Interview écrite


7 août 2015
Posté par
Guillaume

Rencontre avec Maryse Destiné, auteur de «Le Cri silencieux de l’oiseau bleu »

Maryse Destinée EdilivrePrésentez-nous votre ouvrage ?
« Le cri silencieux de l’oiseau bleu », est avant tout un retour sur soi, une nécessité de rentrer au plus profond du personnage Ayme. Une descente dans ses vies antérieures à différentes âges, qui s’achève inévitablement, étonnement par une déclaration d’amour.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
Écrire ce livre m’a été nécessaire, pour m’ouvrir à la vie , défier la mort et faire un pas vers la guérison. Tout fût déclenché à partir d’un de ces rendez-vous impromptus de la vie entre deux êtres humains, qui n’ont rien en commun  mais qui au fond se communiquent si bien, qu’aucun pansement ne résiste sur les blessures, ni aucun masque sur l’ identité réelle, tout fût chamboulé, bouleversé. Il a fallu se pencher avec un vrai regard sur toutes ces blessures mal cicatrisées, ces idées reçues, ces limites, afin d’offrir au monde quelque chose de vraie, de pure.

À quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
A tout le monde, vu que c’est un cri unique à travers lequel tous les cris du monde résonnent. C’est un cri d’amour sans condition, ni restriction. Une invitation à la vie en dépit des turpitudes. Celui  de tous ceux et celles qui se battent quotidiennement pour vivre dans leur corps, particulièrement les personnes atteintes de polyarthrite. C’est à la fois le cri d’un enfant abusé, maltraité discrètement, et un appel à la vigilance des parents. C’est le cri d’une femme bafouée, cocufiée, vidée de son être, mais qui se tient debout pour revivre. C’est le cri de toutes les mères qui ne peuvent que souhaiter des racines et des ailes à leurs enfants. C’est enfin celui de ces enfants qui ne pourront plus jamais croiser les regards d’un parent pour lui dire « je t’aime » ou « au revoir.. »

 Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?
Que si on enlève tous nos masques, tous nos superflus, il ne restera de nous que des êtres fragiles, créés pour s’aimer tout simplement. Je ne crois pas qu’on est fait pour se détester, nous sommes si impuissants face au temps et aux événements, que seulement l’amour fait notre force.

Où puisez-vous votre inspiration ?
Au fond de moi.

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
 Je suis en train de travailler sur trois autres ouvrages, deux récits et un recueil de poèmes.

Un dernier mot pour les lecteurs ?
Prenez le temps de dire « je t’aime » à tous ceux que vous aimez, d’une façon ou d’une autre, l’amour ça s’exprime. Bonne lecture!