Interview écrite


23 juin 2015
Posté par
Flora

Rencontre avec René Salvatore, auteur de « Luca ou la mémoire d’autrefois »

René_Salvatore_EdilivrePrésentez-nous votre ouvrage ?
Dans ce livre, je raconte la vie d’une famille d’immigrés italiens ayant quitté dans les années d’après guerre son petit village d’Italie du sud pour tenter sa chance en France. Tous les événements racontés se sont réellement déroulés et pour une partie, les protagonistes de cette histoire sont toujours parmi nous.  Cet ouvrage est un simple témoignage, une empreinte qui aura traversé le temps pour arriver jusqu’à nous. Sur bien des points, beaucoup pourront s’y retrouver et se remémorer ce qu’ils ont eux-mêmes vécu.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
Peut-être pour laisser une trace, pour rendre hommage à cette famille. Peut-être aussi parce que j’aime écrire et que je ne l’ai fait que trop tardivement. L’écrire m’a procuré un immense plaisir, de la satisfaction aussi. Je n’ai jamais pensé à le faire publier, les choses se sont faites par hasard. Il était simplement destiné à la famille dont je parle puis un jour, deux personnes ont lu le livre et m’ont conseillé de tenter de le faire éditer. Pudique, j’ai pris le temps de décision nécessaire pour me convaincre de le faire et le voilà…

À quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
Cet ouvrage s’adresse bien entendu à tous les lecteurs, à tous ceux qui ont quitté leur pays, leurs racines et qui sont tiraillés entre deux cultures qu’ils aiment. Tous les immigrés connaissent ce sentiment étrange qui fait que où que l’on soit on s’y sente bien et mal à la fois.

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?
Il n’y a pas forcément de message en dehors du fait de dire que l’on peut réussir sa vie ailleurs que dans son pays d’origine. Ce n’est pas facile certes, mais c’est faisable. La preuve…

Où puisez-vous votre inspiration ?
Dans la vie, en observant les choses, les gens, les situations, en écoutant les autres le bruit de la nature avec ses odeurs. Chaque jour qui passe apporte son lot de souvenirs, de choses à raconter.

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
Un livre sur la politique qui m’intéresse beaucoup, mais oserai-je le faire ! Un livre sur le bien-être que j’ai déjà commencé.

Un dernier mot pour les lecteurs ?
Je vais dire une banalité mais quoi dire d’autre, j’espère que ce récit vous séduira, que les aventures de cette famille vous auront émus, vous auront passionnés, que vous aurez pris du plaisir à lire ce livre et surtout qu’il vous laissera un bon souvenir.