Toute notre actualité


Non classé


24 novembre 2017
Posté par
Edilivre

Les Talents Edilivre n°4 : Rencontre avec Christophe Meignen, auteur de l’ouvrage Céline Dion, Paroles de Fans

En 2017, Edilivre met à l’honneur ses Talents. Dans cette nouvelle rubrique, vous allez découvrir des auteurs au parcours atypique. Aujourd’hui, nous partons à la rencontre de Christophe Meignen, fan de Céline Dion.

Christophe est l’auteur de l’ouvrage « Céline Dion – Paroles de Fans ». Un ouvrage qui lui a permis de faire le tour du monde et de partir à la rencontre des fans de Céline Dion à travers la planète.

 

 

Bonjour Christophe en tant que nouveau Talents Edilivre, pouvez-vous pour commencer nous résumer l’histoire de Céline Dion, Paroles de fans ?

En mémoire des un an de la disparition de René Angélil, j’ai eu l’idée de réunir des fans de Céline Dion du monde entier, afin de lui témoigner notre soutien et notre attachement pour elle ainsi que pour René. Je suis à l’origine du livre « Paroles de fans », dédié à René Angélil, offert à Céline Dion.

Ce livre est constitué de cent cinquante-huit témoignages de fans à travers le monde, où vingt-trois pays sont représentés. Ils font part de leur amour et de leurs expériences vis-à-vis de Céline.
Ils proviennent du Québec, du Canada, des Etats-Unis, D’Italie, du Royaume-Uni, d’Indonésie, de Slovaquie, du Chili, de Bulgarie, d’Hongrie, du Mali, du Paraguay, d’Inde, des Philippines, de Myanmar, d’Argentine, du Maroc, du Sénégal, de l’Ouganda , de Madagascar, de la Belgique, d’Espagne, de la France…

Une voix les rassemble, un modèle pour certains, une icône pour d’autres, une idole pour nombre d’entre eux… Une seule chose les unit, leur passion pour cette chanteuse bien différente des autres et si touchante. Si généreuse, proche, sensible, accessible, proche de son public malgré son succès.

Elle sait les toucher par des mots, des gestes, des regards tendres. Elle seule a ce pouvoir de les faire vibrer avec son amour, oui on peut appeler cela de l’amour. Ils connaissent tout sur sa vie, comme elle le dit si bien : « Je suis un livre ouvert ! Mon public est ma deuxième famille ».
Ils sont prêts à tout pour elle, ils veulent lui montrer à quel point ils l’aiment mais pas comme des fanatiques. Ils la respectent trop pour ne pas la brusquer. Ils sont sa force, son soutien, son épaule. Ils l’adulent…
Un destin, une vie, une chanson, une route, une note de musique et tout revit. Un destin hors norme, un conte de fée digne du rêve américain. Une histoire, une légende à elle seule, mais pourquoi tant d’admiration pour cette Diva.

Dans ce livre, vous allez comprendre, découvrir, pourquoi elle fascine tant grâce à des paroles de fans. Certains la suivent depuis plus de 30 ans, 20 ans, 15 ans, 10 ans, 5 ans…

Cet ouvrage regroupe une quantité importante de témoignages et anecdotes en tout genre. Quelle a été la durée de ce processus d’écriture ?

J’ai eu l’idée de réunir des témoignages de fans à travers le monde, six mois après la disparition du mari et manager de Céline Dion, René Angelil, en juin 2016. C’est avant tout un livre hommage à la mémoire de René avec les mots d’admirateurs. En septembre 2016, j’ai lancé l’idée sur les réseaux sociaux (Facebook). Puis de septembre à décembre, j’ai regroupé toutes les réponses. Ensuite de janvier à avril, la mise en forme, la correction…

C’est pour montrer à Céline Dion, à quel point René comptait dans les yeux des fans et ainsi que notre affection et notre amour que nous avons pour elle et son défunt mari. Au total, ce livre contient cent cinquante-huit témoignages de vingt-trois pays du monde entier. Il m’a fallut l’accord de tous les participants pour que je puisse utiliser leurs mots et leurs photos. Un ami s’est rendu en janvier 2017 à Las Vegas pour avoir l’autorisation de Céline Dion et de son équipe.
En mai 2017, j’ai pu offrir la version définitive à Luc Plamondon et Véronic Dicaire à Rennes. Le livre est sorti le 20 juin 2017.

Avez-vous pu, grâce à l’écriture de ce quinzième livre, voyager à travers le monde ? Si oui, quelle en est l’histoire la plus folle ?
Grâce à ce dernier livre, j’ai fait de merveilleuses rencontres. Avec les réseaux sociaux, je voyage à travers la planète. Un jour je suis à Montréal, le lendemain à Sydney, le surlendemain à New York.

Vous êtes l’auteur de nombreux ouvrages chez nous, pourquoi avoir choisi une nouvelle fois Edilivre pour l’ouvrage Céline Dion ?

Je suis resté chez vous par rapport à ce que vous avez tissé avec moi. Un bon lien qui s’est construit au fils des années. Un bon échange.

Ce dernier est d’ailleurs votre titre le plus vendu à ce jour, vous attendiez vous à un tel succès ?

Je suis ravi que le livre soit bien accueilli, qu’il trouve ses lecteurs. Honnêtement, je ne pensais pas qu’il trouverait son public.

La promotion mise en place pour ce titre a-t-elle été différente de vos précédents livres ?

Oui, la promotion est différente de mes livres précédents. Cette dernière a une approche plus dynamique, plus de médias s’intéressent au sujet : télé, radio, blogs, presse écrite… Des séances de dédicaces plus importantes. Une forte demande.

Pour en revenir au processus de création de ce bouquin, vous avez eu la chance de travailler avec différentes personnes, comment se sont passées ces collaborations ? 
Mes différentes collaborations ont été constructives, enrichissantes, bénéfiques. Chaque personne avait un travail bien défini, précis. Nous échangions mutuellement nos idées, nos diverses réflexions.

Être fan, c’est donc tout l’objet de ce livre. Ce sentiment d’amour mêlé à l’adrénaline. Qu’est-ce que présente Céline Dion pour vous ? 

Je suis fan de Céline Dion depuis le 19 juillet 1996. Elle fait partie de moi. Je m’appelle Christophe Meignen, j’ai trente-deux ans et je vis à Rennes. Je suis tombé en amour, comme on dit au Québec de Céline Dion… 
Ma chanson préférée est « Pour que tu m’aimes encore ». Dès l’instant que je l’ai entendue chanter « The power of the dream », lors de l’ouverture des Jeux Olympiques d’Atlanta le 19 juillet 1996, mon cœur s’est mis à battre. A cette époque, je n’avais que onze ans, mais je savais que ma vie allait changer, prendre un autre tournant.
Céline fait partie de ma vie, dans tous mes moments, qu’ils soient heureux ou malheureux, elle m’accompagne partout. Comme mon idole, je suis superstitieux et membre des « P.A » : pleureurs anonymes, comme elle l’évoquait si bien au début de sa carrière. Maxime Le Forestier a également écrit une chanson à ce sujet au titre évocateur pour cette chanteuse : « Moi quand je pleure ».
Sa voix me fascine, m’émeut. C’est son instrument. Elle sait le maîtriser comme personne. C’est une grande perfectionniste. Son talent est son art. Elle a des valeurs auxquelles je fédère.

Elle sait d’où elle vient. Moi aussi, je suis issu d’une famille nombreuse. Je sais d’où je viens. Je ne renie pas mes origines. « Quand on sait d’où l’on vient, on sait ou l’on va! » Céline Dion.
Je rajouterai aussi ce proverbe africain : « Lorsque tu ne sais pas où tu vas, regarde d’où tu viens».

Son parcours me fascine à tel point, que je me suis mis à écrire mon premier livre à l’âge de mes douze ans. Aujourd’hui, je continue à écrire et j’ai obtenu deux prix littéraires grâce à mon admiration et ma ferveur qui me donnent tant d’inspiration dans mes écrits.

Ce que j’admire le plus chez elle, c’est qu’elle ne s’est jamais comparée à qui que ce soit. Elle a su rester humble, généreuse, accessible et très proche de son public. Elle donne tellement qu’on ne peut qu’en recevoir.
Elle dit tout sans aucune retenue, c’est pour cela que je suis si attaché à elle. La chanson qui la définit le plus est « On ne change pas ». Pour moi, au fil des années, j’ai pu m’apercevoir de ce côté fragile et elle est en même temps humaine et forte.
Ses engagements auprès de plusieurs associations qui lui tiennent à cœur méritent le respect.

Vous allez bientôt partir en croisière grâce à Edilivre afin de dédicacer votre ouvrage le long de la méditerranée, que pensez-vous de cette initiative ?
Cette initiative est merveilleuse et fabuleuse. J’ai une chance énorme de participer à cette aventure.

Dernière question. Quels sont vos projets pour la suite ?
Un deuxième volet de Paroles de Fans ?
Mes projets sont l’écriture de recueils de poèmes, de nouvelles, de romans policiers…