Rencontre avec Marie Pereira, auteure de  » Au-delà de mon silence « 

Marie_Pereira_EdilivrePouvez-vous introduire, en quelques mots, votre ouvrage ?
Cet ouvrage est une histoire authentique traitant du harcèlement scolaire et qui a pour but de passer un message.

Hormis les noms modifiés de certains personnages de votre histoire, votre ouvrage a-t-il un caractère autobiographique ?
Ce livre c’est moi, et c’est ce qui rend l’histoire aussi authentique.

Cet ouvrage est complètement différent de votre passion première pour le fantastique. Qu’avez-vous éprouvé en racontant sur papier votre propre histoire ?
Une peine indicible dans les scènes les plus fortes, notamment celle où Marie est victime de harcèlement scolaire par Mélanie. Je n’ai pas réussi à retenir mes larmes en écrivant cette scène, c’était très difficile. J’ignorais que la résurgence du passé ferait ainsi renaître certaines émotions. C’est très étrange de se trouver spectateur de sa propre vie.

Pourquoi avoir choisi l’écriture comme moyen d’expression ?
Je suis capable d’exprimer énormément de choses à l’écrit en prenant mon temps, car à l’oral je ne suis pas du tout à l’aise. Tel qu’on pourrait le dire, le stylo est la meilleure arme pour changer le monde.

Y-a-t-il un message que vous souhaitez transmettre à travers votre livre ?
Incontestablement. J’ai écrit ce livre dans le but de sensibiliser le public pour que cela suscite une prise de conscience sur le harcèlement scolaire. J’ai senti que c’était un devoir de retranscrire cette expérience pour les générations futures. Le harcèlement scolaire rend un enfant très vulnérable ; il se retrouve en détresse psychologique : perte d’estime de soi, dépression, suicide. C’est une atteinte à la dignité humaine, car l’enfant perd son sentiment de sécurité et tout son équilibre vacille.

Quels sont vos projets d’écriture ?
Actuellement, je corrige le tome 2 de mon ouvrage fantastique, la suite logique après « L’héritière des elfes ». Il y a un troisième tome de prévu mais je prends mon temps.

Un dernier mot pour vos lecteurs ?
Je voudrais d’abord remercier mes premiers fans pour leur avis et encouragements, ceux qui ont cru en moi, ma famille, Manu, Eric, mes nièces, mes neveux, les amis des réseaux sociaux, Isabelle, Colette, Bouba, Monika, Petit Nuage, Stéphane, et à mes futurs lecteurs. Le harcèlement scolaire est en quelque sorte un acte de destruction psychologique. C’est très grave. C’est la raison pour laquelle, il ne faut pas hésiter à en parler.