Interview écrite


Véracité KTN Edilivre
20 janvier 2017
Posté par
Flora

Rencontre avec Véracité KTN, auteur de « Un regard revolver »

Véracité KTN EdilivreDans quelle région habitez-vous en France ? Sinon dans quel autre pays ?

Comme j’ai souvent l’habitude de le dire, je suis né à Pointe-Noire capitale économique de la région, en République du Congo Brazzaville, permettez que je mette cette précision, car le plus souvent un grand nombre dans le monde confond mon pays avec la République démocratique du Congo

 

Présentez-nous votre livre ?

Ce livre composé de douze chapitres, est un examen médical qui fait des diagnostics sur l’état de santé du psychique humain, l’âme de l’homme ; de son milieu de vie et de ses rapports avec ses semblables sous ce soleil.

C’est pour dire, en termes simples, que ce livre est une leçon existentielle, pédagogique, morale et culturelle qui se véhicule à travers ses différents chapitres, s’ouvrant par un chapitre de suspens et se fermant par un chapitre de prise de conscience. Dans cette dualité, la valeur du métier que nous exerçons, à l’instar du métier de mécanicien et de garagiste, est promue et constitue même l’enjeu de ce livre.

Car, il est l’heure que chacun de nous sache que la profession est une boussole indispensable qui nous oriente vers la terre promise de notre bonheur sur la terre. Sans toutefois que nous puissions nous en rendre compte. En ce sens où, le métier ne rapporte pas seulement les revenus, mais il devient aussi notre éducateur et coach professionnel dans tout ce qui est lié à la vie dans le monde ; il est aussi là pour nous fournir des matériaux pour l’amélioration du bien-être universel, la fraternité et l’environnement. Ce qui invite à comprendre que le métier que nous faisons, à moins qu’il soit illégal ou immoral, a une valeur en lui que nous devons extraire pour mieux vivre dans ce monde.

 

Pourquoi avoir écrit ce livre ?

« Un Regard Revolver » aide à comprendre que hier, sous la houlette du colonialisme, nos patries, disait-on, étaient consacrées aux mauvais esprits qui les empêchaient de fournir du bonheur à leurs citoyens. Mais, aujourd’hui, plus de cinquante ans déjà, détachés de ce colonialisme, nos pays ne sont plus sacrifiés à ces mauvais esprits, ces vieux démons du passé, mais directement au Diable lui-même en personne par l’excellence mauvaise gestion de ceux qui sont à la tête de nos gouvernements.

En effet, ce livre a été écrit pour amener les hommes à la compréhension des lois et principes du mieux vivre dans nos sociétés, au moyen de nos activités professionnelles, c’est-à-dire nos métiers. Parce que le plus souvent nous avons plus tendance à nous limiter qu’à avoir une considération rémunératrice pour nos métiers, alors que nous devons également apprendre à avoir pour eux une considération de valeur, autrement dit comprendre que nos métiers sont aussi des outils pour l’avenir, des repères indispensables qui nous aident à mieux appréhender la vie, ses contours et ses revers.

Le métier est une lanterne qui nous interpelle sur la valeur et le respect de la vie, tel la mécanique qui est souvent considérée comme le boulot des gens qui n’ont rien dans la tête dans mon pays, m’a permis de comprendre plusieurs réalités de l’existence qui nous échappent grandement. La mécanique m’a servi d’internet pour saisir ce que je puis qualifier ici par « les mystères de la vie ». Grâce à elle, j’ai aussi pu comprendre le pourquoi des multiples déperditions et dérapages quotidiens qui se constatent dans nos nations, quoi que nous ne soyons plus des colonies dominées par une quelconque métropole.

Vous et moi, nous avons tous besoin de vivre dans de meilleures conditions, d’offrir à nos familles un bonheur paradisiaque et de faire de nos nations des jardins de délices où chacun de nos sept milliards de voisins pourront trouver de quoi étancher leur soif et remédier aux tensions de leurs cœurs. Ainsi, « Un regard revolver » est une question que l’auteur que je suis, après maintes études sociologiques et analyses sur les pours et les contres de la vie ; est en train de poser à tout le monde, aux lecteurs qui auront l’occasion de me lire en particulier. Leurs réponses, en dialoguant avec ce livre pendant leur lecture, nous amèneront tous à connaître les véritables motives qui m’ont excité à faire paraître ce livre dont nous sommes en train de parler sur ce plateau. Simplement, dans la mesure où j’ai appris à comprendre que tout comme le respect des exigences de l’embrayage, le frein et l’accélérateur d’un véhicule, dans le domaine routier, n’est pas une responsabilité du mécanicien ou du formateur en conduite mais une responsabilité irréversible du chauffeur ou du conducteur lui-même ; que les véritables livres sont ceux qui sont en bonne partie écrits par les lecteurs eux-mêmes pendant leur lecture attentionnée, l’homme ou la femme qui lit.

D’une manière laconique, chaque homme ou femme qui me lira doit comprendre que tout ce qui existe dans ce monde a un regard, mais c’est la manière dont nous exprimons ce regard qui détermine les apports que nos faits et gestes apportent à l’édifice qu’est la vie, en bien ou en mal.

Ce livre vient simplement mettre l’homme qui habite une nation, la femme qui gère une famille et le responsable qui dirige une société devant un miroir de la vie pour qu’il ait un véritable dialogue existentiel avec son reflet qui apparaît dans ce miroir. Certes, c’est un dialogue vital qui invite chaque lecteur, qui qu’il soit, peu importe ses origines, à se poser cette question : «  Suis-Je une bénédiction ou un malheur pour mes sept milliards de voisins ?»

 

A quel lecteur s’adresse votre livre ?

« Un regard revolver », est destiné à tous, vieux et jeunes ! Car, comme le dit l’un des adages de mon pays : « Un seul doigt ne peut jamais laver tout le visage ». Ce livre est destiné à toutes les personnes qui vivent sur la terre, parce que le bonheur ne se construit pas seul, il a besoin du soutien des autres pour devenir une réalité palpable.

Ce sont les vieux et les jeunes qui donnent le goût de la vie au monde, et ce sont eux aussi qui le rendent amer. C’est pourquoi, ce livre les concerne tous sans exception, et peu importe leurs statuts sociaux ou confessions religieuses !

 

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?

Ce livre est un véritable S.O.S que je suis en train de lancer à tous les hommes de notre humanité, pour la sauvegarde des valeurs de la vie qui à force d’être méprisées sont en train de polluer l’existence de plusieurs dans nos sociétés au détriment des nations et des générations futures. Parce qu’on ne vit qu’une seule fois ! D’ailleurs, ceci est un adage populaire que tous connaissons très bien !

Aussi, ce livre se dote la mission d’interpeller tout celui ou celle qui éprouvent des aversions décidées à l’endroit de leurs pays, nations, peuples et milieux de vie ! Qu’ils prennent conscience que sans eux, leurs nations n’ont aucune valeur et la vie aucun sens. Que les exactions commises par les autres ne sont pas plus fortes que leur patriotisme pour leurs pays !

Parce que le patriotisme est plus fort que les dictatures, les crises d’identités, les dérapages et l’inconscience qui brûlent et qui déciment dans ces milieux de vie ; et aucune de ces atrocités n’a le pouvoir de nous infecter pour faire de nous leurs adeptes.

Nous avons au-dedans de nous des garde-fous inébranlables qui nous empêchent de tomber dans leurs pièges de haine, de jalousie meurtrière et d’égotisme : la conscience et notre cœur humain !

 

Où puisez-vous votre inspiration ?

Pour ce livre, mon inspiration a été les expériences que j’ai acquises dans les différents ateliers mécaniques et garages dans lesquels j’ai eu à travailler comme assistant logistique et d’autres que je fréquentais souvent.

Ce sont, à vrai dire, toutes les études que j’ai faites sur la mécanique, la vie professionnelles des mécaniciens et le fonctionnement des engins, machines et véhicules, ainsi que la vie d’entreprise qui m’ont excité à mettre à jour ce livre, dont le titre continue à me passionner :« Un regard revolver » !

 

Quels sont vos projets d’Ecriture pour l’avenir ?

Prochainement, mon aimable public aura le plaisir de me lire dans mes nouvelles parutions telles que :

– Vivre son rêve

– Tréfonds poétique

– Diagnostic de la vision

– Le divorce, une catastrophe silencieuse

– Pense bien…

– J’ai l’espoir !

– Le silence tue, lorsque la vie est abattue !

– Les fausses spiritualités III

– Les fausses spiritualités IV

– Un visionnaire visionnaire

– C’était mon neveu

– La Dernière révélation

 

Un dernier mot pour les lecteurs ?

Je leur exprime mes sincères remerciements pour leurs encouragements multiples, et la confiance qu’ils ont en notre talent ! Car, sans vous lecteurs, comment le monde comprendra-t-il que la vie a un sens au travers de nos écrits que vous valorisez dans nos différentes nations ?