Rencontre avec Suzanne Pulcherie Nnomo Ela, auteure de « « Une étoile en or », la nouvelle vocation suscitée par Samuel Etoo »

Présentez-nous votre ouvrage en quelques mots?
Mon livre parle du quotidien d’une famille camerounaise, qui, comme beaucoup d’amateur de football, réagit différemment et avec passion au sujet de la suspension de trois ans de Samuel Etoo, Capitaine de l’équipe nationale de football du Cameroun, des compétitions de l’Equipe nationale, suite au boycott du match contre l’Algérie en novembre 2011 lors de la LG Cup. Mon ouvrage parle surtout de la vie de famille d’un petit écolier africain du CM2, Afana, qui rêve de devenir une « étoile en or » comme son idole, Samuel Etoo. Et c’est à travers un devoir de classe qu’il présente son argumentaire. D’abord chahuté par toute sa classe, il finit par avoir le prix d’excellence pour ce devoir. En marge de cela, le livre soulève des problèmes d’actualité comme l’immigration clandestine, les divergences de choix de religions et points de vue au sein des familles contemporaines, de même que le mariage sur internet et le rêve européen. C’est surtout une histoire pleine de suspens, d’émotion et de rebondissements où il est facile de se reconnaître ou de reconnaître une personne de son entourage.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
Depuis toute petite, mes parents et mes enseignants trouvaient que j’avais beaucoup d’imagination. Alors j’ai voulu la matérialiser pour la postérité dès cette première sortie. Ecrire ce livre me permet aussi d’interpeller les célébrités en général, du fait de l’admiration qu’elles suscitent auprès des jeunes, qu’elles soient de bon modèles afin de stimuler les jeunes générations. C’était aussi une occasion pour moi de célébrer un Héros national de son vivant, Samuel Etoo pour son parcours exceptionnel qui fait la fierté de tout un continent.

A quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
Mon ouvrage s’adresse à toutes les couches de la population mondiale, car toutes sont représentées dans cette fiction sur fond de réalité. Les adultes peuvent la lire après une journée stressante au travail, ou pendant un voyage en avion en train ou en voiture, effet déstressant garanti ! Les adolescents et les plus jeunes se reconnaîtront facilement en Afana, ou en son frère aîné, Tony. Les épouses et mères également s’identifieront facilement en l’amour et la tendresse de Mama Odilia, et beaucoup de familles reconnaîtront en Dora et son choix d’une religion différente de celle plus traditionnelle de ses parents, leur vécu actuel. C’est également un livre qui s’adresse aux enseignants qui apprendront certainement beaucoup de l’approche pédagogique du Maître du CM2, Monsieur Jérémie.

En un mot ce livre s’adresse à tous et se recommande à chacun !

Quelles sont les principales qualités de votre livre ?
Les principales qualités de mon ouvrage sont qu’il parle des sujets brûlants d’actualité dans un style simple, ludique et humoristique. Il se lit d’un trait et tient le lecteur en haleine qui vit au rythme des émotions des personnages. C’est un livre que l’on peut relire plusieurs fois au cours de sa vie !

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers votre ouvrage ?
Au-delà de la fiction qui se mêle à la réalité, ce livre prône le respect des emblèmes nationaux comme l’Equipe nationale de football, le quotidien national, la chaîne de Télévision nationale et bien sûr, les héros nationaux, notamment les footballeurs qui pour la plupart, ont fait connaître le Cameroun à travers le monde.

Où puisez-vous votre inspiration ?
Partout autour de moi, par les faits divers, les membres de ma famille, mes voisins, des passants, des célébrités… Un fait anodin peut devenir le sujet pour moi, d’une histoire palpitante. En fait, je suis une grande fan du regretté Gérard de Villiers, qui a bercé mon enfance et mon adolescence, dont le style vivace et réaliste m’inspire forcément.

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
J’ai en ce moment deux romans en attente, l’un est également tiré d’un fait divers, l’assassinat crapuleux d’une personnalité dans son domicile. Il ressemblera plus à un roman policier. Et un autre qui sera aussi inspiré de la vie d’un chanteur défunt du groupe afro-caribéen le plus connu au monde. Ce sont là, probablement mes prochaines sorties, Dieu voulant.

Un dernier mot pour les lecteurs ?
Achetez, lisez, faites lire et recommandez « une étoile en or : la nouvelle vocation suscitée par Samuel Etoo », vous ne serez pas déçus, je vous en fais la promesse formelle. Les commentaires et les critiques après lecture me seront d’une grande utilité pour la suite.