cela, la PRS-T2 possède quelques points forts dont sa forte compatibilité avec les systèmes d’exploitation, la lecture de multiples format et une bonne qualité de rendu. Au final, ce modèle n’est pas une réelle révolution par rapport à l’ancien, le PRS-T1. Malgré tout, le nouveau produit développé par l’entreprise nippone offre des arguments de choix dans un marché où il n’est pas facile de s’imposer.

Article écrit avec la participation de Camille