Tag Archives: De la fatalité aux possibilités de la vie


Banese_betare_edilivre

Rencontre avec Elias Banèsé Bétaré, auteur de “De la fatalité aux possibilités de la vie”

Banese_betare_edilivreDans quelle région habitez-vous en France ? Sinon, dans quel autre pays ?

Cameroun

 

Présentez-nous votre ouvrage

L’ouvrage est intitulé “De la fatalité aux possibilités de la vie”, il est divisé en sept chapitres. L’ouvrage examine la question du développement du continent africain en ce qui a trait aux idées reçues. Il met en exergue le rapport qui existe entre la pensée, les idées et les émotions dominantes au sein d’une société et le vécu quotidien des hommes. En effet, le type de discours que les individus tiennent à longueur de journée sur eux-mêmes, les sentiments et les ressentiments d’un bien-être ou/et d’un mal-être permanent construisent un inconfort ou du bonheur dans la vie de ceux-ci. Le type de discours en Afrique et sur l’Afrique doit être réinventé pour construire ce continent, car les mots caractérisant ce continent créent des maxi dont souffre ce continent. Ainsi le développement de l’Afrique passe nécessairement par un réinvestissement de la vie et particulièrement des pensées dominantes qui sont porteuses de germes de prospérité ou de déconfiture des hommes.

 

Pourquoi avoir écrit ce livre ?

Cet ouvrage vient donner une réponse à un ensemble de questionnements qui nous habitait depuis un certain nombre d’années. Pourquoi en Afrique, la vie semble être une fatalité ? Pourquoi malgré tous les programmes de développement, l’Afrique semble peiner ? Pourquoi l’Afrique est-elle souvent présentée comme l’antonyme du bonheur ? Comment en est-on arrivé là et comment en sortir ? Nous l’avons fait afin que les lignes puissent bouger en Afrique et partout ailleurs dans le monde.

 

A quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?

A tous les lecteurs du monde entier.

 

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?

Il est question de faire savoir qu’au lieu de réclamer sa tigritude, le tigre gagnerait à penser son universalité, car sa tigritude est une évidence. L’Africain ayant les mêmes potentialités cognitives, physiques et matérielles que les autres hommes du monde, il peut avoir les mêmes expériences humaines et connaitre le bonheur dans cet univers de possibilités.

 

Où puisez-vous votre inspiration ?

L’histoire est ma passion. Je lis souvent des ouvrages philosophiques (particulièrement Achille Mbembe), sociologiques et anthropologiques. Je visionne les documentaires et films qui font réfléchir, qui posent des questions sur les conditions humaines.

 

Quels sont vos projets pour l’avenir ?

Certainement des ouvrages dans la même veine, mais je préfère garder la surprise !

 

Un dernier mot pour les lecteurs ?

Nous sommes un champ de possibilités et d’opportunités logé dans un gigantesque champ de possibilités qu’est l’univers. L’Afrique n’est ni maudite, ni mal partie, changeons nos idées, réinvestissons l’homme, restaurons la confiance en nous et créons une vie du possible. Merci !