Interview écrite


Sophie_Cornet_Edilivre
8 décembre 2014
Posté par
Flora

Rencontre avec Sophie Cornet, auteur de « Nous, malgré tous »

Sophie_Cornet_EdilivrePrésentez-nous votre ouvrage en quelques mots ?
« Nous, malgré tous » est la suite de « Sens-toi, Avec eux ». La petite famille de Julie recèle quelques singularités. Célia et Matteo disposent de dons qui les exposent à des convoitises. Dans ce tome, le clan part au Danemark. Ils y découvriront d’autres êtres surprenants. La part de fantasy du premier tome est ici largement explorée.

Votre métier de thérapeute vous a-t-il aidé lors de l’écriture de votre livre ?
On dit souvent que le premier roman d’un auteur est celui qui est le plus personnel. Dans mon cas, c’est assez juste. La question de la transmission familiale a toujours été assez prégnante, d’autant plus depuis la naissance de mes enfants et singulièrement mes filles. Ma formation en systémique a participé à ce questionnement. Depuis que je me suis lancée dans l’écriture, j’ai mis en suspens mon travail de thérapeute et de médiatrice familiale.

A quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
Étonnamment chaque génération y trouve son compte. Pour le premier tome, un adolescent était venu m’expliquer qu’il l’avait présenté à sa classe. Quelques jours plus tard, une dame d’une soixantaine d’années m’a dit l’avoir dévoré.

Quelles sont les principales qualités de votre livre ?
J’adore amener le lecteur là où il ne s’attend pas à aller, tout en m’appuyant toujours sur des légendes. J’aime beaucoup l’idée de toucher un inconscient collectif.

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers votre ouvrage ?
On peut être différent et trouver sa place malgré tout. Une famille n’a pas tout pouvoir sur ses membres. On a le droit de refuser des positions qui ne conviennent pas.

Où puisez-vous votre inspiration ?
Mes enfants sont une puissante source d’inspiration. Leur vitalité m’époustoufle toujours. J’ai aussi besoin de ressentir une scène pour pouvoir la décrire. J’adore utiliser des détails ou des commentaires que j’ai entendus. J’ai de longues périodes d’observation et à certains moments, je sais que je tiens le fil rouge dont j’avais besoin pour démarrer une intrigue.

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
J’ai entamé le troisième tome de la trilogie. Je travaille aussi sur un autre roman. J’ai les idées ; il me manque le temps pour les coucher sur papier. Un appel aux lecteurs impatients pour des baby-sitting !

Un dernier mot pour les lecteurs ?
Un grand merci à l’accueil chaleureux du premier tome. J’espère que « Nous, malgré tous » les séduira tout autant. Je serai très heureuse d’avoir les commentaires sur ma page Facebook : sophiecornetecrivain