Interview écrite


14 mars 2018
Posté par
Éditions Edilivre

Rencontre avec Brenda Picart, auteur de « Rest Your Love On Me »

Présentez-nous votre ouvrage

Rest Your Love On Me est un roman psychologique pour adolescents. À travers le personnage de Bradley Stone, j’ai retracé la vie d’un jeune homme qui subit beaucoup de problèmes, que nous les jeunes de maintenant rencontrons.
Mon personnage est bisexuel et il subit l’homophobie. De sa différence, les problèmes arrivent à grand pas. Il subit le harcèlement scolaire et sur internet, est victime d’agression, et il a des problèmes psychologiques. La dépression qui est encore tabou dans notre société, je l’ai mise en avant dans mon livre. Et comme je suis un petit peu – voire beaucoup – sadique envers mes personnages, il a pratiqué l’automutilation. Quand il trouve enfin l’Amour, c’est là que la vie le poignarde dans le dos, d’où la citation dans le début du résumé ! Vraiment j’ai été un peu méchante envers ce pauvre Bradley, mais nous vivons dans un monde cruel !

Pourquoi avoir écrit ce livre ?

Pour être honnête, j’ai écrit Rest Your Love On Me sur un coup de tête. J’avais imaginé l’histoire d’un gars qui serait bi, et qu’il allait en prendre plein la figure. Au départ ce n’était qu’une simple idée, alors j’écrivais durant mes vacances scolaires. J’ai posté la première version – particulièrement brouillonne, je ne vais pas le cacher – sur internet et mes lecteurs ont beaucoup aimé. Alors, durant l’été, je l’ai réécrite entièrement – principalement pour m’occuper durant les vacances – et je l’ai remise sur une plateforme d’écriture. Mes lecteurs ont vraiment aimé la nouvelle version et m’ont conseillé de l’envoyé à une maison d’édition et c’est ce que j’ai fait. Alors merci Edilivre pour avoir réalisé ce rêve d’enfant !

À quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?

Rest Your Love On Me, s’adresse surtout aux adolescents et jeunes adultes. J’ai choisi de cibler principalement ces lecteurs car les personnages du roman correspondent à cette tranche d’âge mais également parce que les sujets évoqués à l’intérieur sont centrés sur l’adolescence. À notre époque, nous les jeunes nous avons déjà tous entendu parler d’au moins un sujet qu’il y a dans le livre, mais nous sommes souvent ignorant sur la façon d’agir pour faire cesser tout ça. Mais ça n’empêche pas des adultes de le lire, car ça pourrait les éclairer sur des questions qu’ils peuvent se poser sur nous, la jeune génération. Peut-être pourraient-ils enfin nous comprendre ?

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?

Le message est le même que celui mis dans la NDA à la fin de l’ouvrage, donc je vous retranscris :
« Si on vous dit que vous êtes différents ou bizarres ne le prenez pas mal. Faîtes de votre différence une force. Vous êtes tous beaux et belles alors n’écoutez pas ceux qui vous disent le contraire. Vous êtes tous uniques. N’oubliez pas : la ressemblance est un défaut alors que la différence est une qualité. Ne commettez pas les erreurs que Tristan et Bradley ont fait. Car un geste, une parole, une erreur peut mener non pas une mais plusieurs vies à s’achever brutalement. Une Mort peut provoquer une réaction en chaîne qui se soldera par l’hécatombe. (…) Ils étaient tous uniques et différents mais paradoxalement ils étaient tous semblables et identiques sur un point. Ils étaient tous humains. Alors vivez heureux et acceptez-vous comme vous êtes car vous êtes tous uniques. Une personne sur Terre repose son amour sur vous, il suffit juste de la trouver. »

Pour faire simple, il faut être fière de ce que l’on est. Il ne faut pas se cacher sous un masque, faire semblant d’être quelqu’un d’autre. Il y aura toujours des idiots pour juger, mais il faut les ignorer. Je sais de quoi je parle car je fais partie de la communauté des gens du voyage… Alors quand on va mal, il faut en parler à quelqu’un. Cela peut-être à des amis, de la famille, voire même un parfait inconnu. Ce n’est pas parce que l’on va mal qu’il faut se faire volontairement du mal, physiquement parlant. Quand on arrive à la limite, il faut réfléchir car il y a quelqu’un qui tiens à nous. On ne la connait peut-être pas encore, mais cette personne nous aime. Et quand on l’a rencontré, on voit enfin la vie sous un meilleur jour. J’en parle en connaissance de cause.

Où puisez-vous votre inspiration ?

Euh, je peux utiliser un Joker ? Non ? Bon alors c’est la question à un million d’euros ! Moi-même je ne sais pas. J’ai souvent des idées quand je suis dans mon lit avant de m’endormir, ah vive les insomnies ! Allez, plus sérieusement, je crois que je puise mon inspiration principalement dans les musiques que j’écoute. D’ailleurs c’est la chanson du groupe The Vamps : Rest Your Love qui m’a inspiré le titre ! Souvent les paroles me rappellent quelque chose et je l’incorpore dans mes histoires. Mais pour certains événements, je me suis inspirée de passage de ma vie. Je ne dirais pas lesquels mais pour certaines scènes de mon livre, je savais très bien de quoi je parlais.

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?

J’ai beaucoup de projets. J’ai près de 55 débuts d’histoires, ce qui va me faire pas mal de travail ! Mais j’ai trois romans à venir qui sont assez importants pour moi. L’un sera un roman d’aventure pour adolescents et deux autres qui sont dans la catégorie Young Adult. Enfin bref, vous allez encore parler de moi !

Un dernier mot pour les lecteurs ?

Profitez de la vie ! Ne faîtes pas attention aux remarques que les gens ont. Et vraiment merci à ceux et celle qui ont ou qui vont lire « Rest Your Love On Me ». C’est vraiment un plaisir d’écrire et si en plus les gens aiment ce que j’écris, alors c’est le top ! C’est un rêve, et maintenant qu’il se concrétise je suis sur un petit nuage. Alors vraiment un énorme merci !

Pour suivre mes actualités je vous propose de me suivre sur les réseaux sociaux :

Twitter : @VampetteBrenda (surnom : Steakichon )

Instagram : @steakichon_is_a_fallen_angel

Snapchat : @vampetteb

Mail : restyourloveonme54@gmail.com