Interview écrite


Virginie_Desplain_Edilivre
5 décembre 2014
Posté par
Flora

Rencontre avec Virginie Desplain, auteur de « Des ronds dans l’eau »

Virginie_Desplain_EdilivrePrésentez-nous votre ouvrage en quelques mots ?
Il s’agit d’un roman court, une histoire entre deux temps, entre deux mondes, une sorte d’interlude. Ceux qui ont connu le petit train qui passait à la télévision entre deux programmes quand il n’y avait pas encore de publicités, avec sur chacun de ses wagons une partie d’un rébus, aimeront comme moi la résonance de ce mot que j’ai d’ailleurs failli choisir pour titre de mon histoire.

Ce livre est-il en partie autobiographique ?
Non, même si mon imagination a puisé beaucoup de ses sources dans mes souvenirs. Seul le personnage de Nadine a existé et ce livre lui est dédié bien que ce ne soit pas vraiment son histoire que j‘ai racontée. En fait, à l’origine, je n’avais pas prévu de parler d’elle mais c’est venu presque malgré moi.

Un voyage en train a-t-il déjà bouleversé votre vie ?
Adolescente, j’ai fait un voyage en train et, comme dans mon histoire, le train est resté bloqué plusieurs heures suite à une tempête, me donnant l’occasion de partager avec d’autres voyageurs des moments inattendus et riches.

A quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
A tous, à chacun. A ceux qui voudront la lire.

Comment s’est déroulé le choix de votre couverture ?
Le compagnon de ma fille aînée est graphiste et il m’a proposé de réaliser la couverture de mon livre. Il m’a demandé si j’avais une idée et, là aussi, c’est le visage de Nadine qui s’est imposé à moi. N’ayant aucune photo d’elle, nous avons essayé de reconstituer une sorte de portrait-robot en faisant appel à ma mémoire, ce qui a été très émouvant pour moi. Ensuite, il m’a proposé de rajouter les éléments principaux de l’histoire : le train, le journal, et les ronds qui s’échappent des lignes manuscrites (c’est réellement mon écriture qui est reprise sur un petit bout de page que l’on aperçoit !).

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers votre ouvrage ?
La vie est un puzzle étrange dont l’image d’ensemble nous échappe souvent et pourtant chaque pièce y a sa place et chaque place a un sens.

Où puisez-vous votre inspiration ?
Dans mes souvenirs, mes émotions, dans tout ce qui me touche et me donne à penser : l’observation de la nature aide souvent à ouvrir des portes secrètes, tout comme la musique, la lecture et tant d’autres choses !

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
J’ai en cours une nouvelle, sorte de fable ou farce en trois actes évoquant les mauvais tours que peuvent nous jouer parfois nos croyances, nos certitudes… Je travaille également sur un récit plus long, une réflexion autour de la mémoire et de l’oubli qui sont des thèmes qui me tiennent à cœur. J’écris parallèlement des textes et paroles sur des musiques composées pour chœurs par un musicien contemporain.

Un dernier mot pour les lecteurs ?
L’auteur jette une bouteille à la mer, espérant follement que quelqu’un lira le message qu’il a glissé à l’intérieur. Chaque lecteur est unique, chaque lecteur est celui qui a trouvé la bouteille…