Interview écrite


7 septembre 2016
Posté par
Guillaume

Rencontre avec Stéphanie Vicente, auteur de « On a poignardé ma jeunesse »

Stephanie_Vicente_EdilivreOù habitez-vous ?
J’habite dans ce qui était la région Champagne-Ardenne, et qui est désormais une partie de la région Grand Est, dans la Marne plus précisément.

Présentez-nous votre ouvrage
Mon livre est un témoignage autobiographique sur le harcèlement scolaire. Je me confie sur les problèmes que j’ai subis à l’école et aux conséquences que ces derniers ont eu sur ma vie quotidienne.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
Le harcèlement scolaire reste trop peu connu en France, c’est pour cette raison qu’à mon tour, j’ai décidé de témoigner afin de briser le silence et de faire connaître un peu plus ce problème qui ne devrait pas être normalisé. L’écriture de ce livre était très chargée émotionnellement et faisait appel à beaucoup de sentiments contradictoire et difficiles à exprimer. Je ne savais pas si j’allais être capable d’aller jusqu’au bout, si j’allais avoir le courage en sachant que j’étais bouleversée et fragilisée, mais la publication de ce livre m’est apparu une bonne façon d’aller de l’avant. Maintenant que celui-ci est publié je me sens soulagée d’un poids.

A quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
A tout type de lecteurs qui se sentira attiré par le sujet, mais principalement aux adolescents qui pourraient se retrouver dans mon histoire. Il peut également intéresser les adultes afin de comprendre un peu plus ce qu’est réellement le harcèlement scolaire et les impacts qu’il peut avoir afin que l’on puisse lutter ensemble contre ce phénomène de société.

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?
Je veux apporter mon soutien aux jeunes qui pourraient se trouver dans ce cas, leur faire prendre conscience qu’il faut en parler. Je veux faire prendre conscience aux gens que le harcèlement scolaire ne devrait pas être considéré comme normal, qu’il peut faire des ravages dans la vie d’une jeune adolescente et que le harcèlement scolaire est puni par la loi !

Où puisez-vous votre inspiration ?
De mon besoin d’écrire, de ma propre histoire.

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
J’envisage d’écrire un prochain livre, mais je compte encore patienter quelques années. Je veux que mon prochain ouvrage soit encore plus abouti que le premier. Tout cela reste à peaufiner.

Un dernier mot pour les lecteurs ?
Je tiens à les remercier pour tout le soutien indispensable qu’ils m’apportent, pour leurs messages d’encouragements et d’amour. Merci également à mon éditeur Edilivre, de vous permettre, à vous lecteurs et lectrices, de me lire, en me publiant. Merci à toutes et à tous. Je vous suis reconnaissante. Merci, merci, merci du fond du cœur !