Interview écrite


8 octobre 2013
Posté par
Flora

Rencontre avec Thérèse Demarcq, auteure de  » Instant magique « 

Thérèse_Demarcq_EdilivrePouvez-vous nous présenter, en quelques mots, votre ouvrage ?
« Instant magique » raconte comment dans la vie, en saisissant les occasions qui se présentent, on peut vivre des aventures que l’on n’aurait pas imaginé pouvoir vivre, rencontrer des personnages inattendues qui nous entraînent… Dans la vie, il y a des portes qui s’ouvrent vers un nouveau départ c’est l’instant magique , l’éclair de vie qu’il ne faut pas laisser échapper.

Quelles ont été vos sources d’inspiration pour écrire ce livre ?
Mes souvenirs, mes voyages, mes rencontres. J’habite à la frontière suisse, donc j’ai utilisé les visions quotidiennes de mes allées et venues à Bâle, en Allemagne et en Alsace. Je suis allée dix-sept fois vivre avec les bergers bédouins dans le Sahara, je me suis intéressée à la vie des gens au Sud de la Tunisie.

Selon-vous, quelle est la fonction première d’un livre ?
Faire rêver et transporter le lecteur dans un monde inconnu, en lui donnant l’impression de vivre avec le personnage principal. Donner au lecteur le goût des mots, je pense que les mots ne sont pas seulement un moyen d’expression, mais ils sont aussi un moyen d’explorer et de traduire des sentiments.

Pourquoi avoir choisi comme titre Instant magique ?
Dans la vie il y a des instants où tout peux basculer, des instants où il faut être prêt à rebondir. Des instants uniques qui ne se présentent qu’une fois.

Quel serait le plus beau compliment qu’un lecteur puisse vous faire ?
Qu’un lecteur me dise qu’il a aimé mon livre et la couleur des mots, que grâce à moi il a voyagé dans sa tête.

Pensez-vous que la personnalité de l’auteur transparaît dans son style d’écriture ?
C’est évident, c’est ce qu’on appelle «  le style de l’auteur » l’écriture lui permet de se dévoiler.

Pourquoi avoir attendu si longtemps pour faire partager à vos lecteurs votre passion pour l’écriture ?
J’ai écrit mes deux premiers livres il y a quelques années sans avoir pensé à les faire éditer, c’était pour le plaisir de faire couler les mots comme certains font de la peinture ou de la couture. Puis à la retraite je me suis donné l’occasion de partager cet amour des mots, et les contes que j’aimais inventer.

Quels sont vos projets d’écriture ?
J’ai un deuxième livre en cours d’édition « Bouton de nacre bouton de rose, bout on croque ». Je viens de terminer un livre « Plump plume », c’est l’histoire d’une jeune femme «  ronde », sa difficulté devant les dictas de la société et sa victoire sur la vie. Mon prochain et un quatrième livre trotte déjà dans ma tête, alimenté de souvenirs que je viens d’engranger lors d’une escapade en camping-car «  L’itinéraire de la tourterelle grise ».

Un dernier mot pour vos lecteurs ?
Prenez du plaisir, rêvez avec moi ! Je ne suis pas écrivaine mais colporteur de mots.