Interview écrite


Marcel_Nguiayo_Effam_Edilivre
22 décembre 2014
Posté par
Flora

Rencontre avec Marcel Nguiayo Effam, auteur de « Les choses de mon corps »

Marcel_Nguiayo_Effam_EdilivrePrésentez-nous votre ouvrage en quelques mots ?
C’est « les choses de mon corps », c’est une expression Gabonaise signifiant tout à la fois la malchance que la chance, la malédiction aussi bien que la bénédiction, le malheur comme le bonheur etc. Voilà, cet ouvrage c’est tout cela à la fois pour moi.

Pourquoi avoir choisi d’écrire de la poésie ?
Je n’ai pas choisi d’écrire de la poésie. Je ne choisis jamais d’écrire de la poésie. Je crois que cela s’impose à moi. C’est un état d’esprit ; je l’ai ou je ne l’ai pas. Et quand je l’ai : j’écris.

A quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
Mon ouvrage s’adresse à ceux qui, comme moi, sont des âmes errantes, c’est-à-dire à ceux qui s’interrogent sur la vie, la nature des choses etc.

Avez-vous peur de la nuit ?
Non.

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers votre ouvrage ?
Il n’y a pas un message en particulier. Chaque poème porte son message. Et je crois que ce n’est pas ce que je pense de chacun d’eux qui importe, mais plutôt ce que chacun des lecteurs en pensera, ce que chacun en tirera pour son propre compte.

Qu’est ce que ce recueil dit de vous ?
Ce n’est pas à moi de répondre à cette question, mais aux lecteurs. C’est à chaque lecteur qui prendra cette barque, lira ces lettres de nuit, de répondre à cette question.

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
Mon avenir je le conjugue au présent. J’écris en ce moment la partie 2 d’un roman que je vais poursuivre en plusieurs séries. Les aventures de deux enfants de la rue : Merco et Montana. Mais, il n’est pas exclu que la poésie s’impose à moi à nouveau.

Un dernier mot pour les lecteurs ?
Lisez.