Interview écrite


22 avril 2013
Posté par
Flora

Rencontre avec Juan Pedro Sempere, auteur de  » Le Chemin des dames « 

Juan_Pedro_Sempere_EdilivrePouvez-vous introduire, en quelques mots, votre ouvrage ?
Tout d’abord, je voudrais préciser que ce n’est ni un roman, ni une biographie….mais une autofiction, ou la réalité et la fiction s’entremêlent.

Comment vous est née l’envie d’écrire ?
Dès mon plus jeune âge et la première séparation (détaillée dans l’ouvrage), j’ai commencé à communiquer par l’écrit, pour ensuite m’atteler à l’écriture de saynètes, petites histoires ou poésies. J’ai aussi présenté un scénario de court métrage à un concours organisé à la Réunion, sanctionné par le deuxième prix.

S’agit-il de votre premier roman ?
Terminé, oui ! D’autres sont restés à l’état de projet, ou simplement détruits par manque de confiance.

Vous y abordez des thèmes douloureux tels que la fugue, la disparition. Ces sujets vous touchent-ils particulièrement ?
Oui, parce que j’ai vécu certaines situations similaires

Que pensez-vous de la médiatisation qui est effectuée autour des disparitions ?
Utile bien sûr, tant que les médias respectent la vie privée des personnes concernées et qu’ils ne gênent pas le travail des enquêteurs.

Pouvez-vous nous présenter Timothée, votre héros ?
Timothée est un enfant livré à lui même et souffrant d’une séparation. Après…..selon la perception de ses déclarations sur son long périple, chaque lecteur aura une image plus ou moins positive de lui. Les avis sont partagés…ange ou démon ? A vous de voir !

Quelle est sa quête après des années de disparition ?
Une quête identitaire principalement, mais dans la suite qui est déjà en partie écrite, une quête de vérité aussi.

Un dernier mot pour vos lecteurs ?
J’espère qu’ils auront pris autant de plaisir à lire cette histoire, qu’il m’a été difficile de l’écrire. Se raconter sans trop se dévoiler, reste un exercice parfois douloureux à réaliser.