Rencontre avec Marc Boos, auteur de « Les Aventures du chevalier Valmont »

Marc_Boos_EdilivreD’où vous vient votre goût pour l’écriture ?
Mon goût pour l’écriture vient de la lecture. Je suis un grand consommateur de livres traitant de l’Histoire. Je lis entre un et deux livres par mois et cela nourrit non seulement ma connaissance, mais aussi mon imagination.

Présentez-nous votre ouvrage en quelques mots ?
« Les aventures du chevalier Valmont » et un « roman » que j’ai voulu simple à lire, avec de l’humour, des jeux de mots, un brin d’érotisme poétique (enfin j’espère) et différentes petites histoires qui n’en font en fait qu’une seule.

Comment s’est déroulée la création de votre personnage ?
Valmont est en fait un accident. Je lisais un livre sur l’histoire de la chevalerie au moyen âge. Et comme dit plus haut, je me nourris de mes lectures. Un soir, alors que j’étais dans mon lit, Valmont et ses premières aventures naquirent dans mon esprit.

Quel message avez-vous souhaité transmettre à travers votre ouvrage ?
Il n’y a pas à proprement parlé de message mais plutôt un bon moment à passer avec un personnage, qui je l’espère, ne ressemble pas trop aux autres.

Quelles sont les principales qualités de votre livre ?
Il est court, simple à lire, facile à comprendre.

Avez-vous des auteurs de référence ?
Oui ! Surtout un : Max Gallo. J’adore, je suis fan de cet auteur. La façon dont il romance l’Histoire ou la vie d’un personnage connu et vraiment prenante. C’est à mon avis un peu à cause de lui que je me suis mis à l’écriture. Sinon Georges Bordonove et sa série sur les rois de France.

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
Alors il y a deux projets en cours. Le premier est la suite des aventures du chevaliers Valmont je vous dévoile déjà le titre : « Valmont jamais ne meurt ». Puis un deuxième avec un coauteur, nous travaillons dessus depuis un moment, c’est un roman plus conséquent que Valmont et prend beaucoup de temps. Les deux romans sont prévu pour courant 2015 et, j’en suis sûr, en partenariat avec EDILIVRE que je tiens à remercier au passage pour leurs travail.

Un dernier mot pour les lecteurs ?
Quand on écrit une histoire et qu’on la présente, on espère toujours que cela plaise. Mais c’est les lecteurs qui en décident et c’est bien ainsi. Pour moi c’est en soit déjà une réussite que le livre existe. « Les aventures du chevalier Valmont » est mon premier livre, alors merci à ceux qui le liront et à ceux qui l’on lu.