Rencontre avec Mostafa Massid

  Mostafa  Massid, Le symbolique est le second ouvrage publié chez Edilivre. Quels sont les thèmes abordés ? Le symbolique s’appuie sur un cas d’abus sexuel pour expliquer son impact sur la personnalité et le comportement, d’une part. D’autre part le personnage a été abusé à l’âge de 8 ans, le pédophile lui avait donné une pièce de monnaie. Ce geste s’inscrivit dans l’inconscient avec le poids écrasant de la culpabilité. La victime se sentit doublement coupable d’avoir perçu cette pièce comme dédommagement, d’avoir contribué à l’acte et développa un déséquilibre en rapport avec l’argent et la matérialité en général, ce qui l’entraînait souvent dans des situations  désagréables et gênantes. Le titre ‘’Le symbolique’’ a été choisi pour désigner  le dédommagement, il sous-entend ‘’le franc symbolique ‘’et en même temps le caractère pernicieux de la symbolique de l’inconscient. C’est donc un ouvrage qui tente d’expliquer le mécanisme surprenant de l’inconscient qui réussit à se manifester à travers le comportement de façon déguisée pour ne pas se faire censurer par la conscience.   L’histoire racontée n’étant qu’un support, ce livre est alors utile à toute personne désireuse d’aller  à la rencontre de soi quelle que soit la nature des écueils qui freinent l’évolution. Pourquoi avoir choisi l'écriture comme moyen d'expression ? Il s’agit certes d’un moyen d’expression combien constructif et enrichissant, étant psychologue, je connais l’effet thérapeutique puissant de l’écriture, mais il y a également l’ambition de faire partager aux lecteurs mes expériences, mon souhait  est de faire de mes œuvres un outil d’épanouissement. Avez-vous d'autres passions mis à part l'écriture ? Oui, je lis beaucoup, je joue du luth, je rêve et je marche. Selon vous, quelle est la fonction première d'un livre ? Un livre ‘’livre’’ au lecteur, une histoire, une pensée, un  enseignement, je dirais que la fonction première d’un livre c’est l’apprentissage, quel que soit son contenu, on apprend toujours en lisant. La vie est un apprentissage et je suis convaincu qu’entre les mains du lecteur le livre prend une âme, il devient le compagnon qui réconforte, amuse, soulage, guide et enseigne, il fait donc partie de la vie. Avez-vous des publications en vue ? Oui, THANATA séries nécrophile est en cours de publication, un thriller qui tente d’interpréter une tragédie en mettant en scène les différentes pulsions de l’amour et  de la mort, l’amour avec la mort tout en sillonnant les méandres de l’inconscient du nécrophile afin de dévoiler la source de cet étrange penchant. Le procès de l’âme! Un autre ouvrage intéressant qui analyse les interactions et altercations des émotions et leurs influences sur le comportement, a été soumis au comité de lecture de Edilivre. Enfin, je suis sur le point d’achever l’écriture d’une œuvre que j’ai intitulée ‘’ le mâle de mère’’ et qui s’intéresse à la femme pédophile et l’inceste, que je compte faire publier toujours par Edilivre.

Commentaires