Rencontre avec Thierry-Marie Delaunois, auteur de « Sur sa faim ! »

Présentez-nous votre ouvrage.

Bien volontiers, il s’agit en fait un très long dialogue assez vivace entre plusieurs membres d’une même famille, que le quotidien a plus ou moins minée avec le temps. L’ouvrage n’est pas divisé en chapitres mais en actes au nombre de trois comme c’est souvent le cas au théâtre. Nous sommes donc ici dans un drame psychologique où prose et poésie se mêlent.

 

Pourquoi avoir écrit ce livre ?

J’étais inspiré par des scènes de la vie courante assez ternes et parfois amusantes et comme j’ai une amie comédienne, cela m’a énormément aidé. Et j’avais plusieurs messages à délivrer par l’intermédiaire de ce roman-théâtre.

 

À quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?

A tout le monde! Nous sommes tous concernés, jeunes, moins jeunes, de toutes races et de toutes cultures. Chacun pourra s’identifier, homme comme femme, et adolescents: d’ailleurs mon ouvrage met en scène une femme, son époux, ses deux enfants et une grand-mère un peu particulière.

 

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?

Ne laissons pas la routine et les habitudes nous casser, briser notre vie, nos sentiments les uns pour les autres, ne laissons pas les contraintes et obligations envers la société nous étouffer, c’est l’un des messages; les autres, je laisse le soin au lecteur de les découvrir…si vous me le permettez.

 

Où puisez-vous votre inspiration ?

Un peu partout autour de moi, puis les pensées font le reste, permettant aux idées de surgir puis de s’élaborer lentement mais sûrement. Mon inspiration est permanente, j’ai toujours quelque chose qui me vient à l’esprit tellement cela foisonne autour de moi.

 

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?

Ils sont au nombre de deux en ce moment: un roman, un drame psychologique contemporain lié à une utilisation trop intensive des réseaux sociaux, et un recueil de textes, principalement de poèmes qui sont en train de s’accumuler dans une farde. Avec ce recueil, je clôturerai une trilogie entamée avec “Au fil d’Isis” publié chez vous.

 

Un dernier mot pour les lecteurs ?

Oui, bien sûr, et même plus d’un mot: je les remercie du fond du cœur de me suivre et de me lire, cela prouve que mes mots accrochent et font du bien, et aux autres lecteurs: découvrez-moi, j’ai beaucoup à vous raconter, des choses essentielles qui vous permettront de tenir dans un monde de plus en plus éloigné de la véritable communication au détriment de l’hyperconnectivité! Encore merci!