Interview écrite


Joseph_Antoine_Bekono_2_Edilivre
27 juillet 2015
Posté par
Edilivre

Rencontre avec Joseph Antoine Bekono, auteur de «La roue tourne»

Joseph_Antoine_Bekono_2_EdilivrePrésentez-nous votre ouvrage ?
« La Roue Tourne » est un recueil de nouvelles dont les  scènes se déroulent en Afrique. C’est pour cela qu’il est sous-titré « nouvelles sur l’Afrique ».Il s’agit en fait d’un collectif de quatre nouvelles, plus longues et plus diversifiées les unes par rapport aux autres. Les lecteurs seront ainsi confrontés à des personnages aux noms traditionnels Africains (Mbuni, Tenga, Nge-eding…), ainsi qu’à d’autres portant des noms Occidentaux (Gary Jones Bennett , Janet Paterson…).Dans ce recueil, la plupart des dimensions de la société Africaine y sont représentées. Les réalités décrites peuvent donc être attribuées à divers pays Africains, vu que les thèmes dominants (pouvoir, chômage, corruption, destruction des ressources naturelles…) sont des problèmes généraux présents sur le continent.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
La raison est très simple : décrire de diverses manières et façons (humour, tragédie…) la société Africaine telle que je la perçois. Du traditionnel au moderne, en passant par les pauvres et beaux quartiers, je me suis beaucoup plus appesanti sur les aspects psychologique et physique des personnages; bien sur le second étant celui qui détermine le premier.

À quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
Africains et Occidentaux qui se sentent intéressés par les modes de fonctionnement de la société Africaine, ce qu’il y’a de bon et de mauvais, auront tout avantage à lire cet ouvrage. Etudiants, travailleurs ou tout simplement amoureux de la littérature, je vous recommande ce livre.

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?
L’Afrique est le continent de l’avenir, et ses ressources naturelles doivent être protégées et utilisées à de bonnes fins. Et ce tout en tenant compte du mode de vie des populations. J’y prône également le respect mutuel entre les Africains en particulier et entre les Humains en général. Je pense que le respect, au lieu de l’amour, est ce dont les Hommes ont le plus besoin, et que le lendemain est et demeure pour tous quelque chose d’incertain.

Où puisez-vous votre inspiration ?
Mon inspiration, je la tire de mon quotidien, des gens qui m’entourent, de ce qu’ils font ou omettent de faire. Aussi je me base sur mes propres désirs, mes pensées ? J’essaie en quelque sorte de passer mon entourage et moi-même au rayon X pour pouvoir ressortir moindres qualités et défauts. En outre, je m’inspire de l’actualité nationale et internationale et de grands écrivains Africains et Occidentaux.

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
Pour la suite, je compte continuer à écrire et à publier. Actuellement j’écris des nouvelles et un roman qui j’espère paraitront très bientôt.

Un dernier mot pour les lecteurs ?
Du plus profond de moi je remercie mes lecteurs de leur soutien inconditionnel. Aussi je leur recommande de rester à l’actu de mes publications sur mes pages officielles www.facebook.com/jabekono et  www.twitter.com/ja_bek1

A très bientôt !