Interview écrite


18 septembre 2015
Posté par
Guillaume

Rencontre avec Jonathan Tshimbadi Mangenda, auteur de «La Dame au cœur d’acier»

Jonathan_Tshimbadi_Mangenda_EdilivrePrésentez-nous votre ouvrage ?
Il s’agit d’un détective américain Manfred Dogan qui arrive pour la première en RD Congo à la recherche d’un compatriote Bob Wood dont la femme a perdu toutes traces de lui. Manfred, dans le cadre de ses investigations, doit collaborer avec la Police Congolaise sous le commandement du Major Femme Godelive Nyemba qui pour elle, la place d’un criminel est dans la tombe et non en prison. Elle est secondée par le jeune Capitaine Jacques Tshimbadi.bLe trio va réussir à dénicher de son trou bob Wood qui malheureusement sera assassiné quelques heures après leur rencontre. C’est alors que le trio mettra la ville de Kinshasa en ébullition en semant du feu et du sang d’une bande de mafia russe.  Cette enquête aboutira au démantèlement du carte russe et d’une société qui leur servait de couverture en faisant entrer les armes et la drogue dans le pays.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
En mémoire des membres de ma famille et aux amis disparus brutalement. C’est une façon pour moi de les immortaliser à travers ce livre.

À quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
A tous ceux qui connaissent la lecture et qui trouvent en elle le grand plaisir d’évasion.

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?
Un message d’unité entre les peuples, les races et le genre; une fois cette barrière franchie, le bien ne peut que vaincre le mal et aussi pour honorer la bravoure de nos policiers, hommes et femmes en uniformes qui nous assurent notre sécurité et celle de nos biens en affrontant le danger de toutes sortes et nous oublions souvent de leur dire un mot : « merci ».

Où puisez-vous votre inspiration ?
Je suis un grand élève de la nature, elle est pour moi « mère inspiratrice ».

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
Je viens de finaliser mon second roman et aimerais écrire aussi pour le cinéma, ma seconde passion.

Un dernier mot pour les lecteurs ?
Je leur demande bien sûr de commander mon roman qu’ils trouveront satisfaisant et leur prie de me faire savoir tout ce qu’ils auront à trouver pendant la lecture, soit conseils, soit correction.