Rencontre avec Sylvie Etche, auteur des « Trois vies d’Eva »

Présentez-nous votre ouvrage en quelques mots ?

Mon livre raconte l’histoire d’Eva, une jeune fille qui enchaîne les rencontres sur internet et accumule les amants. Son but est d’acquérir de l’expérience pour être prête le jour où son prince charmant arrivera. Mais quand enfin elle pense avoir trouvé la perle rare, elle va découvrir qu’il a un gros défaut auquel elle n’avait pas pensé : sa mère ! On va suivre Eva dans trois moments charnière de sa vie : ses vingt ans, ses trente ans, puis ses quarante.

 

Pourquoi avoir écrit ce livre ?

Tout d’abord parce que tous les lecteurs de mon premier roman me réclamaient une suite et que c’est encourageant. Alors bien sûr ce n’est pas une suite directe du premier, mais les lecteurs vont y retrouver mon écriture et quelques anecdotes croustillantes.
Ensuite, parce que mes collègues auteurs le savent bien : quand on a commencé à écrire, c’est comme une drogue on ne peut plus s’en passer. Ecrire possède des vertus incroyables.
Et enfin parce que j’avais envie de partager ces anecdotes sur les rencontres par internet, dans lesquelles beaucoup vont se retrouver. Je pense même que cela va donner envie à certains d’essayer !

 

À quel lecteur s’adresse cet ouvrage ?

Il s’adresse aux hommes et aux femmes. Je précise qu’il est réservé à un public averti car une partie du roman contient de nombreuses scènes érotiques.

 

Quelles sont les principales qualités de votre livre?

Mon livre aborde des thèmes aussi variés que les rencontres par internet, la sexualité, l’amour, les étapes importantes qui jalonnent notre vie, mais aussi les déboires avec les belles-mères envahissantes ou la crise de la quarantaine.
Je pense qu’il se lit très facilement, et qu’il va à l’essentiel. Il a aussi plusieurs tons, puisque les scènes érotiques côtoient des épisodes plus humoristiques ou plus sentimentaux.

 

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers votre ouvrage?

Que la vie est faite d’étapes qu’il ne faut pas avoir peur de franchir. Il faut savoir quitter ce qui ne vous convient plus, avant qu’il ne soit trop tard. Le changement ne doit pas être effrayant. La vie est trop courte, il faut se lancer pour ne pas avoir de regrets.

 

Où trouvez-vous votre inspiration?

Contrairement à mon premier livre que j’avais écrit en quatre mois, j’ai pris tout mon temps pour écrire ce deuxième. L’inspiration va et vient. Parfois on peut passer un mois entier sans écrire une ligne, puis soudain l’inspiration arrive parce qu’on a vu ou entendu quelque chose qui provoque un déclic, et alors on écrit 50 pages d’un coup.
Les rencontres sur internet, elles, sont des anecdotes personnelles.

 

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir?

Bien sûr, cela dépendra de l’accueil réservé à ce deuxième roman. A la sortie de mon premier livre, ce sont les lecteurs qui m’ont encouragée à écrire de nouveau ! C’est extrêmement stimulant de recevoir du courrier des lecteurs enthousiastes et qui vous remercient pour leur avoir procuré des émotions.

 

Un dernier mot pour vos lecteurs ?

Rejoignez la page facebook du livre (tapez Les trois vies d’Eva) ou visitez mon site internet pour laisser vos impressions sur mon livre d’or. A bientôt !