Actualité Edilivre

5 avril 2022
Posté par
digitale@edilivre.com

Rencontre avec PALA CYRIL, auteur de « À cœur aux vers »

PALA CYRIL

Présentez-nous votre ouvrage.

« A cœur aux vers » est une anthologie poétique consistant en une peinture de la vie, de ma vie et du monde tel que je le vis et le ressens à chaque instant. C’est une invitation à apprécier l’univers qui nous entoure comme les étoiles ou les fleurs que l’on peut trouver en cours de route. C’est une exhortation au voyage dans l’espace et le temps où l’on parle aussi bien de mélancolie que de bonheur, plaisirs, d’amour tout comme de mort et de vie. C’est parler de la nature humaine sous ses divers angles.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?

J’ai voulu écrire ce livre pour me libérer du poids de mes pensées, me libérer du « Moi » mélancolique que j’étais, empreint à des souvenirs qui m’ont bien souvent marqué et à des moments de ma vie plus douloureux qui m’ont affecté au point où j’ai douté de moi et peiné à avancer. Par ce livre, je donne libre cours à mes émotions, à des passages aussi bien tristes que merveilleux de ma vie. J’entends montrer que le bonheur est à portée de main, que bien souvent, il peut être cueilli dans une fleur, le sourire d’un proche ou les yeux d’un être cher.

À quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?

J’ai voulu écrire ce livre pour me libérer du poids de mes pensées, me libérer du « Moi » mélancolique que j’étais, empreint à des souvenirs qui m’ont bien souvent marqué et à des moments de ma vie plus douloureux qui m’ont affecté au point où j’ai douté de moi et peiné à avancer. Par ce livre, je donne libre cours à mes émotions, à des passages aussi bien tristes que merveilleux de ma vie. J’entends montrer que le bonheur est à portée de main, que bien souvent, il peut être cueilli dans une fleur, le sourire d’un proche ou les yeux d’un être cher.

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?

J’ai voulu transmettre le message selon lequel l’espoir demeure malgré les difficultés qui se présentent à nous, qu’il faut continuer à croire, que rien n’est jamais perdu, qu’il faut se recentrer sur soi et penser à des éléments ; une couleur, un son, un paysage… qui nous rendent heureux. J’ai voulu souligner la nécessité de profiter de la vie dans toute sa diversité, pleinement se libérer et laisser son cœur aller. Je veux montrer à chacun qu’écrire est un remède à la mélancolie, au mal qui peut nous habiter, qu’il nous libère du fardeau de lourdes pensées et qu’écrire sur une feuille, c’est aussi une façon de marcher et avancer sur de beaux sentiers.

Où puisez-vous votre inspiration ?

J’ai puisé mon inspiration chez de grands poètes qui ont marqué ma vie parmi lesquels Charles Baudelaire qui a mené une vie d’exil et de pure mélancolie, poète auquel je me suis longtemps identifié, ayant senti en moi, notamment dans mon enfance, une certaine incompréhension, des moqueries et des critiques qui m’ont souvent affecté. Je me suis servi de mes larmes passées pour en faire des lames aiguisées qui me permettent désormais de croire enfin et fermement en moi. J’ai puisé mon inspiration aussi chez d’autres poètes comme Victor Hugo, Rimbaud, Du Bellay ou encore Eluard mais c’est surtout chez mes proches et notamment chez mon père défunt André que je l’ai puisée. Il est celui qui m’a initié à l’écriture, à l’art du récit et aux belles images harmonieuses de la vie. Il est celui qui m’a insufflé les premiers vers et encore aujourd’hui, il m’inspire par son amour atemporel, sachant qu’en haut des cieux, je sais qu’il est fier de moi. Si j’écris, c’est aussi pour lui rendre hommage. Je puise aussi mon inspiration chez mes amis fidèles et diverses expériences que j’ai pu vivre comme mes voyages à l’étranger

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?

J’envisage de faire un second recueil beaucoup plus exhaustif appelé « La voix de l’âme » dans lequel j’évoque les différentes composantes de mon âme : mon « Moi » intime qui a souffert par le passé, qui s’est senti incompris et a fini par redresser la tête et avancer, mon « Moi » révolté dénonçant divers travers de la société et mon « Moi » voyageur parlant de thèmes fondamentaux que sont l’amour et la nature et l’harmonie qui peut exister dans ce monde. J’entends ajouter l’âme à la notion de « cœur » qui transparaissait dans ce premier recueil. Dans les prochaines années, j’envisagerai aussi un troisième recueil intitulé « Poésie » qui s’apparentera davantage à un petit conte dans lequel je créerai une histoire porteuse de valeurs sur fond de fantaisie et qui regroupera mes deux premiers recueils autour d’une histoire d’amour et de famille car cette dernière est la valeur principale qui régit ma vie.

Un dernier mot pour les lecteurs ?

Je souhaiterais dire aux lecteurs « La vie est une belle histoire dont vous êtes le héros en qui il vous faut croire » ainsi que « Tout espoir n’est pas perdu tant que la vie continue ».


Rendez-vous dans notre librairie ou cliquez ici pour commander son ouvrage.

Pour nous suivre sur nos réseaux :

Facebook : https://www.facebook.com/Editions.Edilivre

Instagram : https://www.instagram.com/editions_edilivre/