Communiqué de presse


3 décembre 2013
Posté par
Edilivre

Sortie du livre « Main basse sur l’argent des pauvres – Merci aux Remitt@nces » aux Editions Edilivre

« L’argent des pauvres des pays pauvres continue d’intéresser et d’enrichir les riches des pays riches ».  Cette phrase accusatrice résume la réalité décrite dans l’ouvrage Main basse sur l’argent des pauvres – Merci aux Remitt@ances écrit par Emmanuel Argo et préfacé par Lech Walesa, Prix Nobel de la Paix. L’auteur, conseiller international en stratégies de développement et prescripteur de recommandations adressées au Conseil de l’Europe, au G8 et au G20, y dénonce les commissions exorbitantes prises sur les transferts d’argent des immigrants vers leur pays d’origine et démontre l’apport positif de ces flux dans le cadre de la crise économique actuelle.

Saint-Denis, le mardi 03 décembre 2013  Edilivre, maison d’édition alternative et trublionne, est fière d’annoncer la publication de l’ouvrage Main basse sur l’argent des pauvres – Merci aux Remitt@nces. Ce livre entend lever le voile sur les dessous des rémittences, ces transferts d’argent des immigrants à leurs proches restés dans leur pays d’origine.

Ces dernières années, les scandales financiers sont monnaie courante et se sont fait l’écho d’un capitalisme galopant et effréné dans une société où tout semble permis pour s’enrichir. Les rémittences ne font bien sûr pas exception à la règle et se font ainsi ponctionner de façon disproportionnée par les opérateurs de ces transferts.
Les Remitt@nces, néologisme créé par Emmanuel Argo à partir du mot français d’origine, constituent une ressource majeure pour un grand nombre de pays pauvres, mais surtout une énorme source de revenus pour les opérateurs de ces transactions financières à travers des commissions exorbitantes. Ces derniers ont prélevé leur dîme sur 444 milliards de dollars US en 2011, selon des sources officielles.

Emmanuel Argo, Président du réseau de la société civile International G20 Civil Advisory Council, compte ainsi attirer l’attention des membres du G20 ainsi que celle de différentes autorités morales sur l’apport positif des Remitt@nces. Pour y parvenir, l’auteur met en avant de façon concise une solution pour trouver de l’argent là où il y en a et explorer plusieurs pistes pleines de promesses.
Ce livre démontre l’importance du rôle des Remitt@nces et propose la création d’un programme pour encadrer leur pratique.

Préface de Lech Walesa, Prix Nobel de la Paix en 1983, ancien homme d’Etat Polonais et Président-fondateur du mouvement Solidarność.

Avant-propos de Patrick Tort, Directeur de l’Institut Charles Darwin International, Chercheur au Muséum national d’Histoire naturelle, Lauréat de l’Académie des sciences, Officier des Arts et des Lettres.

« Les pourcentages outranciers prélevés, à l’échelle planétaire, par les organismes de transfert d’argent des nations dominantes sur les maigres envois des travailleurs immigrés dans leurs pays d’origine constituent un scandale moral pour les pays riches, autant qu’un facteur de retardement  pour un développement des pays pauvres qui est pourtant la condition de l’équilibre mondial et de la paix », déclare Patrick Tort, Directeur de l’Institut Charles Darwin International. « L’action d’Emmanuel Argo à travers ce livre vise à faire cesser ce scandale »

Pour télécharger la couverture, allez sur ce lien.
Pour lire un extrait du livre, allez sur ce lien.

Pour recevoir un exemplaire du livre, pour plus d’informations ou pour des demandes d’interviews, veuillez-vous adresser à notre contact presse.

 

Couverture cadre

 

ISBN : 9782332651846
Prix du livre papier TTC : 22 €
ISBN : 9782332651853
Prix du livre numérique : 4,99 €
Nombre de pages : 296

Lien vers la page du livre :
http://www.edilivre.com/main-basse-sur-l-argent-des-pauvres-emmanuel-argo-preface-de-lech-walesa-avant-propos-de-patrick-tort.html

 

 

 

 

 

Contact presse :
Astrid Laurent
01 41 62 14 46
astrid@edilivre.com

A propos d’Edilivre :
Edilivre est une maison d’édition alternative et trublionne qui favorise l’émergence de nouveaux talents et les prises de risques éditoriaux (papier et numérique).
La maison abrite une communauté active de plus de 6 000 auteurs, qu’elle anime par le biais de ses Clubs Auteurs dans chaque région de France, en Belgique et en Suisse, et grâce à une présence soutenue sur les réseaux sociaux.
Au sein de cette communauté construite sur un procédé de publication ouvert, Edilivre fait émerger des œuvres littéraires singulières et offre aux auteurs ainsi sélectionnés une exposition médiatique et une stratégie de distribution renforcées.
L’éditeur apporte par ailleurs un soutien particulier aux libraires indépendants avec lesquels il entretient des relations privilégiées via un département qui leur est dédié, et grâce à l’action locale de ses Clubs Auteurs.
Edilivre déploie simultanément une politique volontariste et innovante sur le marché de l’édition du livre numérique : politique de bas prix, ouvrages sans DRM éditeur et haute rémunération des auteurs, qui en fait un acteur pionnier du secteur.
Enfin, soucieux de promouvoir les trésors de la littérature Française, Edilivre propose la réédition de 200 000 livres anciens de la Bibliothèque nationale de France, dans leur version originale, à travers la collection des Livres du Patrimoine.

Plus d’informations sur www.edilivre.com